skip to content
Date
07 Oct 2010
Tags
YOG

Angela Ruggiero, Athlete Role Model, looks back at YOG


J’ai eu la chance inouïe de figurer parmi les athlètes modèles des tout premiers Jeux Olympiques de la Jeunesse qui se sont tenus à Singapour le mois dernier. Pour moi, quadruple olympienne et médaillée d’or américaine en hockey sur glace, c’était une manière très spéciale de me mettre en relation avec de futurs olympiens et de jeunes athlètes du monde entier.

Je peux dire assurément que tous les athlètes modèles étaient très enthousiastes à l’idée de parler aux concurrents des JOJ dans l’espoir de les inciter à réaliser de belles choses tant dans leur vie sportive que professionnelle. Nous l’avons fait de plusieurs façons, mais surtout par le biais du programme culturel et éducatif que le CIO avait spécialement créé pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse. Avec ce programme, l’objectif des athlètes modèles était de dialoguer avec les concurrents des JOJ et de les encourager à adopter, incarner et exprimer les valeurs olympiques.

 Un des éléments que j’ai le plus aimés dans le programme des athlètes modèles était les discussions avec les champions au village olympique de la jeunesse. Avec Charmaine Crooks, la légende canadienne de l’athlétisme olympique, nous nous sommes adressées à un public composé d’athlètes participant aux JOJ, en évoquant des sujets aussi vastes que la priorité accordée au sport, la nutrition ou encore l’importance de l’éducation.

Nous avons parlé avec franchise, du fond du cœur, afin que quelques-unes de nos méthodes qui se sont avérées fructueuses pour nous aient un impact sur les jeunes qui nous écoutaient. Parfois, il semblait que seule comptait la manière de décrocher une médaille d’or. J’étais très heureuse de parler de mon expérience à ces jeunes de 14-18 ans en espérant que certains d’entre eux rencontrent le même succès à l’avenir.

Un autre élément que j’ai beaucoup aimé dans le programme des athlètes modèles était les journées d’exploration qui se sont déroulées au Marina Barrage de Singapour. En tant que citoyens du monde, nous sommes tous concernés par les agissements des autres. Rien n’est plus visible que nos actions en faveur de l’environnement. Le programme culturel et éducatif a permis aux athlètes d’interagir et d’expliquer comment ils peuvent aider leur communauté, et donc le monde, en vivant de manière plus durable.

Mon groupe en particulier comprenait des athlètes issus des quatre coins du globe qui écoutaient attentivement le message clé relatif à la conservation de l’eau (avec la présence de traducteurs afin que tous le monde puisse participer). J’ai sympathisé avec les membres de l’équipe ougandaise de football et j’ai même de superbes photos avec eux !

Dans l’ensemble, les nombreuses activités proposées aux athlètes par le CIO étaient variées et avaient un fort impact. Il y avait le village des cultures du monde (par exemple les stands des pays participants aux Jeux qui ont permis aux enfants singapouriens de comprendre le caractère unique de chaque pays), les galeries olympiques, les zones sanitaires, les projets communautaires, l’île de l’aventure, les jeux respectueux de l’environnement, et enfin les échanges sources d’inspiration avec des champions olympiques.

Les plus de 40 athlètes modèles qui ont parlé de l’importance de la santé mentale, de la nutrition, d’un style de vie sain et des clés de la réussite sportive n’étaient pas toujours visibles des médias. Ils travaillaient plutôt en coulisses. Ils ont apporté aux participants aux Jeux Olympiques de la Jeunesse quelque chose que le monde demandera toujours : l’inspiration. Pour moi, c’est ça les Jeux Olympiques.

Angela Ruggiero 

Tags YOG
back to top