skip to content
KIM Yuna
KIM Yuna

Yuna KIM

  • O 1
  • A 1
  • B 0

Double médaillée olympique, Yuna Kim reste la détentrice du record du monde de points pour son éblouissante prestation lors des Jeux de Vancouver en 2010

En route pour le podium aux cinq anneaux

Trop jeune pour participer aux Jeux de Turin en 2006, la Coréenne décroche son premier titre majeur cette année là aux Championnats du monde juniors. Elle devance à cette occasion la Japonaise Mao Asada. En 2009, elle remporte les Championnats du monde, cette fois devant la Canadienne Joannie Rochette. Cette consécration mondiale la place naturellement grande favorite aux Jeux de 2010 à Vancouver.

En James Bond Girl

Elle effectue son programme court sur un medley des musiques de James Bond, subjuguant le public et les juges par sa maîtrise technique des sauts les plus difficiles tels que l’enchaînement triple lutz et triple boucle piqué, ou encore par son expression artistique très affirmée. À l’issue de ce programme court, elle prend la tête de la compétition avec une marge confortable sur les autres patineuses en établissant un nouveau record du monde (78.50 pts).

Le meilleur pour le jour J

Son programme libre est effectué sur le Concerto en Fa de Gershwin. Ses triples sauts parfaitement exécutés (en combinaison ou en simple) confirment son aisance sur les éléments techniques. L’interprétation de sa chorégraphie est également un régal pour les spectateurs et téléspectateurs. Les notes record attribuées (150.06 pts) ne laissent aucun doute sur le résultat final. Elle a réalisé aux Jeux la meilleure performance de sa jeune carrière et c’est très logiquement qu’elle est sacrée championne olympique avec un record total de 228.56 pts qui attend encore d’être battu. Sur le podium, elle est accompagnée par la Japonaise Asada et la Canadienne Rochette. Yuna Kim est la première patineuse coréenne à décrocher la couronne olympique. Le pays du matin calme s’est trouvé une championne et une ambassadrice.

Ambassadrice des JO de Pyeongchang 2018

Après son formidable exploit olympique, elle se classe encore 2e des Mondiaux 2010 et 2011, puis met sa carrière entre parenthèses durant presque deux années, expliquant en octobre 2011 : « Après les Jeux l’an dernier, j’ai été entraînée dans un tourbillon d’activités, en plus de tous les préparatifs pour les compétitions. J’ai senti que j’avais besoin de prendre une pause ». Yuna Kim devient alors l’ambassadrice de charme de la candidature de PyeongChang pour les Jeux d’hiver 2018. Elle monte à la tribune devant les membres du CIO à Durban, le 6 juillet 2012. PyeongChang est élue au premier tour ville hôte des XXIIIe Jeux d’hiver.

Le retour et la médaille d’argent

Yuna Kim reprend la compétition en 2013 et remporte en mars un 2e titre de championne du monde à London (Canada). Favorite à Sotchi, elle domine le programme court dans un mouchoir de poche avec la Russe Adelina Sotnikova et l’Italienne Carolina Kostner. Lors du libre, Yuna Kim, tout en légèreté et en grâce, est finalement devancée par Sotnikova et prend la médaille d’argent avant de tirer sa révérence.

Plus

Galerie


Résultats



back to top