skip to content
BLAKE Yohan

The Beast

Précédé d’un fameux surnom, Yohan Blake a été le principal adversaire d’Usain Bolt, son partenaire d’entraînement, aux Jeux de Londres 2012, dont il a ramené deux médailles d’argent (100 m et 200 m) et une en or avec un record du monde en compagnie de son illustre coéquipier sur 4 x 100m. 2e sprinter le plus rapide de tous les temps, Blake a passé une Olympiade contrariée par les blessures avant de revenir à Rio 2016 pour gagner une nouvelle fois le 4x100 m avec la Jamaïque.

Du cricket au sprint

Yohann Blake est un écolier très doué pour le cricket, qu’il pratique avec bonheur à l’école jusqu’au jour où le principal du lycée St-Jago de Spanish Town lui suggère de se consacrer au sprint après avoir pu admirer sa pointe de vitesse. Il fait immédiatement des étincelles, signant à 16 ans le meilleur chrono junior sur 100 m de l’histoire du sprint jamaïcain : 10.11. Il rejoint le groupe de Glen Mills qui entraîne Usain Bolt. Et en 2008, ce dernier lui trouve un surnom : « Il travaille comme une bête. Il est là avec moi, pas à pas à l’entraînement. » Après une année 2009 sans relief, Blake franchit un cap l’année suivante en passant sous les 10 secondes sur 100 m : 9.93.

Yohan Blake renverse la table aux sélections jamaïcaines

Quand Yohan Blake arrive aux Jeux de Londres à l’âge de 22 ans, il est donc précédé de ce surnom « The Beast » (la Bête) et a déjà battu son illustre compatriote et partenaire d’entraînement en plusieurs occasions : par défaut lors des Championnats du monde IAAF de Daegu (Corée du Sud) 2011, lorsque la superstar du sprint mondial a commis un faux départ, a été éliminé de la finale, et l’a donc laissé remporter la médaille d’or en 9.92. Blake a aussi signé dans la foulée le 2e meilleur chrono de l’histoire sur 200 m, 19.26 à Bruxelles le 16 septembre 2011. Mais surtout lors des sélections olympiques jamaïcaines en juillet 2012 à Kingston, il a littéralement renversé la table en reléguant deux fois Bolt à la deuxième place en 48h, sur 100 m et sur 200 m !

Dauphin de Bolt sur 100 m à Londres…

A l’heure des choses sérieuses, le 5 août 2012 sur la piste du stade olympique londonien, Usain Bolt conserve sans discussion son titre du 100 m avec un record olympique en 9.63. Pris en sandwich à la ligne 5 entre les deux américains Tyson Gay et Justin Gatlin, Yohann Blake parvient à s’extraire dans les dernières foulées pour aller quérir la médaille d’argent en 9.75. Il pense cependant qu’il aurait pu s’imposer !« Je pense que j’ai un peu paniqué, mais j’ai réussi à rester lucide. Aux 40m, j’ai commencé à resserrer les boulons mais je n’ai pas réussi à m’en sortir… »

….et sur 200 m avant le record du monde en relais

Quatre jours plus tard, le 9 août, les 80.000 spectateurs massés dans les gradins font monter les décibels quand ils voient Yohann Blake sortir du virage à la hauteur d’Usain Bolt en finale du 200m ! Il reste un moment à ses côtés dans la ligne droite, puis la « Foudre » se détache irrésistiblement pour l’emporter en 19.32. « The Beast » remporte sa 2e médaille d’argent avec un chrono de 19.75. Enfin, Blake est comme Bolt triple médaillé aux Jeux de Londres. En finale du 4x100m, il est le 3e relayeur jamaïcain qui effectue un virage supersonique et lance Usain Bolt dans des conditions idéales pour aller établir un record du monde en 36.84, toujours à battre en 2017.

« Seul l’homme plus rapide du monde m’a battu »

Après coup, il déclarera : « Le relais est vraiment spécial, vous donnez tout pour l’équipe, alors il est clair que quelque fois, vous courez encore plus vite. Nous avons un excellent entraineur qui nous préparer à courir dans n’importe quelle situation ». Et à propos de ses deux médailles d’argent individuelles : « Seul l’homme le plus rapide du monde m’a battu. Il y a quatre ans, j’étais encore au lycée à regarder les Jeux à la télévision. Ca été donc magnifique pour moi de me retrouver au milieu de ces grands athlètes ! » Pour parachever sa belle saison, Yohan Blake domine le 100 m du meeting IAAF de Lausanne le 23 août 2012 en 9.69, ce qui fait là aussi de lui le 2e meilleur performer de l’histoire sur la distance derrière Bolt.

Blessure à répétition et retour doré à Rio 2016

De 2013 à 2015, Yohan Blake se bat avec les blessures. Première blessure aux ischio-jambiers de la cuisse gauche en avril 2013, rechute en juillet 2014 lors d’un retour avorté à Glasgow. Trois saisons pratiquement blanches, et de la peine à retrouver son niveau. Mais la Bête est de retour en 2016. Alors que Bolt a des pépins physiques, il remporte le 100 m et le 200 m des sélections olympiques jamaïcaines en respectivement 9.95 et 20.29. On le retrouve en finale sur la piste bleue du stade olympique de Rio le 14 août 2016. Usain Bolt réalise le triplé, l’emportant en 9.81, devant l’Américain Justin Gatlin (9.89) et le Canadien Andre De Grasse (9.91) alors que Blake se classe 4e à 2/100e du podium (9.93). Trois jours plus tard, Blake est éliminé en demi-finale du 200 m. Mais le 19 août, lors du relais 4x100 m, il part en deuxième position lancé dans la ligne droite opposée par Asafa Powell, effectuant un excellant passage pour donner le Témoin à Nickel Ashmeade, qui propulse Usain Bolt vers la victoire, et un « triple-triple » de légende. Yohann Blake, lui, remporte sa 4e médaille olympique, la 2e en or.

« Je suis prêt »

Yohan Blake a créé sa fondation pour les enfants défavorisés. Et à Noël 2016, il a réuni des centaines de cadeaux à leur destination. On le retrouve au dernier jour de l’année dans une vidéo publiée sur son compte Instagram en train de s’entraîner sous un déluge de pluie. « Les champions ne restent pas à la maison. Je dois être là, dehors, tous les jours, il faut plus que de la pluie pour arrêter quelqu’un qui veut devenir le N°1, et croyez moi : je suis prêt ! »

Plus


Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • 37.27
    Athlétisme
    relais 4x100m
  • 19.44
    Athlétisme
    200m hommes
    9.75
    Athlétisme
    100m hommes
    36.84
    Athlétisme
    relais 4x100m hommes

back to top En