skip to content
ISINBAEVA Yelena
ISINBAEVA Yelena

Yelena ISINBAEVA

  • O 2
  • A 0
  • B 1

La Tsarine

Yelena Isinbaeva, double championne olympique, est la grande dame de la perche féminine. Elle a porté sa discipline vers des territoires inconnus en devenant la première à dépasser les 5m.

Un moment de grâce

C’est un des moments forts des Jeux Olympiques de Beijing 2008. Le lundi 18 août, les 91.000 spectateurs du Stade National vibrent aux exploits de Yelena Isinbaeva. La championne russe, tenante du titre du saut à la perche féminin depuis sa victoire en 2004 à Athènes, s’assure à nouveau la victoire en étant la seule à franchir 4,85m. Mais cela ne lui suffit pas. Elle commence par réussir 4,95m pour améliorer son record olympique, puis demande à ce que la barre soit placée à 5,05m pour tenter de battre son record du monde. Restée la seule athlète en compétition dans le nid d’oiseau, alors que le programme de la soirée est achevé, Isinbaeva est accompagnée dans son effort par le public massé dans les gradins, et atteint son but à sa 3e tentative, seule sous les projecteurs dans un fracas d'applaudissements. Submergée par l’émotion, elle éclate en sanglots sur le podium.

Pionnière de la perche féminine

Yelena fait partie des pionnières du saut à la perche féminin, entré au programme des Jeux Olympiques à Sydney en 2000. Née le 3 juin 1982 à Volgograd,  elle se consacre tout d’abord à la gymnastique artistique mais grandit trop vite et se tourne dès ses 15 ans vers la discipline qui va la faire star.  Sa progression est fulgurante chez les juniors mais on n’a encore rien vu. Le 13 juillet 2003 à Gateshead, elle bat son premier record du monde en franchissant 4,82m, avant de s’avancer vers des territoires inconnus. Elle remporte son premier titre olympique à Athènes en 2004 avec une nouvelle marque mondiale à 4,91m, puis devient un an plus tard la première femme à franchir la barre symbolique des 5m. En tout, Yelena Isinbaeva améliore 17 fois le record du monde pour le porter à 5,06m à Zurich le 28 août 2009. Elle est entre temps double championne olympique, deux fois championne du monde et double gagnante de la Golden League IAAF, élue athlète de l’année en 2004, 2005 et 2008 et honorée par le Laureus de la meilleure sportive mondiale en 2007 et 2009.

Une pause avant de repartir vers les sommets

Après une pause dans sa carrière en 2010 et 2011, Yelena Isinbaeva revient pour améliorer son record du monde en salle (5,01m à Donetsk le 23 février 2012), puis pour prendre la médaille de bronze au Jeux de Londres 2012, un résultat qu’elle considère comme une victoire et qui l’encourage à poursuivre sa carrière vers les Mondiaux de Moscou 2013. La Tsarine de la perche n’a pas fini d’enthousiasmer les foules.

Plus

Galerie


Résultats



back to top