skip to content
LI Xiaoxia

Au sommet du tennis de table chinois, de Londres à Rio 

La pongiste chinoise Li Xiaoxia a tout connu dans sa belle carrière, jusqu’à son triomphe en simple à Londres en 2012 et son accession au rang de n°1 mondiale. A Rio, Ding Ning, sa victime en finale des Jeux 2012, a pris sa revanche. Après avoir à nouveau triomphé par équipes, Li, quadruple médaillée olympique et neuf fois championne du monde a décidé de prendre sa retraite sportive.

Mademoiselle N°2 ?

Née en 1988, l’année même où le tennis de table a été admis aux Jeux, Li commence à jouer à sept ans. Devenue une attaquante droitière puissante et véloce, en 2001, elle intègre l’équipe nationale chinoise. En 2008, elle décroche le titre de la Coupe du monde et la même année obtient une place de remplaçante aux Jeux Olympiques à Beijing où la Chine récolte l’ensemble des médailles féminines et l’or par équipe.

Néanmoins cette joueuse du club de Jiangsu Wuxi Shanhe qui a longtemps joué en deuxième position derrière Ding semble justement ne devoir être connue que sous le nom de Mademoiselle numéro deux, d’autant plus qu’en 2011 elle ne revient des championnats du monde qu’avec la médaille d’argent. En dépit de cette rivalité, elle a à son actif  avant de tenter sa chance aux Jeux de Londres 2012, le titre en simple des Jeux asiatiques de 2010 et détient un titre de la Coupe du monde auquel viennent s’ajouter plusieurs victoires dans le Tour pro de l’ITTF.

Triomphe à Londres 2012

Devant le public de l’ExCel, du 25 juillet au 1er août 2012, Li et Ding tracent leur chemin avec autorité jusqu’à la finale du simple dames, où elles s’affrontent pour une question de suprématie et pour succéder à leur compatriote Zhang Yining qui s’était imposée à Athènes et 2004 et à Beijing en 2008.  Au cours d’une finale enflammée, Ding récolte un carton rouge et reçoit un point de pénalité pour avoir utilisé sa serviette durant une période de non-pause. Ceci témoigne de la tension qui peut assaillir même les plus grandes athlètes, et elle récolte plusieurs autres pénalités durant le match pour ne pas avoir lancé la balle suffisamment haut durant un service. En conséquence, son jeu devient timide et elle se déconcentre face à la puissance de Li au point de littéralement s’effacer vers la fin de la finale. Li s’impose en cinq manches (11-8, 14-12, 8-11, 11-6, 11-4). 

« Je n’ai jamais aussi bien joué »

Après 24 ans de domination dans ce sport dont l’inscription au programme olympique remonte aux Jeux à Séoul en 1988, Li représente la plus récente génération de championnes olympiques de tennis de table, passe-temps national chinois. Après sa victoire stupéfiante à Londres, elle déclare : « Je suis extrêmement ravie. C’est mon rêve depuis que je suis toute petite. Je désirais tant être une championne olympique. Ding et moi sommes au même niveau, mais aujourd’hui ma performance a été meilleure que celle que je prévoyais. Je n’ai jamais aussi bien joué, » ajoute-t-elle. « Je veux bien croire que la plupart des gens s’attendaient à ce que Ding gagne car elle avait remporté les derniers matches. »

L’or par équipes

La performance de Li qui la classe au plus haut niveau de sa carrière est d’autant plus plaisante pour elle que c’est devant Ding qu’elle avait dû s’effacer aux Championnats du monde de 2011. « Aujourd’hui, je suis parvenue à égalité. J’étais déterminé à l’emporter et je n’ai pas renoncé. Après tout, les Jeux sont une chance unique dans la vie.«Je suis passé par bien des aléas et des difficultés pour réaliser mon rêve. Mais finalement j’ai fait ma propre conquête. Ceci prouve que persister apporte le succès. Je rêvais de ma participation olympique. Je tenais tant à me présenter sur la scène olympique devant le monde entier et faire mes preuves. »

Quand on demande comment elle réconforterait Ding, affligée par sa défaite, Li répond : « Nous sommes d’excellentes joueuses. Je crois qu’elle se remettra rapidement car l’épreuve par équipe n’attend pas et le moment est venu de démontrer notre esprit d’équipe. ». Et en effet ! Li et Ding unissent ensuite leurs forces avec Guo Yue (déjà médaillée d’or en double dames à Athènes 2004 en par équipes à Beijing 2008) pour remporter la finale par équipes 3-0 face au Japon, une semaine plus tard.

Enfin N°1 mondiale

Li Xiaoxia confirme l’année suivante, lors des championnats du monde ITTF disputés à Paris. Elle remporte son premier titre mondial en battant sa compatriote Liu Shiwen en finale, après avoir éliminé Ding en demi-finale. Elle gagne aussi le double dames avec Guo Yue en prenant le meilleur sur le duo DIng Ning/Liu Shiwen dans le match pour l’or. Elle devient enfin n°1 mondiale et complète le très convoité Grand Chelem (Coupe du monde en 2008, titre olympique en 2012, titre mondial en 2013). Li Xiaoxia s’adjuge par la suite deux titres par équipes à Tokyo en 2014 et à Kuala Lumpur en mars 2016, pour porter son total à 16 médailles mondiales, dont 9 en or. Entre temps, elle est freinée par une série de blessures et songe à raccrocher sa raquette. « Mais pour diverses raisons, je suis revenue. Je n’ai aucun regret. Les pongistes chinois sont très forts, et je veux juste partager mon expérience avec eux. Il y a quatre ans, j’étais allée aux Jeux Olympiques et je n’avais rien. Je n’avais pas de fardeau, je ne m’attendais à rien. Quatre ans plus tard j’ai beaucoup plus d’expérience et je ressent un poids sur mes épaules dans la mesure où les leader de l’équipe ont des responsabilités, » dit-elle à Rio.

La revanche de Ding, l’or par équipes et la retraite
Et revoilà Li et Ding adversaires pour l’or du simple dames, dans le pavillon 3 Riocentro de Rio le 10 août 2016. Cette fois, c’est Ding Ling qui prend le meilleur, 4-3 (11-9, 5-11, 14-12, 9-11, 8-11, 11-7, 11-7), à l’issue d’un match spectaculaire, haletant, longtemps indécis. Ding rend hommage à son adversaire : « « Nous appartenons toutes deux à l’équipe chinoise de tennis de table, nous nous voyons donc comme des coéquipières, même si nous jouons en simple. Là, bien sûr, nous sommes des rivales. Li Xiaoxia est la leader de l’équipe. Comme elle l’a dit, elle a souffert de blessures l’an dernier. Mais elle a su persévérer et se maintenir au plus haut niveau. Je sens que j’ai énormément appris d’elle. ». Li, Ding et Liu Shiwen remportent ensuite le tournoi par équipes dames en expédiant tous leurs matches 3 à 0 jusqu’à la finale face à l’Allemagne. Li Xiaoxia aura participé à deux Grand Chelems de la Chine aux Jeux. Au lendemain de sa quatrième médaille olympique, Li annonce qu’elle prend sa retraite sportive. « Toutes les bonnes choses ont une fin. Merci à mon pays pour m’avoir élevée. J’ai fait de mon mieux pour le payer en retour, accomplissant ma tâche finale pour l’équipe nationale. Je me retire avec quelques réserves, mais c’est pour un meilleur futur. La vie peut toujours être douce, et je m’en vais avec le sourire. Merci au tennis de table pour tout ce que le sport m’a apporté. »
Plus



Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • Tennis de table
    par équipes
    Tennis de table
    simple
  • Tennis de table
    simple femmes
    Tennis de table
    par équipes femmes

back to top En