skip to content
RUDOLPH Wilma
RUDOLPH Wilma

Wilma RUDOLPH

  • O 3
  • A 0
  • B 1

Enfant, Wilma Rudolph surmonta une attaque de polio et devint championne olympique de sprint. Ceci fit d’elle une icône et un modèle aux États-Unis.

Maladies d’enfance

La vingtième d’une fratrie de 22, Wilma Rudolph fut, enfant, paralysée par la polio. Elle contracta la scarlatine et une double pneumonie. Les docteurs estimaient qu’elle ne remarcherait jamais. Elle était, quant à elle, persuadée du contraire. À 12 ans, ayant récupéré ses facultés motrices elle se mit à l’athlétisme. Huit ans plus tard, elle devenait championne olympique.

Début olympique

Rudolph fit ses débuts olympiques aux Jeux à Melbourne en 1956. Âgée de 16 ans seulement, elle faisait partie de l’équipe américaine de relais 4x100 m qui décrocha la médaille de bronze.

La gloire à Rome

Les Jeux de 1960 à Rome fournirent des moments inoubliables dans l’histoire extraordinaire de la vie de Rudolph. Elle s’attribua l’or du 100 m, du 200 m et du relais 4x100 m, battant ce faisant trois records du monde. Et elle reçut le surnom de « Gazelle noire » par la presse européenne, charmée par sa beauté, sa grâce et sa vélocité.

Retrait de la compétition

Sa brillante carrière s’acheva en 1962. Retirée de la compétition elle se consacra à l’entraînement et œuvra intensément en faveur des enfants défavorisés. Rudolph disparut à l’âge de 54 ans, d’une tumeur au cerveau.

Plus


Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O 44.5
    Athlétisme
    relais 4x100m femmes
    O 24.0
    Athlétisme
    200m femmes
    O 11.0
    Athlétisme
    100m femmes
  • B 44.9
    Athlétisme
    relais 4x100m femmes

back to top En