skip to content
WILLIAMS Venus
WILLIAMS Venus

Venus WILLIAMS

  • O 4
  • A 0
  • B 0

Une affaire de famille

Triples gagnantes du double dames en tennis, Venus et Serena Williams comptent chacune quatre médailles d’or olympiques. La soeur aînée fut la première des deux à remporter le simple et le double lors des mêmes Jeux, à Sydney en 2000, imitée par sa cadette 12 ans plus tard.

Deux soeurs, deux championnes

Venus Williams nait à Lynwood (Californie) 15 mois avant sa soeur Serena dans une famille de cinq enfants. Leur père, Richard Williams, est déterminé à en faire des championnes de tennis et les entraîne dès leur plus jeune âge. Venus et Serena développent leur puissance (à 10 ans, l’aînée propulse déjà ses services à plus de 160 km/h) et récoltent les honneurs dans de nombreux tournois des différentes classes d’âge auxquels elles participent travers les Etats-Unis. A 14 ans, Venus devient professionnelle et à 17 ans, elle est la première joueuse de l’ère Open non-classée tête de série à atteindre la finale d’un des quatre tournois majeurs, l’US Open à New York, où elle est dominée par la Suissesse Martina Hingis. La longue série de victoires « Williams » en Grand Chelem est toutefois démarrée par Serena, qui remporte les internationaux des Etats-Unis en 1999.

Premiers titres olympiques

En 2000, Venus Williams remporte ses deux premières victoires en Grand-Chelem, triomphant en finale à Wimbledon et à l’US Open face à sa compatriote Lindsay Davenport. De New York, elle s’envole pour Sydney où elle dispute et gagne la compétition olympique le 27 septembre en dominant la Russe Elena Dementieva 6-2, 6-4.  Le lendemain, avec Serena, elle remporte le double dames en 49 minutes, 6-1 6-1 face aux Néerlandaises Kristie Boogert et Miriam Oremans, devient la première joueuse depuis Helen Wills Moody en 1924 à gagner le simple et le double dans les mêmes Jeux, et déclare « C’est encore plus fort que ma victoire en simple ! Un tel succès, avec ma soeur, un membre de ma famille et ma meilleure amie, ça n’arrive pas souvent. Pouvoir juste jouer et gagner ensemble à ce niveau là, c’est vraiment énorme ». Venus se trompe juste sur un point : leurs victoires collectives vont au contraire se produire très souvent au cours des années suivantes.

Venus contre ou avec Serena

En 2001, Venus et Serena sont les premières soeurs à s’affronter en finale d’un tournoi majeur de l’ère open, à New York, et c’est l’aînée qui s’impose. En février 2002, Venus devient N°1 mondiale alors que démarre une incroyable série de quatre finales consécutives en Grand Chelem (de Roland Garros 2002 à l’Open d’Australie 2003) où les deux Williams se retrouvent, pour autant de victoires de Serena. Venus, dont la carrière est par la suite jalonnée de blessures, parvient à s’imposer cinq fois en tout à Wimbledon, la dernière fois en 2008 en battant Serena, tandis qu’ensemble, elles établissent un record de treize victoires en double dames dans les quatre tournois du Grand Chelem.

Triplé olympique

Si Serena n’avait pas été blessée en août 2004, entraînant leur forfait en double dames,
qui sait si les soeurs Williams n’auraient pas signé une série ininterrompue de victoires olympiques de 2000 à 2012 ? Car à Beijing en 2008 comme à Londres en 2012,
leurs parcours étincelants sont conclus par deux victoires sèches en finale, 6-2, 6-0 face aux espagnoles Anabel Medina et Virginia Ruano dans la capitale chinoise, et 6-4, 6-4 quatre ans plus tard sur le gazon de Wimbledon devant les Tchèques Andrea Hlavacova et Lucie Hradecka où Venus convertit la balle de match sur une volée de revers. Serena, qui a remporté le simple la veille, déclare « C’est dingue ! Je copie toujours ma soeur. J’avais oublié qu’elle avait réalisé ce doublé à Sydney, et moi, je le fais ici. Nous sommes la même équipe de double, et nous partageons ces succès en simple, c’est vraiment cool !».

Plus


Résultats



back to top