skip to content
Vancouver 2010 Torche Getty Images

Concept et particularité du parcours

Après son allumage à Olympie, la flamme est relayée sur sol grec, où elle s’envole pour Victoria (Canada, Colombie-Britannique) depuis Athènes. Au Canada, le relais traverse chaque province et territoire du pays et inclut Montréal et Calgary, villes hôtes des Jeux en 1976 et 1988.

Le 30 octobre 2009, la flamme atterrit à Victoria au Canada. Catriona le May Doan et Simon Whitfield, tous deux médaillés olympiques, courent ensemble le premier relais.

Le 8 novembre, la flamme arrive par voie des airs à Alert sur le territoire du Nunavut, le lieu habité de manière permanente le plus au nord de la planète et localisé à 817 km du pôle Nord.

Le 9 février 2010, afin d’honorer l’amitié entre les deux pays, la flamme fait une brève incursion aux Etats-Unis en passant par le poste frontalier Peace Arch situé sur la frontière entre l’Etat de Washington (USA) et la Colombie-Britannique (Canada).

Le 12 février, lors de la Cérémonie d’ouverture, bien qu’un problème technique empêche l’un des quatre bras de la vasque de sortir du sol, celle-ci est embrasée avec succès par les derniers relayeurs se trouvant en face des trois autres bras : Nancy Greene Raine, Wayne Gretzky, Steve Nash. Ce n’est que partie remise pour Catriona Le May Doan puisque c’est elle seule qui rallumera la vasque pendant la Cérémonie de clôture à partir du quatrième bras cette fois fonctionnel.

Vancouver 2010 Parcours du relais IOC

Date de début : 22 octobre 2009, Olympie (Grèce)
Date de fin : 12 février 2010, Stade BC Place et Jack Poole Plaza, Vancouver (Canada)
Premier relayeur : Vassilis Dimitriadis, participant aux Jeux en ski alpin (1998, 2002, 2006, 2010). Il est également le premier relayeur en Grèce du relais des Jeux d’hiver de 1998 à Nagano.
Derniers relayeurs :
  • Catriona Le May Doan, participante aux Jeux en patinage de vitesse (1992, 1994, 1998, 2002), médaillée d’or et de bronze à Nagano 1998 et médaillée d’or à Salt Lake City 2002.
  • Nancy Greene Raine, participante aux Jeux en ski alpin (1960, 1964, 1968), médaillée d’or et d’argent à Grenoble 1968.
  • Wayne Gretzky, participant aux Jeux en hockey sur glace (1998).
  • Steve Nash, participant aux Jeux en basketball (2000).
Nombre de relayeurs : ~560 en Grèce, 12'000 au Canada
Recrutement des relayeurs : Les programmes de candidature sont gérés par Coca Cola et RBC, sponsors du relais. 8'500 postes sont ouverts au public et 30% des postes sont destinés aux partenaires dont les contributions sont essentielles à la tenue des Jeux. Les candidatures se comptent en centaines de milliers.
Un programme spécial est mis en place afin de permettre aux autochtones des quatre Premières nations hôtes, les Inuits et les Métis, de prendre une part active au relais dans différentes fonctions dont celle de relayeur.
Distance : 2'180 km en Grèce, 45'000 km au Canada dont environ 4'000 par des relayeurs
Pays traversés : Grèce, Etats-Unis, Canada
Vancouver 2010 Torche IOC Description : La forme du flambeau s’inspire des lignes fluides et des courbes tracées lors de la pratique de sports d’hiver tels que le ski dans la neige poudreuse ou le patin à glace. Il figure également les contours du paysage canadien et les sentiers arrondis que parcourt le relais. Sa taille imposante fait écho à l’immensité du territoire canadien. Une découpe en forme de feuille d’érable, symbole canadien, fait office d’entrée d’air pour la flamme.
La torche porte l’emblème et devise de cette édition des Jeux : With Glowing Hearts, Des plus brillants exploits.
Couleur : Argent, blanc
Longueur : 94,5 cm
Composition : Acier inoxydable, aluminium, matière plastique.
Système de brûleur : acier inoxydable, cuivre, laiton.
Combustible : Mélange de propane, d’isobutane et d’hydrocarbures. Autonomie d’au minimum 12 minutes (plus selon les conditions de température et d’altitude).
Designer / Fabriquant : Bombardier, VANOC / Bombardier
Le saviez-vous ? Huit lampes de sécurité en forme de lampes de mineurs et portant le logo du comité d’organisation sont produites par Bombardier. Elles ont une autonomie d’une quinzaine d’heures et consomment un combustible à base de naphta.

Le saviez-vous ?

  • Deux vasques, répliques exactes l’une de l’autre, sont utilisées. Une vasque dans le Stade BC Place pour les Cérémonie d’ouverture et de clôture et une autre située à Coal Harbour à la Jack Poole Plaza. La première est éteinte à la fin de la Cérémonie d’ouverture et c’est la seconde, allumée peu après par Wayne Gretzky, qui brûle pendant la durée des Jeux. A l’issue des Jeux, pendant la Cérémonie de clôture, les deux vasques s’éteignent simultanément.
  • La vasque de la Jack Poole Plaza est toujours visible aujourd’hui. Haute d’environ 10 mètres, chaque pilier qui la constitue mesure 16,5 mètres.

back to top En