skip to content
BOLT Usain
BOLT Usain

Usain BOLT

  • O 9
  • A 0
  • B 0

Le sprinter le plus titré aux Jeux Olympiques et aux Championnats du monde est déterminé à faire encore mieux cet été à Rio !

Deux dates : 16 août 2008 à Beijing, 29 août 2015 à… Beijing. De son premier titre olympique sur 100m à son onzième titre mondial remporté sur 4x100m, Usain Bolt s’est adjugé dix-sept médailles d’or aux Jeux et aux Mondiaux, pour devenir le plus grand sprinter de tous les temps. Le plus grand ? « Je n’ai jamais vraiment accepté ce titre, jusqu’aux Jeux de Londres, où j’ai réalisé ce qu’aucun autre athlète n’avait fait. Donc, je commence à l’assumer, mais je veux en faire encore plus, pour que mon statut dans mon sport soit encore plus grand ! », dit le sextuple champion olympique avant les Jeux de Rio.

Après avoir déjà disputé les Jeux d’Athènes 2004 à 17 ans, où, souffrant de la cuisse, il a été éliminé dès le premier tour du 200m, Usain Bolt arrive à Beijing quatre ans plus tard précédé d’une rumeur qui en fait déjà un favori pour les épreuves olympiques de sprint. Le 31 mai 2008 à New York, le longiligne jamaïcain s’est approprié le record du monde du 100m en 9.72. Le 13 juillet à Athènes, il a signé la meilleure performance de l’année sur 200m en 19.67.

Sur la piste du stade « Nid d’oiseau », rapide comme l’’éclair avec ses chaussures dorées, il va écrire sa légende en lettres de couleur identique ! Victoire sur 100m en 9.69, record du monde battu en écartant les bras à 20m du but après avoir constaté son avance sur les autres finalistes. Victoire sur 200m, seul au monde à la sortie du virage, en 19.30, effaçant des tablettes le record de Michael Johnson établi en 1996 à Atlanta.

Victoire sur 4x100m avec Nesta Carter, Michael Frater et Asafa Powell, en lançant ce dernier après un virage supersonique pour un 3e record du monde en 37.10.

Bolt exulte : « Je veux partager ça avec mon équipe. C'est grâce à eux que je bats le record du monde aujourd'hui. Quand on bat le record du monde à quatre, on est quatre fois plus heureux ! ». L’exploit est unique, jamais encore réussi aux Jeux : trois titres en sprint, trois records du monde. Usain Bolt est avec le nageur Michael Phelps la star des Jeux de Beijing. Son retour en Jamaïque début septembre est triomphal.

Deux records du monde qui restent à battre

Usain Bolt est devenu une superstar planétaire l’année suivante lorsqu’ont lieu les championnats du monde IAAF de Berlin. Dans le stade olympique de la capitale allemande rugissant, il améliore de 11 centièmes de seconde ses deux record du monde, 9.58 sur 100m, 19.19 sur 200m, des marques qui trônent encore aujourd’hui au sommet des tablettes.

Seul le 100m des Mondiaux de Daegu en 2011 lui échappe, à cause d’un faux départ en finale. Arrivent les Jeux de Londres où « La Foudre » se régale d’entrée de jeu : « Ce que j’ai adoré à Londres, ça a vraiment été le public. Il y a avait une énergie formidable, et la surprise c’est que le stade était tout le temps plein, tous les jours, peu importe l’heure.

Je suis arrivé pour les séries du 100m tôt le matin, la foule remplissait les gradins. Aux Jeux ou aux championnats du monde, les gens ne viennent jamais aussi tôt, c’était surprenant et j’ai reçu un super accueil. Une expérience fabuleuse ». il n’aime rien de plus que de tirer son énergie de la foule, et de jouer avec elle.

Exploit historique : il conserve ses trois titres : record olympique sur 100m (9.63), victoire sur 200m (19.32), nouveau record du monde sur 4x100m avec Frater, Carter et Yohan Blake : 36.84, toujours à battre à ce jour. 

« Il y avait plus de pression sur moi à Londres. Ça ne m’a pas dérangé tant que ça. Mais j’attendais plus de moi. Je voulais montrer au monde que je pouvais le faire à nouveau. C’était mon objectif principal. Et je l’ai fait. C’est bien. Ce fut une longue saison, mais j’y ai accompli ce que j’étais venu faire. Cela m’a rendu très fier »

Double Triple, d’une édition olympique à l’autre, du jamais vu bien entendu. Ses gestes, le « chuuuuut » avant les courses et des fois en passant la ligne d’arrivée, ainsi que le bras gauche et le doigt pointé vers le ciel avec le bras droit en arrière simulant un archer prêt à lâcher sa flèche, sont désormais légendaires.

Mondiaux IAAF de Moscou 2013 : nouveau triplé. Puis retour dans le nid d’oiseau de Beijing pour répéter en août 2015 le même exploit. Onze titres mondiaux en tout, plus qu’aucun autre athlète. Et maintenant ? « Ce que je veux dans le futur ? Essentiellement aller plus vite ! Mon rêve de toujours est d’essayer de courir le 200m en moins de 19 secondes. C’est mon épreuve préférée, ce serait donc quelque chose de particulièrement grand dans ma carrière. Et puis il y a aussi ma volonté de le faire encore à Rio. Triple Triple : ça serait fabuleux ! Donc j’attends avec impatience de voir ce que je peux faire ». Le monde entier également !

Plus

Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O 19.78
    Athlétisme
    200m
    O 37.27
    Athlétisme
    relais 4x100m
    O 9.81
    Athlétisme
    100m
  • O 19.32
    Athlétisme
    200m hommes
    O 9.63
    Athlétisme
    100m hommes
    O 36.84
    Athlétisme
    relais 4x100m hommes
  • O 19.30,-0.9
    Athlétisme
    200m hommes
    O 37.10
    Athlétisme
    relais 4x100m hommes
    O 9.69
    Athlétisme
    100m hommes


back to top