skip to content
GRAEL Torben
GRAEL Torben

Torben GRAEL

  • O 2
  • A 1
  • B 2

La Turbine

Descendant de marins danois, Torben Grael a porté la voile brésilienne au firmament en disputant six Jeux Olympiques dont il a rapporté cinq médailles.

Bon sang ne saurait mentir

Né à Sao Paulo d'ascendance danoise, Torben Grael commence à naviguer à 5 ans avec son grand-père Preben Schmidt, pionnier de la voile au Brésil, et ses deux oncles Erik et Axel qui ont participé aux Jeux Olympiques 1968 et 1972. Ils l’emmènent voguer sur Aileen, un quillard de 6m qui fut utilisé par le trio danois Herschend-Meulengracht-Thomsen médaillé d’argent lors des Jeux de Stockholm en 1912. La famille s’installe à Niteroi qui fait face à Rio De Janeiro dans la baie de Guanabara et Torben commence la compétition avec son frère Lars, de quatre ans son cadet. Ils remportent ensemble le titre mondial juniors de la classe Snipe en 1978 puis sont sacrés chez les seniors sur le même type de bateau en 1983 et 1987. Torben et Lars naviguent environ une décennie ensemble, puis leurs chemins se séparent. Chacun sur des types d’embarcations différentes (Lars gagnera deux médailles de bronze olympiques en 1988 et 1996) , mais comme le dit Torben « Le bateau n’a pas d’importance, ce qui est important, c’est de savoir naviguer ».

Six participations aux Jeux, cinq médailles

Torben Grael dispute ses premiers Jeux à 24 ans, à Los Angeles en 1984, avec Ronaldo Senft et Daniel Adler en classe Soling. Ils remportent la médaille d’argent derrière l’embarcation américaine. Quatre and plus tard à Séoul, il navigue sur un Star avec Nelson Falcao et termine la compétition avec la médaille de bronze. Torben s’associe ensuite avec Marcelo Ferreira, et si leurs premiers Jeux ensemble à Barcelone en 1992 se soldent par une onzième place, ils remportent la médaille d’or à Atlanta en 1996, le bronze à Sydney en 2000 et de nouveau l’or à Athènes en 2004. Avec cinq podiums, Torben Grael devient le marin le plus médaillé de l’histoire des Jeux Olympiques avant d’être rejoint en 2012 par son compatriote Robert Scheidt et par britannique Ben Ainslie. Pour sa capacité à faire avancer les bateaux dans tous les types de temps, il gagne un surnom : « la turbine ».

Sur toutes les mers du monde

Porte-drapeau de la délégation brésilienne le 13 août 2004 dans le stade olympique d’Athènes, élu marin de l’année en 2009 par l’ISAF, honoré comme un des plus grands sportifs de son pays, Torben Grael ne se consacre pas qu’à la voile olympique. Il participe trois fois à la Coupe de l’America, en tant que membre de la cellule arrière ou tacticien. Il dispute le plus vieux trophée sportif du monde face à Team New Zealand avec le défi italien Prada en 2000, puis atteint encore la finale de la coupe des challengers en 2007 avec Luna Rossa. Il navigue également autour du monde en tant que capitaine dans la Volvo Ocean Race qu’il achève au 3e rang à bord de Brazil 1 en 2005-2006 avant de remporter la course en 2008-2009.

Plus


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O 42.0
    Voile
    Star - Quillard hommes
  • B 39
    Voile
    quillard deux équipiers open (Star) mixte
  • O 25
    Voile
    quillard deux équipiers open (Star) mixte
  • B 50.00 (78.00)
    Voile
    quillard deux équipiers open (Star) mixte
  • A 43.40 (59.40)
    Voile
    quillard flotte-match race (Soling) mixte


back to top