skip to content

Tianna BARTOLETTA

  • 3
  • 0
  • 0

Un long chemin vers un fameux doublé en or à Rio 2016 !

Deux fois championne du monde du saut en longueur à 10 ans d’écart, Tianna Bartoletta est co-recordwoman du monde du relais 4x100 m, établi en finale à Londres en 2012, avant de réussir à gagner l’or dans ses deux disciplines quatre ans plus tard à Rio !

Brillante athlète scolaire et universitaire

Tianna Madison, née le 30 août 1985 à Elyria dans l’Ohio, se distingue déjà au lycée, la « Elyria High School », aussi bien en sprint qu’en saut en longueur, remportant une incroyable série de victoires dans les championnats d’Etat, apparaissant à 17 ans dans le célèbre magazine sportif « Sports Illustrated », avant de rejoindre l’Université du Tennessee à Knoxville où elle devient là aussi une des meilleures athlètes de l’histoire de son établissement. Elle remporte notamment le championnat national NCAA en saut en longueur, en salle et en plein air en 2005, puis gagne alors qu’elle n’a pas encore 20 ans, sa sélection dans la même discipline pour les championnats du monde IAAF d’Helsinki.

Championne du monde à 19 ans

Le 9 août 2005, sur la piste d’envol scandinave où se sont déjà disputés les premiers championnats du monde d’athlétisme en 1983, Tianna Madison impressionne dès les qualifications en améliorant son record personnel avec un bond à 6,83m, meilleure performance des 27 concurrentes en lice. Le lendemain, sa cinquième et dernière tentative en finale à 6,89m lui permet de gagner la médaille d’or, à 19 ans, devant la Français Eunice Barber (6,76m) et la Cubaine Yargeris Savigne (6,67m). Une belle surprise ! En mars 2006 à Moscou, Tianna Madison est également championne du monde en salle en atterrissant à 6,80m. Par la suite, et de son propre aveu, elle « disparait des radars ».

L’or et le record du monde en relais à Londres 2012

« J’ai vécu sept saisons horribles, où je ne me suis pas vraiment entrainée, où je ne me suis pas poussée au maximum, donc, mon corps est encore frais, considérant que je ne n’ai pas travaillé dur durant toute cette période », dit-elle en 2012, année où elle épouse John Bartoletta, qui sera le catalyseur de son retour au plus haut niveau international. Ainsi, Tianna se qualifie pour les Jeux de Londres sur 100 m ! Le 4 août sur la piste du stade olympique de la capitale britannique, elle se classe 4e de la finale remportée par la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Price, avec un record personnel en 10.85. Et six jours plus tard, elle est la première relayeuse du quatuor américain (suivie par Allyson Felix, Bianca Knight et Carmelita Jeter) qui remporte le 4 x 100m en établissant un record du monde (40.82) qui reste à battre.

Le bobsleigh pour se relancer en longueur

Tianna Bartoletta n’a jamais abandonné l’idée de doubler ses deux disciplines dans les grands évènements. Après les Jeux de Londres, elle rejoint l’équipe américaine de bobsleigh où elle devient pousseuse.  « Le bobsleigh, c’était tout pour l’accélération. Avec cette répétition d’efforts, j’ai pu revenir sur la longueur et progresser en sprint parce que j’avais à nouveau acquis la mémoire musculaire qui permet de gagner ce petit plus en explosivité. » Ainsi, c’est en saut en longueur qu’elle s’aligne aux Mondiaux de Beijing en 2015… pour une nouvelle victoire, 10 ans plus tard, avec un énorme bond à 7,14 m à son dernier essai, record personnel, meilleure performance mondiale de l’année, devant la Britannique Shara Proctor (7,07m) et la Serbe Ivana Španović (7,01m).

Tout se rejoint à Rio 2016 pour un exploit rarissime

La première partie du « projet 2016 » de Tianna Bartoletta  passe par les qualifications olympiques américaines à Eugene (Oregon) début juillet où elle réussit le même jour à gagner son ticket pour la longueur et à remporter sa série du 100m, avant de parachever son oeuvre 24h plus tard en prenant la 2e place en finale avec un excellent chrono de 10.78. A Rio le 13 août, son parcours sur 100 m  s’arrête en demi-finale. Quatre jours plus tard, elle est sacrée championne olympique du saut en longueur en devançant sa compatriote tenante du titre Brittney Reese de 2 cm grâce à un bond à 7,17m (record personnel) à son 5e essai.  : « J'ai parfaitement exécuté mon plan du premier au dernier essai. Je n'ai pas vraiment réalisé avant la toute fin du concours et même là, je pense que ma première réaction a été: « Il faut que je sois prête demain matin pour le relais »…  Mon boulot n'est pas encore terminé. Les célébrations, ce sera pour après le relais, j'ai encore du travail à faire pour mon pays, » dit-elle à chaud.

L’apothéose en relais
Le 18 août lors des séries du 4x 100m, le quatuor US lancé par Tianna Bartoletta est dans un premier temps disqualifié pour un mauvais passage de témoin entre English Gardner et Allyson Felix. Mais il est ensuite prouvé que les Américaines ont été gênées par la concurrente brésilienne Franciela Krasucki, et elles gagnent le droit de recourir seules en piste pour signer le meilleur temps de ces séries ! Le lendemain, Bartoletta, Felix, Gardner et Tori Bowie s’imposent brillamment en finale en 41.01 avec une belle avance sur la Jamaïque (41.36) et la Grande-Bretagne (41.36). « Le parcours qui m’a amenée là a été pour le moins tumultueux. Alors c’est vraiment très spécial, » explique la désormais triple championne olympique, une des très rares athlètes à avoir gagné l’or en sprint et en saut. Sur son site officiel, on peut lire : « Travailler plus dur, s’entraîner plus fort, être disciplinée, rester concentrée, ne jamais abandonner, finir fort, bondir. Implication. Détermination. Intensité ».  Les ingrédients d’un exploit pas courant aux Jeux Olympiques !  

Plus

Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • 7.17
    Athlétisme
    saut en longueur
    41.01
    Athlétisme
    relais 4x100m
  • 40.82
    Athlétisme
    relais 4x100m femmes

back to top En