skip to content

Sydney 2000

LE PROJECT

Dans le cadre de la candidature de Sydney à l’organisation des Jeux Olympiques de 2000, il est prévu de construire un parc et un stade olympique d’une capacité de 80 000 places sur un site de 16 hectares à 19 kilomètres du centre-ville utilisé comme parc à bestiaux pour les abattoirs de Homebush.

Le projet sélectionné est annoncé le 23 janvier 1996 par le premier ministre de Nouvelle-Galles du Sud, Bob Carr. Il prévoit finalement la réalisation d’un stade pouvant accueillir environ 110 000 personnes pendant les Jeux Olympiques. Afin d’en faire une installation polyvalente qui laisse un héritage culturel et sportif durable, le projet prévoit une reconfiguration du stade une fois les Jeux terminés, avec une capacité d'accueil de 80 000 personnes.

Particularité du financement du projet : la possibilité offerte au grand public de s’approprier le stade via la vente de 30 000 billets grâce auxquels chaque membre détiendrait une part du capital du stade.

Allsport / WILSON, Nick

ARCHITECTURE

Reproduisant la forme du chapeau Akubra typiquement australien, le toit de 30 000 mètres carrés installé à 58 mètres de haut est soutenu par d’imposantes arches blanches ainsi que par les structures à l’arrière des tribunes. Il est équipé de polycarbonate transparent permettant de réduire les ombres et la réverbération directe du soleil sur le terrain.

Lors des Jeux, les deux voutes blanches du toit recouvrent les deux tribunes principales permanentes d’environ 60 000 sièges. Les deux tribunes situées au nord et au sud, dont les parties temporaires peuvent accueillir environ 30 000 spectateurs, sont quant à elles non couvertes.

Plusieurs procédés respectueux de l’environnement sont intégrés à l’architecture du stade et à sa construction. Dans une optique d’économie d’énergie, celui-ci est conçu afin de maximiser la ventilation et l’éclairage naturel. Autre exemple, l’eau de pluie est recueillie depuis le toit et stockée dans des réservoirs afin d’arroser la pelouse durant toute l’année. De plus, l’utilisation de plastique PVC est réduite au maximum.

IOC

PARTICULARITÉS

Les spectateurs ont accès aux tribunes via quatre rampes disposées autour du bâtiment. En forme de spirale, ces accès piétonniers sont une caractéristique architecturale marquante du stade olympique.


J'aime son apparence, son atmosphère, ses couleurs et particulièrement ses parfums. Cathy Freeman Athlète australienne, double médaillée olympique en athlétisme (400 mètres)
APRÈS LES JEUX

La capacité totale du stade est réduite à 80 000 places à la suite de la suppression des gradins temporaires installés en haut des tribunes au nord et au sud. Ces tribunes sont à leur tour recouvertes d'un toit en polycarbonate qui protège désormais tous les spectateurs. Certaines parties des gradins inférieurs sont mobiles. Ceci permet de modifier le terrain et de passer d’une forme rectangulaire pour les matchs de football nationaux et internationaux à une forme ovale pour les rencontres de football australien. Parmi les événements organisés dans le stade après les Jeux Olympiques figurent également des rencontres de rugby à 15, de rugby à 13, de cricket ainsi que des événements culturels tels que des concerts d’artistes de renom.

CIO

LE SAVIEZ-VOUS ?

- Des étudiant de la zone de Homebush Bay ont aidé à peindre le logo du comité de candidature Sydney 2000 sur le site du futur stade olympique. Cet emblème était visible depuis les avions qui atterrissaient et décollaient de l’aéroport de la ville.

SOURCES

- “ANZ Stadium Fast Facts”, “Our Design” et “Our History”, site Internet de l’ANZ Stadium.
- “Leading the world in sustainable design ten years on: ANZ Stadium”, site Internet de Populous.
- Official Report of the XXVII Olympiad: Sydney 2000 Olympic Games, 15 September – 1 October 2000, Comité de Sydney pour l’organisation des Jeux Olympiques, 2001, vol. 1, pp. 17, 61, 64-65, 84, 105-106, 292, 356-357, 376.
- Sydney 2000, Dossier de candidature, Volume 2 Renseignements olympiques, Comité de candidature Sydney 2000, 1993, pp. 117, 123.
- Sydney's Olympic Stadium Australia Stadium 2000 proposal, Olympic Co-ordination Authority, pp. 93-95.
- “Sydney’s Olympic Stadium”, communiqué de presse du cabinet du premier ministre de Nouvelle-Galles du Sud, 23 janvier 1996.
- “Sydney Telstra Stadium”, SB, numéro spécial, IOC IAKS AWARD 2003, 2003, p. 6.


STADE OLYMPIQUE/STADIUM AUSTRALIA
Dénomination : Également appelé Stadium Australia pendant les Jeux. Par la suite, il prend le nom de Telstra Stadium, puis son appellation actuelle, le ANZ Stadium.
Localisation : Parc olympique de Sydney, Homebush Bay, Sydney, Australie
Statut : Rénové pour les Jeux. Utilisé actuellement.
Concepteurs : Bligh Lobb Sports Architecture
Multiplex et Hambros Australia Consortium (construction et investissement)
Coût : 690 millions de dollars australiens
Capacité : 110 000 spectateurs
Dimensions : 120 m de large sur 197 m de long (piste et aire de compétition). Le stade a une hauteur de 58 m.
Données additionnelles : 16 ha (site), 90 000 m3 de béton, 12 000 tonnes de charpentes métalliques, 10 000 tonnes de matériau de renforcement, 1 million de blocs de maçonnerie posés, 180 km de câbles électriques
Construction : Septembre 1996 à février 1999
Inauguration officielle : 12 juin 1999
Événements durant les Jeux : Athlétisme (départ et arrivée des 20 km et du 50 km marche et arrivée des marathons inclus) et finale du tournoi de football masculin.
Cérémonies d’ouverture et de clôture.


back to top En