skip to content
Sydney 2000

Grandes premières

Le triathlon et le taekwondo intègrent le programme olympique.  En décrochant le bronze au 200 m, Susanthika Jayasinghe devient la première citoyenne du Sri Lanka à gagner une médaille, tandis que  Birgit Fischer, avec deux médailles d'or en canoë kayak, s'impose comme la première femme – tous sports confondus – à gagner des médailles avec 20 ans d'écart ! Pour la première fois, des épreuves féminines d'haltérophilie et de pentathlon moderne sont organisées.

Des retours impressionnants

Parmi les retours les plus étonnants des Jeux de Sydney, celui de l'équipe américaine de softball est le plus impressionnant. Après trois défaites d'affilée, les Américains parviennent à se remobiliser et remportent l'or avec panache, en battant chacun des adversaires contre qui ils avaient perdu !

Des champions inoubliables

Ryoko Tamura, qui avait échoué en finale du judo catégorie 48 kg à Barcelone et Atlanta fait un retour gagnant à Sydney et remporte l'or.  Steven Redgrave entre dans la légende en devenant le premier rameur à décrocher l'or dans cinq éditions consécutives des Jeux Olympiques. Au 400 m nage libre, Ian Thorpe, nageur australien de 17 ans remporte la médaille d'or à domicile, en améliorant son record du monde devant un public acquis à sa cause !

L'unité australienne

L'honneur d'allumer la vasque olympique revient à l'athlète australienne Cathy Freeman. Cet instant de grande émotion prend une valeur symbolique : la volonté de réconciliation avec la population aborigène. Dix jours plus tard, la même Cathy Freeman s'impose en finale du 400 m devant une foule enthousiaste.

CNO : 199 (+ quatre athlètes individuels)
Athlètes : 10 651 (4 069 femmes et 6 582 hommes)
Evénements : 300
Volontaires : 46,967
Médias : 16 033 (5 298 en presse écrite et 10 735 diffuseurs)

La réunion des deux Corée

La Corée (Corée du Sud) et la République populaire démocratique de Corée (Corée du Nord) ont défilé ensemble sous un même drapeau.

Athlètes individuels

Quatre athlètes du Timor Oriental ont participé sous le drapeau olympique en tant qu'athlètes individuels (IOA : individual olympic athletes).

Haltérophilie

Première médaille d'or gagnée pour la Colombie : Maria Isabel Urrutia, 35 ans, championne olympique en haltérophilie, dans la catégorie des 69-75kg.

Taekwondo

Première médaille gagnée par le Vietnam depuis sa première participation aux Jeux Olympiques en 1952 : Hieu NganTran, taekwondo, médaille d’argent dans la catégorie des 49-57kg femmes.

Athlétisme

Première médaille gagnée par une femme du Sri Lanka: Susanthika Jayasinghe, course du 200m, médaille de bronze.

Nouveautés au programme

Le triathlon et le taekwondo sont les deux nouveaux sports à entrer dans le programme olympique.

Le dépistage de l'EPO

Pour la première fois, des tests pour dépister l'EPO et des prélèvements sanguins sont effectués.

Le pentathlon moderne féminin

Les femmes ont pris part au pentathlon moderne pour la première fois de l'histoire olympique.

L'haltérophilie au féminin

Les femmes ont pris part aux compétitions d'haltérophilie pour la première fois de l'histoire olympique.

La présence de l'AMA

L'Agence Mondiale Antidopage (AMA), organisme indépendant, est présente aux Jeux et a un droit de regard sur toutes les procédures conduites par le Comité International Olympique.

Cérémonies

Sydney, stade olympique, 15 septembre 2000. Cérémonie d'ouverture, vue générale pendant le spectacle "Nature »

Ouverture officielle des Jeux par :
Sir William Deane, Gouverneur Général d'Australie

Allumage de la vasque olympique par :
Cathy Freeman (athlétisme)

Serment olympique par :
Rechelle Hawkes (hockey)

Serment officiel par :
Peter Kerr (water polo)

Sydney 2000 Emblème

L'emblème représente la silhouette d'un athlète aux formes et aux couleurs typiquement australiennes. Les boomerangs et la suggestion du soleil et des roches, associés aux couleurs de la baie de Sydney, des plages et de la terre rouge de l'intérieur du pays, évoquent les paysages uniques d'Australie et ses habitants d'origine. L'éclair qui transforme la silhouette de l'Opéra de Sydney en un jet de fumée s'échappant d'une torche olympique rappelle l'emblème de la candidature de Sydney.

Sydney 2000 Médailles

Sur l'avers est gravée la traditionnelle déesse de la victoire brandissant une couronne de vainqueur. Sur le revers sont représentés, l'Opéra de Sydney, la torche et les anneaux olympiques. Les créateurs sont Australiens, Woljciech Pietranik et Brian Thompson.

Plus d'infos
Sydney 2000 Mascottes
Syd, Olly and Millie

Syd fait référence à Sydney, Olly à Olympique et Millie à Millenium, en allusion au nouveau millénaire.

Plus d'infos
Sydney 2000 Torche

Nombre de relayeurs : environ 900 en Grèce, 1 500 en Océanie et environ 11 000 en Australie
Distance totale : 1 696 km et 463 milles marin en Grèce, environ 17 000 en Océanie et 27 000 km en Australie
Pays traversés : Grèce, Guam, Palau, Etats fédérés de Micronésie, Nauru, îles Salomon, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Vanuatu, Samoa, Samoa Américaine, îles Cook, Tonga, Nouvelle-Zélande et Australie

Plus d'infos
Sydney 2000 Affiche

Dans le souci de refléter la diversité des styles et des techniques, le comité d'organisation a demandé à plusieurs dessinateurs représentant un large éventail de courants créatifs et culturels de réaliser des projets. Au total, cinquante affiches ont été publiées. L'affiche officielle a été sélectionnée parmi les créations présentées dans les quatre catégories déterminées : "Travaux d'enfants", "Emblèmes Sydney 2000", "Mascottes" et "Affiches".

Sydney 2000 Rapports Officiels

Le “Rapport officiel des XXVII Olympiades : Jeux Olympiques de Sydney 2000” a été publié en français et en anglais. Chaque coffret se compose de deux volumes imprimés (Préparation des Jeux ; Célébration des Jeux) et pour la première fois, d’un CD-ROM bilingue (Résultats).

  • Sydney 2000
    • 15 nov. 2013 |
      Télécharger
      Le “Rapport officiel des XXVII Olympiades : Jeux Olympiques de Sydney 2000” a été publié en français et en anglais. Chaque coffret se compose de deux volumes imprimés (Préparation des Jeux ; Célébration des Jeux) et pour la première fois, d’un CD-ROM bilingue (Résultats).

athletes

Plus


Galerie



back to top En