skip to content


STOCKHOLM 1912

LE PROJET

Pour l’organisation des Jeux, le comité d’organisation prévoit à l'origine de construire un stade temporaire en bois sur le terrain d’athlétisme dans le quartier d’Östermalm. Toutefois, il est finalement décidé d’ériger un stade permanent sur un autre site sportif proche des beaux quartiers de Stockholm, l’Athletic Park, plus central et d’un accès plus facile grâce au réseau de tramway existant. Torben Grut, l’architecte mandaté pour la création de l’édifice, doit modifier ses plans d'origine afin de s’adapter au mieux aux spécificités du nouvel emplacement. Il propose donc un nouveau projet, celui d’un stade en pierre, plus résistant et durable, mais également plus onéreux.

La planification et la construction du stade olympique sont marquées par des difficultés à trouver le financement nécessaire aux travaux et à conclure une entente entre les différents intervenants que sont le comité d’organisation, le gouvernement, la Swedish Central Association for the Promotion of Athletics, à l’origine de la candidature de Stockholm, et l’Athletic Park Company, propriétaire du site. À la suite de longues négociations entamées en novembre 1909 entre les différentes parties, la Central Association acquiert le site pour 127 000 couronnes et le roi de Suède donne son approbation finale pour les plans du stade le 28 novembre 1910. Des fonds de la loterie nationale contribuent au financement de l’édifice.

CIO
ARCHITECTURE

La forme du stade rappelle celle d’un aimant en U dont les extrémités, qui pointent vers le nord, sont marquées chacune par une tour carrée. L’entrée principale se situe au sud, au centre de la partie en demi-cercle. Une horloge en fer forgé est installée sur une façade de la tour est. L’arène interne comprend un terrain de football entouré d’une piste d’athlétisme mesurant 384,1 mètres. La loge royale installée au centre de l’aile est offre une vue complète sur le stade et est idéalement positionnée pour observer l’arrivée des courses. Afin d’éviter que les athlètes et officiels ne traversent la piste d’athlétisme lors des compétitions, un tunnel construit sous celle-ci relie l’extérieur nord-est du stade à la pelouse.

Les murs du stade sont constitués de briques de grande taille posées et jointes selon un procédé médiéval utilisé pour la construction des murs certaines villes, forteresses, monastères et églises en Suède. D’autres sortes de briques sont employées afin de constituer des décorations murales ainsi que les voutes romaines des arcades du stade.

Entre les murs du stade et la barrière en fer forgé qui en délimite le domaine se trouvent des jardins et des promenades publics. Les spectateurs peuvent accéder à l’édifice et ses alentours grâce à différentes entrées. La principale, au sud, appelée Valhallavägen, est constituée de deux arches avec des tourniquets et un accès élargi pour les véhicules. D’autres points d’accès de situent à l’est, à l’ouest, au nord-est et au nord-ouest.

Afin d’accueillir 3 050 spectateurs supplémentaires, il est décidé en septembre 1911 de construire une tribune supplémentaire au nord du stade, entre les deux tours. De plus, la capacité des tribunes permanentes est augmentée en prolongeant les gradins existants jusqu’au niveau de la piste par des rangées de sièges temporaires en bois.

Le stade gothique, avec ses ogives et ses tours, sa perfection technique, le bon ordre et la méthode de ses règlements, semblait un modèle du genre. Pierre de Coubertin
CIO
APRÈS LES JEUX

Le stade est prêté au comité d’organisation pour la durée des Jeux et rendu à l’État suédois qui en assume la gestion à l’issue de l’événement.

Le stade est à nouveau utilisé lors des épreuves équestres des Jeux Olympiques d’été en 1956. En 1958, des tribunes en dur sont ajoutées afin d’en augmenter la capacité.

Depuis sa création, il accueille de nombreuses compétitions sportives. Citons par exemple les épreuves d’athlétisme nationales et internationales que sont la Diamond League, le meeting Bahaus-Galan ou encore le marathon de Stockholm. Le stade est régulièrement utilisé pour des concerts. Le premier concert de musique pop qui s’y tient a lieu en 1987. Des événements culturels y sont également organisés. Le stade est même utilisé en hiver puisque trois pistes de ski de fond de 430 mètres sont aménagées pour le plaisir des fondeurs.

Son architecture et son esthétique originale ont été conservées jusqu’à nos jours.

CIO
LE SAVIEZ-VOUS ?

- Destinés à être sculptés par des artistes locaux et de jeunes talents afin de leur offrir une plateforme d’expression, d’imposants blocs de granite sont installés contre la façade autour du stade. Deux sculptures positionnées sous l’horloge de la tour est sont terminées pour les Jeux : elles représentent Ask et Embla, le premier homme et la première femme créés par les dieux dans la mythologie nordique.

SOURCES

- Ake Jönsson, Guide to the Sunshine Olympiad, Stockholm : Klocktornet Media AD, 2012, pp. 129-130,
- « Fêtes et Cérémonies », Revue Olympique, n° 8, août 1912, 125, 127.
- « ‘Fire, When Great Festivals Are Celebrated at the Stadium’ – The ‘Olympic Flame’ in Stockholm 1912 », Journal of Olympic History, vol. 19, n° 3, décembre 2011, pp. 44-45.
- Geraint John, « Théâtres de rêves », Revue Olympique, n° 59, avril-juin 2006, 66.
- Jeux Olympiques à Stockholm, Suède, en 1912 : Ve Olympiade : Programme et dispositions générales, Comité d’organisation des Jeux Olympiques à Stockholm en 1912, 1912, 33.
- Jeux Olympiques à Stockholm, Suède en 1912 : Ve Olympiade : Programme, règlements et dispositions générales, « Sports athlétiques », Comité d’organisation des Jeux Olympiques à Stockholm en 1912, 9.
- « OS 1912 – Byggandet av Stadion », site Internet de la Sveriges Centralförening För Idrottens Främjande.
- Pierre de Coubertin, Mémoires Olympiques, Comité International Olympique, Lausanne, 1997, p.
- The Official Report of the Olympic Games of Stockholm 1912, The Fifth Olympiad, Erik Bergvall [ed.], Comité Olympique Suédois, 1913, 168-186, 190, 209, 292, 345.
- The Official Report of the Organizing Committee for the Equestrian Games of the XVIthOlympiad, Stockholm 1956, Stockholm, 1959, 41.
- « Stade olympique de Stockholm », site Internet de l’IAAF Diamond
- « Stockholms stadion » et « Stockholms stadions historia », site Internet de la ville de Stockholm.



STADE OLYMPIQUE
Dénomination: Il est appelé stade olympique de Stockholm ou simplement stade de Stockholm.
Localisation: Lidingövägen 1-3, 114 33 Stockholm, Suède
Statut: Construit pour les Jeux. Utilisé actuellement.
Concepteurs: Torben Grut (architecte)
Coût: ~1 250 000 couronnes suédoises
Capacité: 22 000 spectateurs
Dimensions: ~210 m de long sur ~121 m de large
Données additionnelles: -
Construction: De l’automne 1910 au printemps 1912
Inauguration officielle : 2 juin 1912 (Date citée dans le rapport officiel en page 292. À noter que plusieurs sources postérieures au rapport officiel mentionnent la date du 1er juin.)
Evénements durant les Jeux : Gymnastique, athlétisme (départ et arrivée du marathon et du cross-country inclus), tir à la corde, lutte gréco-romaine, saut d’obstacles et dressage en équitation (concours complet non compris), certains matchs de football et la phase de course du pentathlon moderne. Cérémonie d’ouverture. Il est également utilisé pour d’autres festivités liées aux Jeux telles qu’un banquet de 3 000 couverts, un concert ainsi que l’inauguration des épreuves équestres.


back to top En