skip to content
Stockholm 1912

En avance

Modèle d'efficacité, les Jeux de Stockholm sont les premiers à utiliser des systèmes de chronométrage automatique pour les épreuves sur piste, de photo finish et de sonorisation.

Tenir à tout prix

Les Jeux de 1912 sont placés sous le signe de l'endurance. La course cyliste se déroule sur un parcours de 320 km, le plus long de l'histoire olympique. En lutte gréco-romaine, la demi-finale des poids moyens entre le Russe; Martin Klein et le Finlandais Alfred Asikainen dure 11 heures !

Débuts et premières

Pour la première fois, les athlètes représentent les cinq continents. C'est aussi la première fois que le Japon participe. Le pentathlon moderne, la natation féminine et le plongeon féminin font leurs débuts olympiques.

Jim le colosse

Jim Thorpe, Indo-Américain venu de l'Oklahoma, gagne le pentathlon et le décathlon avec une confortable avance. Il sera disqualifié pour avoir accepté, avant les Jeux, de jouer au baseball contre des sommes modestes. En 1982, toutefois, le CIO décidera de revenir sur la disqualification de Thorpe et remettra ses médailles à sa fille.

CNO : 28
Athlètes : 2,407 (48 women, 2,359 men)
Epreuves : 102
Volontaires : N.C.
Médias : N.C.

Nouveautés technologiques

Bien organisés, les Jeux de Stockholm virent l’utilisation pour la première fois aux Jeux Olympiques de dispositifs électroniques de chronométrage, de photo d’arrivée (photo-finish) et d’un système d’appel public.

La natation ouverte aux femmes

Les épreuves de natation féminines y firent leur entrée.

Le Japon est présent

Première participation du Japon.

Les premiers concours d'art et de littérature

Sous le pseudonyme de Georges Hohrod et de M. Eschbach, le baron de Coubertin a remporté la première place pour son "Ode au sport" qui "louange le sport sous une forme à la fois très littéraire et très sportive". (Illustration: "Les sports d'hiver" of Carlo Pelligrini, winner of the painting competition of the Concours d'Art)

L'histoire de Jim Thorpe

Un Indien de l'Oklahoma, Jim Thorpe, décrit par le roi Gustav V de Suède comme étant "le plus grand athlète du monde", remporta le pentathlon en athlétisme et le décathlon. Il fut toutefois disqualifié en janvier 1913 car on découvrit qu'il avait accepté avant les Jeux une très modeste rémunération pour avoir joué au baseball. En 1982, la Commission Exécutive du Comité International Olympique décida de réhabiliter Jim Thorpe et de remettre à sa fille les médailles qui lui revenaient de plein droit. Son exploit fut immortalisé dans le film "L’homme de bronze", de Michael Curtiz, avec Burt Lancaster dans le rôle de Thorpe.

Représentation des cinq continents

Pour la première fois, les concurrents aux Jeux provenaient des cinq continents.

Vive les jeux !

À la clôture des Jeux Olympiques de 1912, tous les yeux se tournèrent vers la ville de Berlin où devait se dérouler la prochaine édition. Même si la Première Guerre mondiale rendit impossible leur tenue, les Jeux montrèrent leur résilience. L’édition de 1916 resta dans les mémoires de l’histoire olympique comme les Jeux de la VIe Olympiade et en 1920, les Jeux eurent à nouveau lieu, dans la ville hôte belge d’Anvers.

Cérémonies

Stockholm 1912, Jeux de la Ve Olympiade: l'équipe féminine suédoise de gymnastique défile dans le stade lors de la cérémonie d'ouverture.

Ouverture officielle des Jeux par :
Sa Majesté le Roi Gustav V

Allumage de la vasque olympique par :
Un feu symbolique fut allumé pour la première fois aux Jeux Olympiques d’été en 1928 in Amsterdam.

Serment olympique par :
Le serment des athlètes fut prononcé pour la première fois aux Jeux Olympiques de 1920 à Anvers.

Serment officiel par :
Le serment des officiels aux Jeux Olympiques d’été fut prononcé pour la première fois en 1972 à Munich.

Stockholm 1912 Médailles

Sur l'avers, deux figures féminines coiffant d'une couronne de laurier un jeune athlète victorieux.

Sur le revers, un héraut proclamant l'ouverture des Jeux, avec à sa gauche, la statue de Ling, le fondateur des institutions et du système gymniques suédois. Tout autour, l'inscription : " OLYMPISKA SPELEN STOCKHOLM 1912"

Plus d'infos
Stockholm 1912 Affiche

Elle représente la marche des nations, chaque athlète portant un drapeau virevoltant, et tous allant vers le même but commun, les Jeux Olympiques. La nudité des athlètes faisaient référence aux Jeux de l'Antiquité, cependant jugée trop "osée" par quelques dirigeants, cette affiche ne fut pas diffusée dans certains pays. Le tirage a été de 88 350 exemplaires en 16 langues pour le grand format et 30 900 exemplaires, en 5 langues pour les deux petits formats.

Épinglette commémorant les Jeux Olympiques de Stockholm

Stockholm 1912 Rapports Officiels

Publié en 1913, le rapport officiel de Stockholm 1912, “The official report of the Olympic Games of Stockholm 1912: the Fifth Olympiad” est très complet et bien structuré. Il se compose d’un volume, publié en deux langues, l’anglais et le suédois.





  • Stockholm 1912
    • 25 sept. 2013 |
      Télécharger
      Publié en 1913, le rapport officiel de Stockholm 1912, “The official report of the Olympic Games of Stockholm 1912: the Fifth Olympiad” est très complet et bien structuré. Il se compose d’un volume, publié en deux langues, l’anglais et le suédois.

athletes

Plus


Galerie



back to top En