skip to content

Stefan Kraft

  • O 0
  • A 0
  • B 0
Le nouveau roi des tremplins

Le sauteur autrichien a pris son envol après les Jeux de Sotchi 2014. En mars 2017, il est n°1 mondial vainqueur en 2017 à PyeongChang lors de l’étape pré-olympique, double champion du monde à Lahti, vainqueur de la nouvelle tournée norvégienne « Raw Air » au cours de laquelle il a battu le record du monde de vol à skis (253,5 m), et 1er du classement général de la Coupe du monde ! 

« En tant qu’athlète, un des facteurs les plus importants pour moi est ma famille, qui est souvent présente sur mes compétitions, et me soutient dans tous les aspects de ma vie. J’adore le sentiment indescriptible que vous éprouvez dans les airs quand vous sautez loin, entendre l’hymne autrichien pour mes performances, m’amuser avec mes amis et voyager à travers le monde ». Ainsi se présente Stefan Kraft, né à  Schwarzach (Land de Salzbourg) et 13 mai 1993, qui découvre le saut à ski à 10 ans après avoir assisté à une compétition disputée par son meilleur ami, et qui intègre dans la foulée le prestigieux « Salzburger Landesskiverband » (SVS), l’usine à champions hivernaux salzbougeoise. Son talent fera le reste.

Vainqueur de la Tournée des quatre tremplins

Il n’a pas encore 15 ans quand il s’impose à sa 3e compétition internationale junior, à Bois d’Amont (France) en mars 2008. Trois ans plus tard à Otepäâ, il est champion du monde junior par équipes et médaillé d’argent en individuel. Stefan Kraft début en Coupe du monde à 18 ans, en janvier 2012.  Il obtient son premier podium individuel un an plus tard à Bischofshofen, et sa première victoire le 29 décembre 2014 à Oberstdorf sur le grand tremplin. Lors de la saison 2014-2015, Stefan Kraft inscrit son nom au palmarès de la mythique Tournée des Quatre Tremplins, qu’il remporte devant son coéquipier Michael Hayböck. Cette saison-là, il remporte le bronze au petit tremplin et l’argent dans la compétition par équipes aux Mondiaux FIS de Falun (Suède). Son exercice 2015-2016 sera plus discret. 

2017, l’année Stefan Kraft

Mais 2017 est l’année Stefan Kraft ! De janvier à mars, des tremplins de Wisla en Pologne à la nouvelle et excitante tournée « Raw Air » en Norvège, en passant par le site olympique d’Alpensia à PyeongChang et les championnats du monde FIS de Lahti (Finlande), le champion autrichien  ne quitte pas les podiums et  aligne les victoires de prestige. Il marche littéralement sur l’eau !  Sa première victoire de l’hiver, Kraft la signe à Oberstdorf, lors de la première étape de la Tournée de Quatre Tremplins. Il s’ impose ensuite au même endroit, mais dans la compétition de vol à ski HS225 (où les sauteurs atterrissent à plus de 230 m), deux jours de suite, les 4 et 5 février, puis il monte deux fois sur le podium à Sapporo avant de rejoindre les tremplins d’Alpensia à PyeongChang pour disputer la compétition pré-olympique. 

Kraft prend date à PyeongChang

Le 15 février, il l’emporte sur le grand tremplin d’Alpensia (HS140). Il fait très fort en retombant d’entrée à 138 m, s’affichant comme l’homme à battre. Il ne faiblit pas au 2e saut (137.5 m) pour totaliser 293.5 points et s’imposer avec une belle avance devant l’Allemand Andreas Wellinger  (279.8) et le double champion olympique en titre polonais Kamil Stoch (268.2). C’est sa 8e victoire en Coupe du monde, sa 4e de la saison et son sixième podium consécutif !  « Ca va vraiment très bien pour moi en ce moment » dit-il en République de Corée, « j’ai été performant ici depuis le départ, y compris sur le petit tremplin. Et je sais que je suis d’habitude meilleur sur grand tremplin. Il y en a où il est relativement facile de sauter loin, et je suis content que celui d’Alpensia soit l’un d’eux en ce qui me concerne. Et puis il y a ce filet coupe-vent. C’est le meilleur que je n’ai jamais vu. Il est parfait pour protéger le tremplin ». Le lendemain, il se classe 2e sur le « tremplin normal » (HS109), devancé de peu par le Polonais Maciej Kot. Stefan Kraft prend ainsi date pour les Jeux d’hiver 2018 !

Star des Mondiaux de Lahti

Sur sa lancée, Stefan Kraft est la star absolue du saut à ski lors des championnats du monde FIS de Lahti. Le 25 février, il gagne son premier titre mondial sur le petit tremplin (HS100). Il prend les devants au premier saut (99.5 m) puis contient ensuite les deux allemands Andreas Wellinger et Markus Eisenbichler qui atterrissent à plus de 100 m dans leurs deuxièmes tentatives. Son dernier saut à 98 m lui suffit pour l’emporter. Le lendemain, il prend la médaille d’argent (avec Daniela Iraschko-Stolz, Michael Hayboeck et Jacqueline Seifriedsberger) de l’épreuve par équipes mixtes, derrière l’Allemagne. Le 2 mars, il réalise le doublé en or en gagnant l’épreuve sur grand tremplin avec deux sauts à 127.5 m et de meilleurs points de style que son dauphin Andreas Wellinger. Enfin, en compagnie d’Anders Fannemel, Manuel Fettner et Gregor Schlierenzauer,
il est médaillé de bronze de la compétition par équipes sur grand tremplin. « Ce qui s’est passé à Lathi est dur à croire ! Double champion du monde, quatre médailles en tout ? Délirant. Et puis il y a eu ce retour à la maison, et l’accueil à l’aéroport. Encore des frissons, » dit-il.

Recordman du monde, vainqueur de la tournée Raw Air et de la Coupe du monde

Et ça continue ! Deux victoires à Oslo, par équipes et en individuel, les 11 et 12 mars en ouverture de la tournée norvégienne Raw Air suivies d’un succès sur le grand tremplin de Trondheim avec un énorme 2e bond à 142,5 m primé par des notes de style maximales. Toujours plus : le 18 mars à Vikersund où se poursuit cette tournée, sur le tremplin HS225, il bat le record du monde de vol à skis en retombant à 253,5m lors de la compétition par équipes, aidant ainsi l’Autriche à prendre la 3e place. 5e de la compétition individuelle pour finir, il est le premier vainqueur du Raw Air !

Enfin, Stefan Kraft remporte les deux dernières épreuves individuelles de la saison en vol à ski, les 25 et 26 mars, impérial sur la rampe d’élan HS225 de Planica (Slovénie) avec un dernier saut à 250 m, pour finalement s’adjuger la Coupe du monde avec 141 points d’avance sur Kamil Stoch, son tout premier gros globe de cristal, accompagné par le petit globe du vol à ski ! Quelle année ! Stefan Kraft n’a plus qu’à espérer conserver cette forme olympique lors de l’hiver qui mènera aux Jeux de PyeongChang où il peut nourrir de grands espoirs.

Plus




back to top En