skip to content
WESCOTT Seth
WESCOTT Seth

Seth WESCOTT

  • O 2
  • A 0
  • B 0
Le boss du cross

Dans le milieu du snowboard, Seth Wescott fait partie de la vieille garde, pour ne pas dire tout simplement des légendes. Très à l’aise sur les pentes raides et vierges de l’Alaska pour des sessions de freeride, Seth est également un formidable compétiteur sur les pistes. En témoignent ses trois titres de champion des États-Unis au début des années 2000 ainsi que ses records de participation et de médailles aux X-Games.

Premier pour l’éternité

Depuis qu’il a su que son épreuve favorite, le snowboard cross, allait devenir une épreuve olympique, Seth Wescott avait coché comme objectif les Jeux de Turin en 2006. Sur le site de Bardonecchia, troisième des qualifications, Seth est à l’aise. Il se retrouve presque facilement dans l’ultime manche. Deuxième à la sortie du premier virage, l’Américain évite la chute qui aurait ruiné ses espoirs de médaille. À la mi-course, il profite d’une petite ouverture pour dépasser à l’intérieur le concurrent de tête. Il résiste ensuite et franchit la ligne d'arrivée en vainqueur. Il est le premier champion olympique de snowboard cross de l’histoire.

Un dernier défi

Quatre ans ont passé, une nouvelle génération d’athlètes est arrivée sur la scène internationale. Pour Seth Wescott, 33 ans, la passion est toujours là et il donne le meilleur de lui-même pour pouvoir se qualifier pour les Jeux afin de défendre son titre de champion olympique. Sa dix-septième place en qualification n’est pas forcément encourageante. Mais une fois les manches à élimination directe lancées, le natif du Maine se sent de mieux en mieux sur la piste de Cypress Mountain. Il fait parler son expérience et alors que les favoris chutent, lui passe les tours sans encombre.

De la dernière à la première place

Lors de la finale, l’Américain prend un mauvais départ puis commet une faute dans le second virage. Il est alors quatrième et la médaille semble bien loin. Le reste de sa course est de toute beauté. Il double l’un après l’autre ses deux adversaires de manière très propre. Sa fin de course est exceptionnelle. Il revient sur le Canadien Mike Robertson, le favori du public, et le double en vitesse pure dans la dernière partie de la piste. Pour quelques centimètres, Seth le devance et décroche sa deuxième médaille d’or.

Plus

Galerie


Résultats



back to top