skip to content
WILLIAMS Serena

Serena WILLIAMS

  • O 3
  • A 0
  • B 0

Serena Williams a tout gagné, en Grand Chelem et aux Jeux Olympiques

Avec quatre médailles d’or olympiques (trois en double avec sa soeur Venus, une en simple remportée à Londres en 2012), vingt-deux victoires en simple et quatorze en double dans les tournois du Grand Chelem (record), Serena Williams est une des meilleures joueuses de tennis de tous les temps, si ce n’est la plus grande. 


Élevées à Compton, Los Angeles, dans une fratrie de cinq filles, Serena et sa soeur plus âgée de quinze mois Venus disputent déjà des compétitions de tennis à l'âge de cinq ans, entraînées par leur père Richard Williams, déterminé à faire d’elles des championnes. Venus et Serena développent leur puissance et deviennent professionnelles en 1995. Elles passent leurs premières années à jouer au tennis dans des compétitions privées et à attirer l'attention des entraîneurs au niveau national, se hissant de concert vers le plus haut niveau mondial. 

De Sydney 2000 à Londres 2012 

L’aventure olympique des « Williams Sisters » commence aux Jeux de Sydney. Le 28 septembre 2000 sur le court en dur du parc olympique de Homebush Bay, Serena, tout juste 19 ans, et Venus, 21 ans, remportent la première de leurs trois médailles d’or en double dames. Venus s’impose également en simple après avoir gagné cette année-là à Wimbledon et à l’US Open. Serena ne compte alors qu’une victoire dans les tournois du Grand Chelem, à l’US Open 1999 qu’elle a gagné à l’âge de 18 ans. 

En 2012 à Londres, les choses ont bien changé. Serena a occupé à plusieurs reprises le rang de N°1 mondiale, elle a à ce point gagné à cinq reprises l’Open d’Australie et Wimbledon, trois fois l’US Open, et compte une victoire sur la terre battue de Roland Garros en 2002 pour ce que l’on nomme le « Grand Chelem en carrière ». Les deux soeurs se sont affrontées pour la première fois en finale du Grand Chelem à l’US Open en 2001 où Venus l’a emporté, puis ont réalisé l’exploit unique et exceptionnel de se rencontrer  quatre fois consécutivement pour le titre lors de ces tournois majeurs, entre 2002 et 2003, pour quatre victoires de Serena. Cette dernière, blessée à l’été 2004, n’a pas pu disputer les Jeux d’Athènes, mais en 2008 à Beijing, Venus et Serena s’imposent pour la deuxième fois en finale du double dames, une victoire en deux sets secs (6-2, 6-0) face à la paire espagnole Anabel Medina/Virginia Ruano Pascual. 

Serena Williams arrive à Wimbledon le 28 juillet 2012 auréolée de sa cinquième victoire sur les mêmes courts en gazon, trois semaines plus tôt. « J'étais si concentrée ici », racontera-t-elle, « Je me rappelle : j'étais en train de servir et je pensais : 'Serena, c'est ta meilleure chance de décrocher une médaille d'or. Tu es à Wimbledon, tu es sur le gazon, tu joues très bien sur le gazon, et bien tout ça mis ensemble, y'a plus qu'à gagner’. Et c'est ce que je me suis dit. » 

Son parcours dans le simple dames olympique 2012 est impérial. En 1/16e de finale face à Jelena Jankovic (SRB), en huitièmes devant Urszula Radwanska (POL), en quarts contre Vera Zvonareva (RUS) puis en demi-finale, où elle affronte la N°1 du tableau, Victoria Azarenka (BLR), la puissante joueuse américaine ne lâche pas un set, ne concède que treize jeux en tout, et s’avance en confiance vers la finale où elle retrouve la Russe Maria Sharapova. Les choses ne vont pas traîner. Débordée de partout, Sharapova voit défiler le score et s’incline sèchement, 6/0, 6/1. Serena Williams explose de joie. 

Comme André Agassi et Rafael Nadal chez les hommes, comme Steffi Graf chez les dames, elle réalise le « Grand Chelem doré » en carrière. Mieux, en comptant ses quatorze victoires dans les quatre tournois majeurs en double avec Venus, elle devient la première joueuse de l’histoire à avoir tout gagné, simple et double, aux Jeux Olympiques et en Grand Chelem. 

Mais ce n’est pas fini ! Au lendemain de son triomphe en simple Serena Williams s’impose pour la troisième fois en finale du double dames olympique avec sa grande soeur. Même tarif pour leurs adversaires, les soeurs Williams ne perdent pas le moindre set en route et battent en finale la paire tchèque Andrea Hlavacková/Lucie Hradecka 6/4 6/4. « C’est dingue ! Je copie toujours ma soeur. J’avais oublié qu’elle avait réalisé ce doublé à Sydney, et moi, je le fais ici. Nous sommes la même équipe de double, et nous partageons ces succès en simple, c’est vraiment cool », s’exclame alors Serena. 

N°1 mondiale durant 186 semaines, déception à Rio

En septembre 2012, Serena Williams remporte son quatrième US Open puis reprend la place de N°1 mondiale. Un rang qu’elle va occuper durant 186 semaines consécutives, jusqu’en septembre 2016. Elle remporte au passage ses deuxième et troisième Roland Garros (2013, 2015), ses cinquième et sixième US Open (2013, 2014), son sixième Open d’Australie (2015), et ses sixième et septième Wimbledon (2015, 2016). A cheval sur les saisons 2014-2015, Serena réalise le Grand Chelem, ou plutôt le « Serena Slam » comme on appelle cet exploit qu’elle a déjà accompli en 2002-2003. Avec ses quatre médailles d’or olympiques, la protégée de Patrick Mouratoglou totalise en 2016, 22 titres en simple dans les quatre tournois majeurs, partageant ce record à l’ « ère Open » avec l’Allemande Steffi Graf. 

« Les joueurs de tennis n’ont jamais vraiment pensé à gagner les Jeux Olympiques. On grandit en espérant s’imposer en Grand Chelem, mais aujourd’hui que le tennis a pris sa place aux Jeux, on y pense bien évidemment », dit-elle en mars 2016. « Les Jeux ont un si grand impact sur tout le monde ! Ils vont légèrement affecter mon programme, et je ne vais pas jouer tant que ça, car je serai à Rio. J’attends ça avec impatience ! » 

Le 9 juillet 2016, elle triomphe à nouveau à Wimbledon en battant l’Allemande Angelique Kerber en finale en seulement 1h12 de jeu et deux sets, puis s’impose avec Venus pour la 7e fois également en double dames pour totaliser avec sa soeur quatorze finales gagnées en Grand Chelem, aucune défaite en comptant aussi les Jeux Olympiques ! 

Mais trois semaines plus tard, Venus et Serena sont éliminées dès le premier tour en double dames aux Jeux de Rio. La N°1 mondiale est ensuite battue en 1/8e de finale du simple par l’Ukrainienne Elina Svitolina en deux sets (6-4 6-3). « «C’est évidemment décevant, mais vous savez, Elina a vraiment bien joué et je pense que la meilleure a gagné aujourd'hui. C’était la chance d’une carrière de participer aux Jeux Olympiques. Ça ne s’est pas passé comme prévu, mais au moins j’ai pu jouer à Rio, c’était un de mes objectifs », déclare Serena Williams après le match. Perturbée par une blessure à l’épaule, elle est ensuite éliminée en 1/2 finale de l’US Open par la Tchèque Karolína Plíšková et met un terme à sa saison 2016. A 35 ans, Serena Williams n’a pas encore programmé sa fin de carrière. Elle compte bien continuer encore quelques années au plus haut niveau pour porter encore plus haut ses différents records. 

Plus


Résultats



back to top