skip to content

Séoul 1988 Parcours du relais IOC

Date de début : 23 août 1988, Olympie (Grèce)
Date de fin : 17 septembre 1988, Stade Olympique, Séoul (République de Corée)
Premier relayeur : Athanassios « Thanassis » Kalogiannis, participant aux Jeux en athlétisme (1984, 1992).
Derniers relayeurs : Won-Tak Kim, participant aux Jeux en athlétisme (1988), Sun-Man Chung et Mi-Chung Sohn.
Nombre de relayeurs : 380 en Grèce, 1'467 en République de Corée
Recrutement des relayeurs : Le comité d’organisation a choisi comme relayeurs des habitants des villes traversées par le relais. Il a également choisi des étrangers et des Coréens vivant à l’étranger, dans le but de promouvoir le relais de manière internationale. 37’011 candidatures sont reçues au total.
Parmi les relayeurs, il y avait des célébrités, des athlètes, des artistes, des personnes ayant contribué au développement de la communauté, des personnes handicapées, des enfants, des personnes âgées, des religieux et des représentants de diverses professions.
Distance : 358 km en Grèce, 4’168 km en République de Corée, dont 1’414 km à pied, 2’188 km en voiture, 493 km en bateau, ~60 km à bicyclette, ~5 km à moto et 7 km à cheval.
Pays traversés : Grèce, Thaïlande, République de Corée
Séoul 1988 Torche IOC Description : La torche porte sur la tranche de la bague l’inscription Games of the XXIVth Olympiad Seoul 1988. Son manche est en cuir. Sur le haut de la torche se trouvent l’emblème olympique ainsi que des dessins traditionnels coréens représentant deux gravures de dragons, symboles de l’harmonie entre l’Est et l’Ouest. Dans l’astrologie chinoise, le dragon est aussi le signe de l’année 1988.
Couleur : Brun, bronze
Longueur : 51 cm
Composition : Métal, cuivre, cuir, plastique
Combustible : Dioxide de manganèse, chromate de barium, magnésium, phosphore.
Designer/ Fabriquant : Lee Woo-Sung / Korea Explosives Co. Ltd.
Le saviez-vous ? La lampe de sécurité est la reproduction miniature d’un ancien observatoire astronomique en Corée du nom de Chomsongdae. En tout, 9 lampes de sécurité, d’une hauteur de 35 cm pour un diamètre de 15 cm, sont réalisées. Elle sont composées d’un plat en acier en trois parties et d’un aluminium spécialement conçu pour résister à la pression et au vent. Alimentées en kérosène, elles peuvent brûler jusqu’à 140 heures.
Séoul 1988 Relais de la flamme Getty Images

Concept et particularité du parcours

Après la cérémonie d’allumage à Olympie, la flamme parcourt la Grèce pendant trois jours et deux nuits pour arriver à Athènes. Depuis là, elle s’envole pour l’île coréenne de Cheju-do qu’elle atteint le 27 août, après une escale à Bangkok.

Sur l’île de Cheju, deux jeunes écoliers de l’école de Cheju, un garçon et une fille, marquent l’étape suivante du relais, qui traverse l’île dans le sens des aiguilles d’une montre. Le 28 août, la flamme embarque à bord du navire Olympia 88 pour Busan, où une vasque est allumée au parc Yongdusan. Le lendemain, le relais principal se poursuit. La vasque reste allumée dans le parc jusqu’au 12 septembre, jour où un relais secondaire de 18,2 km emmène la flamme jusqu’au club de voile de la ville, où se déroulent les compétitions de voile.

Le relais principal sillonne tout le pays d’est en ouest, afin de symboliser l’harmonie. A Kangnung, 12 jeunes mères portent la flamme tout en poussant leurs enfants nés en 1988.

Le 16 septembre, la flamme arrive à Séoul. Elle est emmenée à l’hôtel de ville, où elle est reçue par le maire de la ville. Le jour de la Cérémonie d’ouverture, la flamme est portée à l’intérieur du stade par Kee Chung Sohn, le légendaire vainqueur du marathon des Jeux de 1936, qui participe sous le nom de Kitei Son. Ensuite, la jeune sprinteuse Chun-Ae Im transmet le flambeau aux trois derniers relayeurs qui embrasent ensemble la vasque.

Le saviez-vous ?

  • Afin de commémorer l’arrivée de la torche sur l’île Cheju, le comité d’organisation décide d’ériger un monument dans le parc Shinsan et de planter tout autour des oliviers et des cyprès. La sculpture est composée d’un socle de granit et de huit colonnes obliques et verticales symbolisant les jeux de l’année ’88, ainsi que d’une spirale circulaire au centre qui représente les 5 anneaux et la flamme olympique. Elle est dévoilée à midi le 27 août 1988, jour de l’arrivée de la torche dans le parc.
  • La vasque olympique mesure 5,5 m de diamètre et est perchée en haut d’un mince poteau octaédrique de 22 m de haut. Pour l’embraser, les trois derniers relayeurs sont soulevés par un élévateur qui entoure le poteau central.

back to top En