skip to content
Séoul 1988

L'accès à la démocratie

Accorder les Jeux à la Corée du Sud a donné l'impulsion nécessaire à l'établissement de la démocratie. La République démocratique de Corée (Corée du Nord) boycotte les Jeux, rejointe par Cuba, l'Éthiopie et le Nicaragua. Cela n'empêche pas l'établissement de nouveaux records, avec 159 pays participants, dont 52 ramèneront des médailles et 31 des médailles  d'or.

Le sprint touché par le scandale

Le sprinter canadien Ben Johnson bat le record du monde sur 100 m mais est contrôlé positif aux stéroïdes. Il est le premier athlète de notoriété mondiale à être disqualifié pour dopage. Son élimination permet à Carl Lewis de recevoir une médaille d'or synonyme de confirmation après son titre olympique de 1984.

Débuts et premières

Pour la première fois, les trois médaillés de l'épreuve de dressage équestre sont des femmes. L'escrimeuse suédoise  Kerstin Palm devient la première femme à participer à sept éditions des Jeux Olympiques. Le tennis de table fait ses grands débuts olympiques tandis que le tennis réintègre le programme, après une parenthèse de 64 ans. Ouvert aux professionnels, le tournoi permet à Steffi Graff de conclure en beauté sa saison de Grand Chelem, avec l'or olympique.

Des champions inoubliables

En cyclisme, Christa Luding-Rothenburger, également patineuse de vitesse, remporte une médaille d'argent. Ayant déjà remporté deux médailles aux Jeux d'hiver, elle devient la première personne à enchaîner les succès lors d'éditions consécutives des Jeux d'hiver et d'été ! Enfin, Greg Louganis défend avec succès ses titres dans les deux épreuves de plongeon tandis que le nageur américain Matt Biondi repart avec sept médailles, dont cinq en or.

CNO : 159
Athlètes : 8 391
Epreuves : 237
Volontaires : 27 221
Médias : 11 331 (4 978 en presse écrites, 6 353 diffuseurs)

La démocratie

La Corée (Corée du du Sud) devint démocratique afin d’accueillir le monde aux Jeux d’été; joli coup de la part du Mouvement olympique ! La République populaire démocratique de Corée (Corée du Nord) boycotta ces Jeux, suivie de Cuba, de l’Ethiopie et du Nicaragua. En dépit de ces absences, les Jeux établirent des records avec 159 pays participants dont 52 ont ramené des médailles et 31 des médailles d’or.

Emotion

La cérémonie d'ouverture connut un moment particulièrement émouvant avec l'entrée de la flamme dans le stade portée par Sohn Kee-chung, âgé de 76 ans, vainqueur du marathon des Jeux de 1936 à Berlin. En 1936, Sohn avait été forcé de s'inscrire sous un nom japonais car la Corée était occupée par le Japon.

Dopage

Ben Johnson (CAN) établit un record du monde au 100m mais fut contrôlé positif pour les stéroïdes. Johnson était le premier athlète renommé à se voir disqualifié pour dopage.

Honneur aux femmes

Pour la première fois, les trois médailles du concours équestre de dressage furent remportées par des femmes.

Sept Olympiades

L'escrimeuse Kerstin Palm (SWE) participait à ses septièmes Jeux Olympiques; c'était la première fois qu'une femme en comptabilisait autant.

Nouveauté au programme

Le tennis de table fait sa première apparition au programme olympique."

Le retour du tennis

Le tennis réapparaît au programme comme sport à part entière après 64 ans d’absence.

Cérémonies

2 octobre 1988 : Vue générale des danseurs coréens pendant la cérémonie de clôture.

Ouverture officielle des Jeux par :
Le Président Roh Tae-woo

Allumage de la vasque olympique par :
Chung Sun-Man, Kim Won-Tak, Sohn Mi-Chung (athlétisme)

Serment olympique par :
Hur Jae (basketball), Son Mi-na (handball)

Serment officiel par :
Lee Hak-rae (judo)

Séoul 1988 Emblème

L'emblème comporte une image synthétisée des Jeux Olympiques et représente un motif coréen traditionnel appelé samtaeguk. Le samtaeguk est un symbole clé du peuple coréen. Pour les Jeux, il a été accompagné des 5 anneaux olympiques. Ce motif traditionnel est souvent utilisé en Corée comme thème ornemental dans l'architecture et l'artisanat. Le samtaeguk peut se lire comme un mouvement vers l'intérieur et vers l'extérieur. Vers l'intérieur il signifie la réunion des peuples du monde entier à l'occasion des Jeux de Séoul; vers l'extérieur il représente la progression vers la paix mondiale.

Seoul 1988 Médailles

Sur l'avers, la déesse de la victoire portant une couronne de laurier et le Colisée, avec l'inscription gravée: "XXIV Olympiad Seoul 1988". Sur l'envers, des colombes, symbole de paix, s'envolent en tenant dans leur bec un rameau d'olivier. Egalement présent, l'emblème des Jeux Olympiques de Séoul composé de trois "Taeguk" (motif coréen traditionnel) et des anneaux olympiques.

Plus d'infos
Seoul 1988 Mascotte
Hodori

Le « Ho » de Hodori vient du mot coréen signifiant tigre et « Dori » est un diminutif commun masculin. Ce nom a été choisi parmi 2’295 noms proposés par le public via un concours.

Plus d'infos
Séoul 1988 Torche

Nombre de relayeurs : 380 en Grèce et 1 467 en République de Corée
Distance totale : 358 km en Grèce et 4 168 km en République de Corée
Pays traversés : Grèce, Thaïlande, République de Corée

Plus d'infos
Séoul 1988 Affiche

Elle représente deux images qui résument l'idéal des Jeux: "Harmonie et progrès". Sur cette affiche les anneaux sont de couleurs brillantes pour montrer que l'idéal olympique plébiscite la paix dans le monde. L'image de l’athlète portant la Flamme olympique symbolise le progrès continu de l'humanité vers le bonheur et la prospérité. Le dessin a été réalisé avec l’aide d'un ordinateur et les couleurs utilisées sont un mélange de bleu clair et d'orange foncé qui symbolisent le pays du matin calme. En complément de l'affiche officielle, le comité d'organisation a décidé de produire 27 types différents d'affiches sportives, dans le but de promouvoir les sports olympiques présents à Séoul.

Séoul 1988 Monnaie olympique

Hodori ou le tigre, la mascotte des Jeux, le logo des Jeux de Séoul et la légende. "XXIV OLYMPIAD SEOUL 1988" et "5000 WON".

Séoul 1988 Monnaie olympique

Baskett-ball, 2 joueuses s'affrontent, le logo des Jeux de Séoul et la légende: "XXIV OLYMPIAD SEOUL 1988" et "1000 Won".

Séoul 1988 Rapports Officiels

“Le Rapport officiel : Jeux de la XXIVème Olympiade Séoul 1988” se présente sous une forme aussi imposante que celui de Los Angeles 1984. Il existe trois éditions distinctes : français, anglais et coréen. L’ouvrage consiste en deux volumes (Organisation et préparation ; Synthèse et résultats des compétitions)







  • Séoul 1988
    • Séoul 1988

      12 mars 2014 |
      Télécharger
      Le Rapport officiel : Jeux de la XXIVème Olympiade Séoul 1988” se présente sous une forme aussi imposante que celui de Los Angeles 1984. Il existe trois éditions distinctes : français, anglais et coréen. L’ouvrage consiste en deux volumes (Organisation et préparation ; Synthèse et résultats des compétitions).

athletes

Plus

Séoul 1988 Plongeon hommes haut vol 10m, Plongeon hommes Tremplin 3m


Galerie



back to top En