skip to content
RICHARDS-ROSS Sanya
RICHARDS-ROSS Sanya

Sanya RICHARDS-ROSS

  • O 4
  • A 0
  • B 1

Née pour courir

Les débuts en Jamaïque

Sanya Richards nait jamaïcaine à Kingston, et commence à courir dès ses sept ans dans un environnement où l’athlétisme est un sport majeur. Elle remporte de nombreuses courses de jeunes et se découvre un trait de caractère à l’occasion d’une de ses rares défaites : elle déteste perdre. Elle a douze ans lorsqu’elle part s’installer aux Etats-Unis avec sa famille. En 2002 dans sa dernière année au lycée de Fort Lauderdale en Floride, elle remporte tous les honneurs : athlète lycéenne de l’année et meilleure jeune athlète américaine. Elle obtient en effet sa naturalisation cette même année et rejoint l’Université  du Texas à Austin, où elle est prise en mains par Clyde Hart, l’entraîneur de Michael Johnson.

Surmonter l’échec de Beijing

A partir de 2003, Sanya Richards devient une des meilleures spécialistes planétaires du 400m et remporte ses premiers titres, aux championnats du monde (2003) et aux Jeux (2004) avec le relais 4x400m américain. N°1 mondiale sur sa distance en 2005, 2006 et 2007 avec des victoires en série dans les meetings de la Golden League de l’IAAF, elle est la grande favorite de la finale des Jeux Olympiques de Beijing le 19 août 2008, mais doit se contenter du bronze derrière la Britannique Christine Ohuruogu et la Jamaïcaine Shericka Williams. Sa déception est énorme. Sanya va magnifiquement la surmonter trois jours plus tard lors du relais 4x400m : quand elle reçoit le témoin en dernière relayeuse de la finale, elle s’élance plusieurs mètres derrière la Russe Anastasiya Kapachinskaia. Déterminée à ramener une médaille d’or de la capitale Chinoise, Richards produit un effort intense, revient à hauteur, et déborde sa rivale dans la ligne droite pour donner la victoire à son équipe en 3.18:54.

Sur le toît de l’olympe

Lors des championnats du monde de Berlin en 2009, Sanya Richards remporte son premier titre individuel sur 400m en 49.00. Sa domination sur l’ensemble de la saison la voit couronnée pour la 2e fois après 2006 «Athlète de l’année» par l’IAAF. En 2010, elle épouse Aaron Ross, joueur de l’équipe de football américain des New York Giants.

A Daegu en 2011, elle remporte son 5e titre mondial avec le relais 4x400m et le 5 août 2012 à Londres, Sanya Richards-Ross atteint enfin son but : elle devient championne olympique du 400m à l’issue d’une finale parfaitement maîtrisée. Sortie en 4e position du virage, elle accélère sur les dernières foulées pour s’imposer avec brio en 49.55 devant Christine Ohuruogu. Et comme une évidence, son 2e or londonien arrive à l’issue du 4x400m où c’est elle qui triomphe sur la ligne d’arrivée.

Et maintenant ?

« Après Beijing, je restais concentrée sur ce but que je n’avais pas atteint. Mais maintenant que c’est fait, je veux répéter l’exploit ! J’irai à Rio pour défendre mon titre ! » s’exclame la quintuple championne du monde et quadruple médaillée d’or olympique.

Plus


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O 49.55
    Athlétisme
    400m femmes
    O 3:16.87
    Athlétisme
    relais 4x400m femmes
  • B 49.93
    Athlétisme
    400m femmes
    O 3:18.54
    Athlétisme
    relais 4x400m femmes
  • O 3:19.01
    Athlétisme
    relais 4x400m femmes


back to top