skip to content
Salt Lake City 2002 Torche Getty Images

Concept et particularité du parcours

Afin de promouvoir les Jeux auprès du plus grand nombre possible aux Etats-Unis, le relais traverse plus de 300 villes et villages dans 46 Etats. Le parcours inclut les précédentes villes hôtes des Jeux: Atlanta, Lake Placid, St. Louis, Los Angeles et Squaw Valley.

Le 4 décembre 2001, partie d’Athènes le jour précédent, la flamme atterrit à Atlanta. Au Centenial Olympic Park, Muhammad Ali, qui a embrasé la vasque lors de la Cérémonie d’ouverture des Jeux Olympique d’été de 1996 tenus dans cette même ville, allume la première torche sur sol américain. Le célèbre boxeur la tend à Peggy Flemming, médaillée d’or Olympique à Grenoble en 1968. La championne court le premier relais avec son entraîneur Robert Paul, médaillé d’or en patinage artistique aux Jeux d’hiver de 1960 à Squaw Valley.

Le 8 février 2002, lors de la Cérémonie d’ouverture et pour la première fois dans l’histoire des Jeux Olympiques d’hiver, une équipe entière, l’équipe américaine de hockey sur glace championne des Jeux d’hiver de 1980 à Lake Placid, met le feu à la vasque olympique.

Salt Lake City 2002 Parcours du relais IOC

Date de début : 19 novembre 2001, Olympie (Grèce)
Date de fin : 8 février 2002, Stade Olympique Rice-Eccles, Salt Lake City (Etats-Unis)
Premier relayeur : Lefteris Fafalis, participant aux Jeux en ski de fond (1998, 2002, 2006, 2010).
Nombre de relayeurs : 41 en Grèce, 12’012 aux Etats-Unis
Recrutement des relayeurs : Les relayeurs ont été sélectionnés par le comité d’organisation et les partenaires du relais (Coca Cola et Chevrolet) à raison d’un tiers chacun. Une campagne de publicité menée par le comité d’organisation invite les Américains à soumettre le nom d’une personne qui a été source d’inspiration dans leur vie. En tout, plus de 300'000 candidatures sont reçues.
Distance : 368 km + 8 milles marins en Grèce, 21'725 km aux Etats-Unis
Pays traversés : Grèce, Etats-Unis
Salt Lake City 2002 Torche IOC Description : En forme de stalactite, la torche symbolise les sports d’hiver.
Le corps argenté nervuré du flambeau évoque la texture de la glace naturelle et le paysage escarpé de l’Ouest américain.
La surface du flambeau varie entre la partie centrale vieillie (le passé) et la partie basse miroitante (modernité). La jonction de ces deux surfaces, à l’endroit où le relayeur saisit la torche, marque un pont entre le passé et le présent.
La torche est surmontée d’une couronne de verre qui entoure le feu et reflète ainsi la devise de cette édition des Jeux gravée sur le manche : « Light the Fire within ». L’emblème des Jeux du comité d’organisation est présent sur la face avant du flambeau.
Les éléments composant la torche revêtent également une signification : le verre : hiver et glace / le vieil argent : l’Ouest, l’eau ruisselante / l’argent brillant : le cœur, la vitesse des athlètes / le cuivre : le feu, la passion, l’histoire de l’Utah.
Couleur : Argent et bronze
Longueur : 83,5 cm
Composition : Métal argenté, cuivre, verre
Combustible : Propane
Designer / Fabriquant : Scott Given, Matt Manes, Axiom Design / Coleman, Georgia Institute of Technology, Quickparts.com, Inc.

Le saviez-vous ?

  • Pour la première fois, la vasque est translucide. Afin de s’accorder avec l’identité visuelle basée sur le feu et la glace, elle contient des jets d’eau qui l’aspergent de l’intérieur créant ainsi l’aspect moiré d’un glaçon qui fond. La flamme est élevée au sommet de la structure de verre et d’acier grâce à un mécanisme manuel. Elle culmine à plus de 35 mètres de haut. La vasque est aujourd’hui visible devant le Stade Rice-Eccles à Salt Lake City.
  • L’esplanade de remise des médailles, localisée au cœur de la ville, a également sa vasque. Haute de 3,60 mètres, cette vasque, dite « des héros », rappelle par sa forme celle de la vasque principale.

back to top En