skip to content
St Moritz 1948

Les Jeux du renouveau

Après une interruption 12 ans, due à la Seconde Guerre mondiale, les Jeux de St Moritz sont baptisés les "Jeux du renouveau".

Succès partagés

Les médailles sont équitablement réparties. Sur les 22 épreuves disputées, seul le skieur alpin français Henri Oreiller et le skieur de fond suédois Martin Lundström remportent chacun plusieurs médailles d’or. Et les États-Unis décrochent leur première médaille d’or en patinage artistique.

Le retour du skeleton

Comme aux Jeux de 1928, qui avaient également eu lieu à St Moritz, le skeleton est inscrit au programme. Il ne réapparaîtra que 54 ans plus tard, en 2002, aux Jeux Olympiques d’hiver de Salt Lake City.

Premiers succès français

Henri Oreiller est sacré double champion olympique. Le skieur de Val d’Isère remporte la descente et le combiné alpin, devenant le premier Français à s'imposer aux Jeux d’hiver.

CNO : 28 (Nations)
Athlètes : 669 (77 femmes, 592 hommes)
Epreuves : 22
Volontaires : N.C.
Médias : N.C.

Première médaille d'or pour une skieuse américaine

En slalom, Gretchen Fraser (USA-ski alpin) enregistre le meilleur temps de la première manche. Alors qu'elle se prépare à entamer la seconde manche, un problème surgit entre le sommet et le bas de la piste. Malgré une attente de dix-sept minutes à un moment aussi crucial, elle remporte la médaille d'or, la première jamais remportée par une skieuse américaine.

Doublé descente-combiné pour Oreiller

Henri Oreiller (FRA-ski alpin) décroche deux titres olympiques. Le skieur de Val d'Isère remporte la descente et le combiné. Il devient le premier Français à décrocher un titre olympique hivernal.

Barbara Scott succède à Sonja Henie

Barbara Ann Scott (CAN-patinage artistique), 19 ans, remporte la médaille d'or après une prestation teintée de grâce et d'aisance technique. La petite fée de la glace prend la succession de la Norvégienne Sonja Henie, vainqueur des trois dernières éditions des Jeux Olympiques d'hiver. Scott passera professionnelle juste après les Jeux.

Cérémonies

Saint-Moritz, 30 janvier 1948. Les porte-drapeaux des nations.

Ouverture officielle des Jeux par :
Le Président de la Confédération Helvétique Enrico Celio

Allumage de la vasque olympique par :
Un feu symbolique fut allumé pour la première fois aux Jeux Olympiques d’hiver en 1936 à Garmisch-Partenkirchen.

Serment olympique par :
Riccardo "Bibi" Torriani (hockey sur glace)

Serment officiel par :
Le serment des officiels aux Jeux Olympiques d’hiver fut prononcé pour la première fois en 1972 à Sapporo.

St Moritz 1948 Emblème
St-Moritz 1948 Médailles

Sur l'avers, entre deux cristaux de neige, l'inscription "Vmes JEUX OLYMPIQUES D'HIVER ST.-MORITZ 1948".

Sur le revers, une main tenant une torche allumée avec, en arrière plan, les anneaux olympiques. Six cristaux de neige décorent l'espace libre à droite et à gauche. En haut, en arrondi, la devise "Citius Altius Fortius".

Les médailles furent réalisées par la maison Huguenin Frères du Locle.

Plus d'infos
St-Moritz 1948 Affiche

Le tirage a été de 15 000 exemplaires.

St-Moritz 1948 Rapports Officiels

Comme pour les premiers Jeux de St-Moritz en 1928, le “Rapport général sur les Ves Jeux Olympiques d'hiver, St-Moritz 1948” est un rapport officiel très sommaire et a été publié en français uniquement. Le compte-rendu des Jeux tient sur moins de vingt pages ; la suite de l’ouvrage étant exclusivement consacrée aux résultats des Jeux.

  • St-Moritz 1948
    • St-Moritz 1948

      12 mars 2014 |
      Télécharger
      Comme pour les premiers Jeux de St-Moritz en 1928, le “Rapport général sur les Ves Jeux Olympiques d'hiver, St-Moritz 1948” est un rapport officiel très sommaire et a été publié en français uniquement. Le compte-rendu des Jeux tient sur moins de vingt pages ; la suite de l’ouvrage étant exclusivement consacrée aux résultats des Jeux.

athletes

Plus

St-Moritz 1948 Patinage artistique hommes individuel


Galerie



back to top En