skip to content
St. Louis 1904

Des Jeux dispersés

Les organisateurs répètent les erreurs des Jeux de 1900. Les compétitions olympiques sont dispersées sur une période de plus de quatre mois et demi, au beau milieu de l'Exposition universelle fêtant l'achat de la Louisiane à la France.

Grands débuts

Les Jeux de 1904 sont les premiers à mettre en jeu des médailles d'or, d'argent et de bronze, pour récompenser les trois premières places. La boxe, la lutte libre, le décathlon et l'haltérophilie entrent dans le programme olympique.

Un marathon automobile

L'Américain Thomas Hicks gagne le marathon après la disqualification de son compatriote Fred Lorz, coupable d'avoir "couru" une large portion du parcours à bord d'une auto, n'en sortant que pour passer la ligne d'arrivée !

Des champions inoubliables

Archie Hahn, surnommé le Météore du Milwaukee, enchaîne les victoires sur 60 m, 100 m et 200 m. Il bat le record olympique du 200 m avec un temps de 21,6 secondes ; performance qui restera inégalée pendant 28 ans. Autre héros des Jeux, le gymnaste américain George Eyser gagne six médailles… malgré une jambe gauche en bois !

CNO : 12
Athlètes : 651
Epreuves : 95
Volontaires : N.C.
Médias : N.C.

Nouveaux sports, disciplines et épreuves

Un sport (boxe), une discipline (lutte libre) et deux épreuves (haltérophilie et décathlon) ont été ajoutés au programme de ces Jeux.

Le marathon en voiture

Thomas Hicks des Etats-Unis remporte le marathon après la disqualification de son compatriote Fred Lorz (à l'image ci-contre, caricaturé par Hugo Ewerien) qui avait effectué une grande partie des 40 kilomètres en voiture. Lorz était tout de même descendu de son véhicule juste avant l’arrivée!

Cérémonies

Saint-Louis 1904. F.J.V. Skiff, directeur de la Foire mondiale, remet la coupe Skiff en récompense à Archie HAHN des Etats-Unis, vainqueur du sprint 100m.

Ouverture officielle des Jeux par :
M. David Francis, président de la Louisiana Purchase Exposition (Exposition universelle de 1904)

Allumage de la vasque olympique par :
Un feu symbolique fut allumé pour la première fois aux Jeux Olympiques d’été en 1928 in Amsterdam.

Serment olympique par :
Le serment des athlètes fut prononcé pour la première fois aux Jeux Olympiques de 1920 à Anvers.

Serment officiel par : Le serment des officiels aux Jeux Olympiques d’été fut prononcé pour la première fois en 1972 à Munich.

St-Louis 1904 Médailles

Sur l'avers, un athlète debout sur des marches d'escalier, tenant dans sa main droite une couronne de laurier, symbole de victoire, et levant le bras gauche. A l'arrière plan, un bas-relief illustrant les disciplines sportives antiques. Derrière, un temple grec. Au dessus de la figure de l'athlète, l'inscription : " OLYMPIAD", sur le rocher en bas à droite "1904".

Sur le revers, la déesse ailée Nike, déesse de la victoire, debout sur un globe terrestre. Elle tient une couronne de laurier dans sa main gauche et une palme dans sa main droite. En face d'elle une grande couronne, avec au centre un espace pour ajouter le nom de la discipline sportive. Derrière Nike, le buste de Zeus sur un socle. L'inscription . "UNIVERSAL EXPOSITION ST.-LOUIS U.S.A". La conception de ces deux faces s'est inspirée de la médaille des Jeux d'Athènes de 1896 et de celle des Jeux de Paris 1900.

Plus d'infos
St Louis 1904 Poster

Elle représente une vue de la ville organisatrice mise en valeur par l'utilisation d'un effet "oeil de poisson". Elle est en fait la reproduction de la couverture du programme des Jeux.

St-Louis 1904 Épinglette

Épinglette commémorant les Jeux Olympiques de Saint-Louis

St-Louis 1904 Rapports Officiels

Comme pour la précédente édition à Paris, les 3èmes Jeux Olympiques d’été n’ont représenté qu’un point au programme de l’Exposition universelle de St-Louis 1904. Il n’existe pas de rapport officiel des Jeux publié par le Comité d’organisation. Toutefois, deux ouvrages publiés en anglais en 1905 sont conjointement considérés comme les rapports officiels de ces Jeux. Il s’agit de “The Olympic Games 1904” de Charles J.P. Lucas et de “Review of the Olympic Games of 1904” de James E. Sullivan. Ce dernier est plus complet et comporte des photographies.





  • St-Louis 1904
    • 25 sept. 2013 |
      Télécharger
      Comme pour la précédente édition à Paris, les 3èmes Jeux Olympiques d’été n’ont représenté qu’un point au programme de l’Exposition universelle de St-Louis 1904. Il n’existe pas de rapport officiel des Jeux publié par le Comité d’organisation. Toutefois, deux ouvrages publiés en anglais en 1905 sont conjointement considérés comme les rapports officiels de ces Jeux. Il s’agit de “The Olympic Games 1904” de Charles J.P. Lucas et de “Review of the Olympic Games of 1904” de James E. Sullivan. Ce dernier est plus complet et comporte des photographies.

athletes

Plus


Galerie



back to top En