skip to content
KOTSENBURG Sage
KOTSENBURG Sage

Sage KOTSENBURG

  • O 1
  • A 0
  • B 0

Le premier pour toujours

A 20 ans Sage Kotsenburg est devenu le premier champion olympique de slopestyle de l’histoire des Jeux Olympiques d’hiver, le 8 février 2014 à Sotchi.

L’enfant de Park City

Comme ses compatriotes médaillés d’or à Sotchi Ted Ligety (ski alpin) et Joss Christensen (ski freestyle), mais également Steven Holcomb (bobsleigh) Sage Kotsenburg est né et a grandi dans la station olympique de Park City, Utah. Comme eux, aussi loin qu’il puisse se souvenir, il dévale les pentes de la chaîne Wasatch dans les montagnes rocheuses. Sage démarre le snowboard à l’âge de 5 ans, suivant son frère ainé Blaze avant que tous deux n’entrainent leur petite sœur Kirra, puis leurs parents à  rider » en famille. Sage est un snowboarder si doué qu’il s’aligne et brille en compétition dès ses six ans dans toutes les disciplines : half pipe, slopestyle, boardercross, géant et slalom parallèle. A 12 ans il se consacre définitivement à celle qui le fera entrer dans l’histoire : le slopeststyle.

Un objectif après l’autre

Pleinement soutenu par ses parents, Sage devient professionnel dès l’adolescence. Il prend pour habitude de se fixer des buts à court et à moyen terme qu’il inscrit sur des  post-it » collés sur la porte du réfrigérateur familial, les enlevant pour les remplacer par d’autres une fois qu’il les a atteints. Son talent explose en pleine lumière en 2010 (il est alors âgé de 17 ans) lorsqu’il multiplie les exploits dans les airs et les bons résultats sur le circuit professionnel américain. Poursuivant sur le même rythme élevé les hivers suivants, il se qualifie sans problème pour les Jeux de Sotchi.

Les pionniers

 Nous sommes arrivés comme des pionniers. J’étais déjà épaté d’être là dans la toute première équipe olympique américaine de slopestyle. Nous n’avions aucune idée de ce que serait le parcours, les vibrations. En tout cas, nous nous sommes bien amusés à le tester et n’avons pas laissé la pression des JO nous atteindre. C’est pour les livres d’histoire, mon livre d’histoire » : c’est dans cet état d’esprit que Sage Kotsenburg aborde la compétition olympique à Rosa Khutor.

Une figure inédite et gagnante

Le 6 février 2014, il ne fait pas partie des huit premiers qualifiés pour la finale. Deux jours plus tard Il doit en passer par les demi-finales où sa belle prestation lui vaut la deuxième place. Mais personne, pas même Sage, n’a encore rien vu ! Avant d’attaquer son premier run en finale, il décide de prendre le risque de tenter une figure inédite : un  back 1620 Japan Air Mute Grab » soit quatre rotations à 360 degrés plus une à 180°.  Je l’ai lancée, elle a pris tout son sens dans les airs, je l’ai parfaitement posée » raconte-t-il. Il passe très proprement tous ses autres  tricks » dont un ample  Cab Double Cork 1260 Holy Crail grab », et se voit accorder une note particulièrement élevée, 93.50.

Troisième à s’élancer, neuf autres concurrents doivent tenter leur chance après lui, puis tout le monde doit recommencer pour un 2e run. Mais personne ne fait mieux.  C’est irréel, complètement fou. J’étais si heureux d’être dans l’équipe olympique c’était déjà bien ! En finale, je voulais donner le meilleur et peut-être gagner une médaille. J’ai terminé avec l’or, et ça a été la cerise sur le gâteau. Le meilleur moment de ma vie. C’est arrivé assez tôt pour moi, et je suis prêt à continuer le snbowboard et voir ce que m’apportera ».

Sage Kotsenburg est devenu à 20 ans et pour l’éternité le premier champion olympique de sa discipline.

Plus


Galerie

2:28 play

5 moments marquants du snowboard olympique masculin

Alumni Club: Les 5 figures de snowboard qui ont marqué l’histoire des Jeux Olympiques.
IOC

Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O F
    Ski
    Slopestyle hommes

back to top En