skip to content
LIMARDO GASCON Ruben
LIMARDO GASCON Ruben

Ruben LIMARDO GASCON

  • 1
  • 0
  • 0

Ruben Limardo, une page d’histoire à Londres

Premier champion olympique vénézuélien en 44 ans, premier escrimeur latino-américain sacré aux Jeux en 108 ans, l’épéiste Ruben Limardo est entré dans la légende à Londres !

Le choix de l’épée

Né à Ciudad Bolivar et amené à la salle d’armes à l’âge de 7 ans par son oncle Rupert Gascon, Ruben Limardo commence par le fleuret, il tient son arme de la main droite. Mais à 12 ans, il se la fracture en jouant sur une planche à roulettes et poursuit son apprentissage de l’escrime en choisissant une arme plus lourde, plus rigide, et qu’il tiendra de la main gauche : l’épée. En 2005, il est champion du monde junior à Linz. Deux ans plus tard, il bat le Cubain Andres Carrillo 11-10 en finale des Jeux Pan Américains à Rio, puis se qualifie pour les Jeux Olympiques de Beijing 2008 où il est éliminé en 1/16e de finale et prend la 23e place. « Mon rêve est de devenir champion olympique » dit-il à ce moment.

Direction Londres

Sur la route des Jeux de Londres, Ruben Limardo prend l’or lors des Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes 2010 à Mayagüez (Porto Rico) puis deux médailles d’argent en 2011 (individuel et par équipes) lors des Jeux Pan Américains à Guadalajara 2011, et le voilà sur les pistes de l’ExCel à Londres, le 1er août 2012 pour ses deuxièmes Jeux à trois jours de ses 27 ans.

Un parcours tonitruant

Pratiquant une escrime entièrement tournée vers l’attaque, Ruben Limardo estoque un à un ses adversaires dans la capitale britannique. En 1/8èmes de finale, il surprend le N°2 mondial suisse Max Heinzer, 15-11. En quarts, l’Italien Paolo Pizzo résiste jusqu’à 12-12, puis ne voit plus le jour, éliminé 15-12. En demi-finale, l’Américain Weston Kelsey est battu 15-9. En finale l’épéiste Vénézuélien déborde son adversaire norvégien Bartosz Piasecki, il mène 14-6, puis, si proche du sacre, le laisse revenir en concédant quatre touches de suite. Il porte la suivante et s’impose 15-10, avant de faire le tour de l’arène avec son drapeau national sous les applaudissements d’un public conquis.

Historique !

Ruben Limardo Gascon est le premier escrimeur latino-américain à remporter l’or depuis le Cubain Ramon Fonst à Saint-Louis en 1904 ! Il est également le deuxième champion olympique vénézuélien, 44 ans après le boxeur mi-mouche Francisco Rodríguez à Mexico en 1968. Il est le seul médaillé de son pays à Londres, dont il conquit les coeurs le soir de sa victoire en décidant de prendre le métro pour regagner le centre-ville, partageant sa joie avec les passagers à qui il fera toucher sa médaille.

N°1 mondial en 2013
« Je suis venu ici pour remporter l’or et je le dédie à mon pays. Mon but était de concrétiser mon rêve, devenir champion olympique. Je me l’étais fixé quand j’étais enfant ! », dit Ruben Limardo, fêté par des dizaines de milliers de compatriotes à son retour à Caracas quelques jours après son titre olympique. Fin 2013, médaillé d’argent des championnats du monde de Budapest, il est le N°1 mondial du classement épée de la FIE. En 2014, il doit se faire opérer de son genou droit blessé, puis repart à l’assaut de sa qualification pour les Jeux de Rio. En 2015, il remporte à l’épée les championnats Pan Américains à Santiago (Chili) et les Jeux Pan Américains à Toronto (Canada). Mais ce n’est pas tout ! A Santiago, l’équipe d’Epée vénézuélienne prend la médaille d’argent après avoir atteint la finale face aux Etats-Unis. Dès lors, Ruben Limardo a des rêves de triomphes individuel et collectif à Rio.
Porte Drapeau au Maracanã
Le champion olympique 2012 est le porte-drapeau de la délégation vénézuélienne lors de la cérémonie d’ouverture au Maracanã le 5 août 2016. Son frère cadet Francisco fait lui aussi partie de l’équipe olympique d’épée. Dans le tournoi individuel, Ruben Limardo est nettement dominé (15-5) en 1/16e de finale par l’Egyptien Ayman Fayez qui avait été sa victime du premier tour en 2012 à Londres. « J’ai donné la victoire au Vénézuéla il y a quatre ans, mais aujourd'hui, ça n'a pas marché. Le sport est ainsi, parfois vous gagnez, parfois vous perdez, » remarque-t-il. Par équipes, les frères LImardo avec Silvio Fernandez et Kelvin Caña prennent le meilleur sur le Brésil en 1/8èmes et chutent face à la France (qui remportera l’or) en quarts de finale, 45-29. Ils prennent la 8e place finale et sont la meilleure nation sud-américaine. L’histoire n’est pas finie. Ruben Limardo poursuit sa carrière d’escrimeur. « Je vais continuer à me préparer pour les prochains Jeux Olympiques. Jusqu’à présent dans mon pays, personne n’a encore gagné deux médailles dans la même discipline. Je veux être le premier. Je continue jusqu’à Tokyo 2020. »
Plus



Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • Escrime
    épée individuel hommes

back to top En