skip to content

Rosannagh MACLENNAN

  • O 2
  • A 0
  • B 0

Couverte d’or sur le trampoline !

Rosannagh MacLennan a réalisé un exploit inédit dans son sport aux Jeux Olympiques, en conservant le titre qu’elle avait gagné à Londres en 2012 (seule médaillée d’or canadienne de ces Jeux) grâce à une prestation étincelante sur le trampoline de l’arène olympique de Rio !

Inspirée par Grand Papa

Rosannagh « Rosie » MacLennan a de qui tenir ! Son grand-père était son modèle. Lorne Aldon Patterson fut un fantastique gymnaste, sélectionné pour les Jeux Olympiques de Tokyo 1940… qui n’eurent pas eu lieu en raison de la 2e guerre mondiale. Sportif accompli qui a pratiqué différentes disciplines toute sa vie, il lui a transmis sa passion, et un conseil qu’elle n’a jamais oublié : « Les moments les plus importants de votre vie, ne sont pas les instants finaux, mais l’accumulation de ceux qui vous ont mené là. Et en chemin, n’oubliez jamais de marquer un arrêt, d’en profiter, et d’apprécier pleinement votre parcours. » Dernière fille d’une famille de quatre enfants, née à King dans l’Ontario, Rosie rebondit sur les trampolines dès l’âge de 7 ans. Quatre ans plus tard, elle commence à disputer des compétitions internationales. Elle est championne du Canada en 2005, à 16 ans.

Premiers Jeux à Beijing, volontaire à Vancouver !

Rosie est associée à Karen Cockburn (médaillée de bronze à Sydney en 2000 et d’argent à Athènes en 2004) en trampoline synchronisé et toutes deux se mettent à dominer le circuit international à partir de 2006, avec notamment huit épreuves de Coupe du monde gagnées à la suite, et un titre mondial remporté en 2007 à Québec. Alors qu’elle n’a pas encore 19 ans, MacLennan est sélectionnée dans l’équipe canadienne pour les Jeux de Beijing 2008. Sur le trampoline Palais national omnisports de la capitale chinoise, elle prend la 3e place des qualifications et la 7e de la finale, alors que Karen Cockburn remporte la médaille d’argent derrière la Chinoise He Wenna. En 2010, Rosie fait un détour par les Jeux d’hiver à Vancouver  où elle est bénévole, travaillant dans la « maison du Canada » où défilent médias, officiels et athlètes. « C’était parfait. Une expérience merveilleuse », a-t-elle raconté.

Seule médaillée d’or du Canada à Londres en 2012

Rosie McLennan continue à progresser et à gagner des médailles en individuel comme en synchronisé dans les championnats du monde, mais pas encore de l’or. Mais lors de la compétition pré-olympique disputée en janvier 2012 dans la North Greenwich Arena de Londres, elle l’emporte. Un signe ? Huit mois plus tard au même endroit, le 4 août, après avoir pris la 4e place des qualifications, elle propose un programme rebondissant avec le plus haut degré de difficultés en finale, réussit magnifiquement tous ses mouvements, et parvient à devancer les deux chinoises Huang Shanshan et He Wenna pour s’adjuger la médaille d’or, en écrivant doublement l’histoire : première championne olympique canadienne dans sa discipline, elle remporte également la seule médaille d’or de son pays aux Jeux de Londres 2012 !

Championne du monde 2013 et des Jeux Pan Américains 2015

Rosie se maintient par la suite au plus haut niveau mondial, terminant notamment en tête du classement mondial de sa discipline en 2013, année où elle remporte également le titre mondial à Sofia (Bulgarie). Elle est encore médaillée d’argent dans les Mondiaux 2014 à Daytona Beach (Floride) derrière la Chinoise Liu Lingling, et s’impose dans les Jeux Pan Américains 2015, chez elle à Toronto.  « Au lendemain de notre retour de Londres, nous nous sommes assis avec mon entraîneur, en nous demandant où en serait notre sport dans quatre ans, et où nous aimerions être à ce moment. Depuis lors, j’ai constamment fait des efforts, poussé, en essayant différents mouvements, en les perfectionnant, en essayant de les rendre les plus propres possible, et ce, jusqu’aux dernier mois avant les Jeux de Rio, » expliquera-t-elle.

Un doublé de légende à Rio

Rosie MacLennan va écrire une nouvelle page d’histoire lors des Jeux Carioca. Elle a tout d’abord l’honneur de porter le drapeau canadien lors de la Cérémonie d’ouverture au Maracanã, et le 12 août 2016 dans l’Arène Olympique de Rio, pour la deuxième fois de suite en quatre ans, elle éclipse les favorites chinoises, Li Dan et He Wanna, pour apporter à son pays sa deuxième médaille d’or de ces Jeux.  « C’est surréaliste, Je suis surexcitée et vraiment fière. Je suis heureuse d’avoir eu l’opportunité de venir ici pour participer à nouveau aux Jeux Olympiques. Je n’arrive même pas à décrire ce que je ressens. »

MacLennan était derrière Li après le tour qualificatif, mais elle se hisse sur la plus haute marche du podium grâce à un enchaînement défiant les lois de la gravité en finale, qui lui permet de récolter un score de 56,465, et les applaudissements nourris du public. Li passe juste après elle sur l’agrès, et elle s’attend à sauter la Canadienne au classement. Mais après avoir enregistré un score de 55,885, elle doit non seulement renoncer à la première place, mais elle est également coiffée pour la médaille d’argent par la Britannique Bryony Page. Rosie MaCLennan est tout simplement la première athlète canadienne à conserver un titre individuel aux Jeux d’été ! 

La double championne olympique est déjà prête pour de nouveau exploits : « Il y a des routines et des figures que je n’ai pas encore réalisé, et j’aimerais vraiment les tester en compétition. J’aime toujours mon sport, j’aime toujours m’entraîner, je ne sais pas combien de temps je continuerai, mais je me projette sur les prochaines saisons, sauf imprévu… »

Plus


Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O 56.465
    Gymnastique
    individuel
  • O 57.305
    Gymnastique
    individuel femmes

back to top En