skip to content
Rome 1960

Un cadre spectaculaire

Rome a le privilège d'organiser les Jeux Olympiques, 54 ans après que l'Italie a dû jeter l'éponge, trop en retard pour organiser les Jeux de 1908… Les Italiens décident de tirer parti de leur histoire en organisant les épreuves de lutte dans la Basilique de Maxentius et la gymnastique aux Termes de Caracalla.

Des victoires en série

Le Danois Paul Elvstrom remporte sa quatrième médaille d'or d'affilée en dériveur solitaire (finn). L'escrimeur hongrois  Aladar Gerevich gagne quant à lui sa sixième médaille d'or consécutive, en sabre par équipe, comme le canoéiste suédois Gert Fredriksson.

La victoire pieds nus

En courant le marathon pieds nus, l'Éthiopien Abebe Bikila se fait remarquer. Mais il ignore les remarques condescendantes, laissant ses adversaires loin derrière, pour franchir en vainqueur la ligne d'arrivée située sous l'Arc de Triomphe de Constantine. Il devient alors le premier champion olympique noir africain.

Naissance d'une étoile

Cassius Marcellus Clay, un Américain qui se fera plus tard appeler Mohammed Ali, accède à la  prominence mondiale en remportant l'épreuve de boxe, dans la catégorie des mi-lourds. Plus tard, il réussira une carrière professionnelle exceptionnelle.

CNO : 83
Athlètes : 5 338 (611 femmes, 4 727 hommes)
Epreuves : 150
Volontaires : N.C.
Médias : N.C.

Rome, la ville éternelle

Ces Jeux furent l'occasion d’une union étroite entre le sport et la culture dans cette ville des bords du Tibre au riche passé historique. Le stade des marbres, les Thermes de Caracalla, le lac d'Albano, l'Arc de triomphe de Constantin - un décor antique pour les compétitions olympiques.

Un hymne officiel définitif

En 1958, le CIO prit la décision d’adopter l’hymne composé par Spiros Samaras, avec les paroles de Kostis Palamas, comme hymne olympique officiel. A la suite de cette décision, pour les Jeux de l’Olympiade, celui-ci fut joué pour la première fois à Rome. L’hymne avait été initialement composé pour la célébration des Jeux de la Ie Olympiade qui eurent lieu à Athènes en 1896.

Les conséquences de l'apartheid

Les Jeux de Rome furent les derniers auxquels l’Afrique du Sud a été autorisée à participer et ce pendant une période de 32 ans - jusqu’en 1992 - le Comité International Olympique ne pouvant tolérer la politique raciste du gouvernement sud-africain.

Des millions de téléspectateurs

Ces Jeux furent retransmis en direct dans 18 pays d’Europe et, avec un décalage de quelques heures seulement, aux Etats-Unis, au Canada et au Japon.

Cérémonies

Rome 25 août 1960. La délégation italienne (ITA).

Ouverture officielle des Jeux par :
Le Président Giovanni Gronchi

Allumage de la vasque olympique par :
Giancarlo Peris (athlétisme)

Serment olympique par :
Adolfo Consolini (athlétisme)

Serment officiel par :
Le serment des officiels aux Jeux Olympiques d’été fut prononcé pour la première fois en 1972 à Munich.

Rome 1960 Emblème

Il est composé des anneaux olympiques surmontés de la louve romaine, allaitant Rémus et Romulus, les frères jumeaux fondateurs de la ville de Rome selon la légende. Entre les deux la date 1960, écrite en chiffres romains.

Rome 1960 Médailles

Sur l'avers, la traditionnelle déesse de la victoire, tenant dans sa main gauche une palme et dans sa main droite une couronne de vainqueur. Un dessin utilisé depuis les Jeux de 1928 à Amsterdam, réalisé par l'artiste florentin Giuseppe Cassioli (ITA -1865-1942) et sélectionné à la suite d'un concours organisé par le Comité International Olympique en 1921. Pour ces Jeux la figure de la victoire est accompagnée de l'inscription spécifique : "GIOCCHI DELLA XVII OLIMPIADE ROMA MCMLX".

Une nouveauté, les médailles de Rome furent entourées d'un cercle de bronze figurant une couronne de laurier, s'harmonisant avec la chaîne également conçue comme une succession de feuilles de laurier en bronze. Sur le revers, un vainqueur olympique porté en triomphe par la foule avec un stade olympique en arrière-plan.

N.B : De 1928 à 1968, les médailles pour les Jeux d'été sont identiques. Le Comité d'organisation des Jeux de Munich 1972 innovera en proposant un revers différent réalisé par un représentant du Bauhaus, Gerhard Marcks.

Plus d'infos
Rome 1960 Torche

Nombre de relayeurs : 1 529 : 330 en Grèce, 1 199 en Italie
Distance totale : 1 863 km (trajet en bateau non inclus) : 330 km en Grèce, 1 533 km en Italie
Pays traversés : Grèce, Italie

Plus d'infos
Rome 1960 Affiche

Elle est le résultat d'un concours qui a réunit 212 artistes. Elle se compose de la louve romaine allaitant Rémus et Romulus, les fondateurs de la ville de Rome, surmontant un chapiteau. Sur celui-ci, un athlète victorieux se couronnant selon la coutume romaine; autour de lui, des personnages revêtus de la toge l'acclament. Le tirage a été de 290 000 exemplaires en 11 langues.

Rome 1960 Rapports Officiels

Le rapport officiel publié à la suite des Jeux Olympiques de Rome 1960, “The Games of the XVII Olympiad Rome, 1960” se compose de deux volumes, publiés en une édition anglaise et une édition italienne. Avec près de 2000 pages au total, il est de très loin le plus volumineux jusqu’alors.





  • Rome 1960
    • Rome 1960

      12 mars 2014 |
      Télécharger
      Le rapport officiel publié à la suite des Jeux Olympiques de Rome 1960, “The Games of the XVII Olympiad Rome, 1960” se compose de deux volumes, publiés en une édition anglaise et une édition italienne. Avec près de 2000 pages au total, il est de très loin le plus volumineux jusqu’alors.


athletes

Plus

Wilma Rudolph: La gloire à Rome


Galerie



back to top En