skip to content
SANTOS Ricardo
SANTOS Ricardo

Ricardo SANTOS

  • O 1
  • A 1
  • B 1

Une efficacité redoutable au filet

Connu pour son efficacité redoutable au filet, le volleyeur de plage Ricardo Santos n'a pourtant commencé la compétition qu'à l'âge de 19 ans, sans être passé par le volleyball. En 2000, avec son partenaire Zé Marco, il forme l'une des deux meilleures paires du monde.

Aux Jeux Olympiques de Sydney, dans la finale du tournoi à Bondi Beach, les Brésiliens affrontent les Américains Dain Blanton et Eric Fonoimoana, qu'ils ont déjà battus à quatre reprises. Ricardo Santos et Zé Marco mènent 11-8 dans la première manche, mais c'est la paire américaine qui l'emportera 12-11. Dans la deuxième manche, les Brésiliens se font rapidement distancer, avant de revenir 9-10. Ils s'inclineront cependant sur le score de 9-12 et devront se contenter de la médaille d'argent.

En 2003, Ricardo Santos, qui fait équipe avec un nouveau partenaire, Emanuel Rego, remporte les championnats du monde. Aux Jeux Olympiques de 2004 à Athènes, Ricardo Santos et Emanuel Rego sont menacés en demi-finale par les Suisses Patrick Heuscher et Stefan Kobel. Les deux équipes remportent chacune une manche. Dans la manche décisive, les Brésiliens sont menés 9-10 avant de revenir au score, pour finalement l'emporter 15-12. Dans la finale contre les Espagnols Javier Bosma et Pablo Herrera, la paire brésilienne a toujours mené, s'adjugeant la médaille d'or sur le score de 21-16, 21-15.

À Beijing, pour ses troisièmes Jeux Olympiques, Ricardo Alex Santos fait toujours équipe avec Emanuel Rego. La paire brésilienne championne du monde se qualifie pour les demi-finales. Les deux hommes sont opposés pour une place en finale à leurs compatriotes Araujo et Magalhaes. Les athlètes se connaissent par cœur et le match est très serré. Il tourne cependant à l'avantage d’Araujo et Magalhaes qui s’imposent 2 sets à 0. Dans le match pour la médaille de bronze, Santos et Rego dominent en deux manches les Georgiens Gomes et Terceiro. C’est la troisième médaille olympique pour Ricardo Alex Santos, une dans chaque métal !

Plus



Résultats


back to top En