skip to content

Affichage 1-10 sur 2135
  • La rédemption d’Atkinson en finale des haies | Video

    La rédemption d’Atkinson en finale des haies

    Sportivité et chevalerie sont des vertus présentes depuis les débuts du Mouvement olympique. Participer vaut mieux qu’être victorieux dit l’adage et il n’a jamais été plus approprié qu’à la conduite du coureur de haies sud-africain George Weightman-Smith. Weightman-Smith, l’un des seuls 27 athlètes à s’être rendus d’Afrique du Sud aux Jeux de 1928 à Amsterdam, gagna deux dixièmes de seconde sur le record du monde dans une imposante performance en demi-finale. Estimant qu’il avait donné tout ce qu’il pouvait espérer en tant qu’athlète, Weightman-Smith, selon un règlement modifié depuis, choisit d’abandonner son couloir à son coéquipier Sydney Atkinson pour la finale, laissant ainsi à ce dernier une chance supplémentaire de succès. À Paris quatre ans plus tôt, Atkinson était lui-même parvenu à deux doigts de la gloire olympique. Mais dans une succession d’incidents, non sans rappeler la chute de Gail Devers à sa dernière haie aux Jeux de 1992 à Barcelone, le désastre advint alors même que la victoire était à sa portée. Comme Devers, il heurta la dernière haie alors même qu’il bénéficiait d’une très légère avance mais, à la différence de l’Américaine 54 ans plus tard, il parvint à demeurer sur ses jambes pour remporter la médaille d’argent. Atkinson ne comptait pas parmi les favoris lorsque les athlètes prirent leurs marques. Il avait terminé deuxième de son éliminatoire et en demi-finale avait dû se mesurer au puissant trio américain : Steve Anderson, John Collier and Leighton Dye. Néanmoins, après un départ parfait dans le troisième couloir, il ne fut jamais sur le point d’être rattrapé et s’imposa avec un temps de 14 s ’8 devant le trio américain qui prit les places suivantes. Ce fut la première fois qu’un coureur venu d’Afrique remportait une épreuve et il faudra attendre 48 ans pour qu’un autre non-Américain remporte le 110 m haies, avec le sacre du Français Guy Drut aux Jeux à Montréal en 1976.
  • King couronné champion de saut en hauteur | Video

    King couronné champion de saut en hauteur

    Le saut en hauteur masculin des Jeux Olympiques de 1928 était absolument différent de l’épreuve que nous connaissons aujourd’hui. Le saut Fosbury désormais pratiqué par la grande majorité des sauteurs et initié avec grand succès par l’Américain Dick Fosbury aux Jeux de 1968 à Mexico était encore à venir quelque dizaines d’années plus tard et, aux Pays-Bas, les sauteurs employaient d’autres techniques spectaculaires pour passer la barre. Nombre d’entre eux présentaient un style très élaboré en ciseaux exigeant de grandes capacités athlétiques et une extrême agilité pour atteindre de formidables hauteurs et, à Amsterdam, on attendait du vainqueur qu’il approche le plus près possible du seuil magique des deux mètres. L’Américain Bob King possédait une technique bien à lui. Il avait eu une brillante carrière de sport universitaire à Stanford et il vint aux Jeux entouré d’un puissant contingent de sauteurs et de lanceurs. Et puisque les sauteurs américains avaient décroché toutes les médailles d’or en hauteur précédentes sauf une, les attentes étaient élevées. La compétition se transforma en un marathon de cinq heures avec un affrontement de 35 concurrents en séries éliminatoires qui en laissèrent 18 en finale. Seuls cinq sauteurs passèrent la barre à 1,91 m. À cette hauteur, le Japonais Mikio Oda, qui venait de gagner l’or du triple saut dut s’incliner. Demeuraient en lice, King et deux de ses coéquipiers ainsi qu’un Français Claude Ménard et un Philippin Simeon Toribio. Tandis que les concurrents persistaient à sauter en ciseaux traditionnels, King grâce à sa technique personnelle prit l’avantage. Il s’élançait de biais amenant sa jambe droite au niveau de la barre avant de ramener la gauche en dessous. Dans la soirée fraîche, les officiels chaudement emmitouflés veillaient sur la hauteur parvenue à 1,94 m. King fut le seul à réussir le saut mais pas avant un long tressaillement de la barre que l’Américain avait effleurée de sa deuxième jambe.
  • Felicia Ballanger quitte le circuit avec panache – Cyclisme sur piste féminin | Video

    Felicia Ballanger quitte le circuit avec panache – Cyclisme sur piste féminin

    Avec son prénom inspiré du nom d'un ancien champion cycliste et olympien, l'Italien Felice Gimondi, Felicia Ballanger était prédestinée à être cycliste.   Avant les Jeux Olympiques de 2000 à Sydney, Felicia Ballanger comptait déjà deux participations aux Jeux et avait décroché l'or en 1996 à Atlanta, quatre ans plus tôt. Allait-elle à nouveau remporter l'or pour la France ?   C'est sur la piste de cyclisme des Jeux Olympiques de 2000 à Sydney qu'elle a fait sa dernière apparition internationale … et quelle apparition ! Une médaille d'or et un nouveau record olympique plus tard, Felicia Ballanger tira sa révérence sur une note particulièrement positive.  
  • Bob Beamon - Saut en longueur | Video

    Bob Beamon - Saut en longueur

    Le plateau du saut en longueur à Mexico est tout simplement exceptionnel. Les trois médaillés de l'édition 1964 sont présents pour répondre au défi lancé par d'ambitieux athlètes venus d'Allemagne de l'Est, d'Australie et d'Union soviétique. Pour trouver le favori de l'épreuve, il faut pourtant chercher du côté de New York, base d'opération de l'Américain Bob Beamon.
  • Dick Fosbury - Saut en hauteur homme - Athlétisme | Video

    Dick Fosbury - Saut en hauteur homme - Athlétisme

    Dans l'ensemble, les sports évoluent lentement. Les règles changent, les techniques et les styles se modifient petit à petit. Il est rare de voir une discipline réaliser instantanément un bond en avant. C'est pourtant ce qui s'est produit à Mexico. Durant l'été 1968, le saut en hauteur a changé pour toujours. L'homme responsable de cette transformation n'est autre que Dick Fosbury. L'athlète américain est à l'origine d'une véritable révolution en inventant sa propre technique : le Fosbury-flop (ou rouleau dorsal).
  • L’Allemagne de l’ouest - Huit barré - Aviron | Video

    L’Allemagne de l’ouest - Huit barré - Aviron

    Les rameurs d’Allemagne de l’Ouest remportent leur première victoire en Huit barré lors des Jeux de Mexico 1968. Revivez la finale qui voit triompher le bateau mené par un barreur de 14 ans, dans la vidéo que nous vous proposons !
  • Aviron : la finale du deux de couple hommes en intégral | Video

    Aviron : la finale du deux de couple hommes en intégral

    Londres 2012 - Les rameurs néo-zélandais Nathan Cohen et Joseph Sullivan remportent la médaille d'or du deux de couple sur le bassin d'Eton Dorney, devant l'Italie et la Slovénie, respectivement en argent et en bronze. Regardez toute la finale en vidéo.
  • Danemark-Lituanie pour le bronze en lutte Gréco-Romaine, 74kg | Video

    Danemark-Lituanie pour le bronze en lutte Gréco-Romaine, 74kg

    Londres 2012 - Le Lituanien Alexandr Kazarevic domine le Danois Mark Overgaard Madsen pour une des deux médailles de bronze de la catégorie 74kg en lutte Gréco-Romaine. Regardez le match en entier maintenant !
  • Un doublé en or pour Albert Hill - Athlétisme | Video

    Un doublé en or pour Albert Hill - Athlétisme

    Le Britannique Albert Hill a 35 ans lorsque débutent les Jeux Olympiques de 1920 à Anvers. Il a servi pendant trois ans en France et ignore s'il va pouvoir concourir à cause d'une blessure qu'il s'est faite juste avant les Jeux.   Finalement présent à Anvers, Albert Hill s'adjuge l'or dans le 800 mètres, devant les favoris Earl Eby (États-Unis) et Bevill Rudd (Afrique du Sud), respectivement médaillés d'argent et de bronze.   Pour la finale du 1 500 m, les conditions sont loin d'être idéales, une pluie torrentielle ayant détrempé la piste. Cela étant, encouragé par son compatriote Philip Noel-Baker, Albert Hill prend une avance confortable et décroche une deuxième médaille d'or.   Il faudra attendre les Jeux Olympiques de 2004 à Athènes, et les victoires de Kelly Holmes dans les 800 et 1 500 m, pour voir un autre athlète britannique réitérer l'exploit d'Albert Hill.
back to top En