skip to content

Affichage 1-10 sur 3753
  • Les Magnificent Seven - Équipe américaine de gymnastique | Video

    Les Magnificent Seven - Équipe américaine de gymnastique

    Shannon Miller, Dominique Moceanu, Dominique Dawes, Kerri Strug, Amy Chow, Amanda Borden et Jaycie Phelps… plus connues sous le nom des Magnificent Seven.   Aux Jeux Olympiques de 1996 à Atlanta, l'équipe américaine de gymnastique, qui évolue chez elle, est indéniablement en lice pour la médaille d'or olympique, même si la compétition s'annonce rude face à la Roumanie et à la Russie.   La réception sur un seul pied réalisée par Kerri Strug au saut de cheval – celle-ci s'est blessée à la cheville lors de son premier saut – permet à l'équipe américaine de conquérir la gloire olympique. Un final en apothéose pour une équipe qui a également su gagner le cœur des fans et qui restera dans toutes les mémoires.   Les Magnificent Seven sont la toute première équipe féminine de gymnastique à avoir remporté une médaille d'or olympique pour les États-Unis.
  • La rédemption d’Atkinson en finale des haies | Video

    La rédemption d’Atkinson en finale des haies

    Sportivité et chevalerie sont des vertus présentes depuis les débuts du Mouvement olympique. Participer vaut mieux qu’être victorieux dit l’adage et il n’a jamais été plus approprié qu’à la conduite du coureur de haies sud-africain George Weightman-Smith. Weightman-Smith, l’un des seuls 27 athlètes à s’être rendus d’Afrique du Sud aux Jeux de 1928 à Amsterdam, gagna deux dixièmes de seconde sur le record du monde dans une imposante performance en demi-finale. Estimant qu’il avait donné tout ce qu’il pouvait espérer en tant qu’athlète, Weightman-Smith, selon un règlement modifié depuis, choisit d’abandonner son couloir à son coéquipier Sydney Atkinson pour la finale, laissant ainsi à ce dernier une chance supplémentaire de succès. À Paris quatre ans plus tôt, Atkinson était lui-même parvenu à deux doigts de la gloire olympique. Mais dans une succession d’incidents, non sans rappeler la chute de Gail Devers à sa dernière haie aux Jeux de 1992 à Barcelone, le désastre advint alors même que la victoire était à sa portée. Comme Devers, il heurta la dernière haie alors même qu’il bénéficiait d’une très légère avance mais, à la différence de l’Américaine 54 ans plus tard, il parvint à demeurer sur ses jambes pour remporter la médaille d’argent. Atkinson ne comptait pas parmi les favoris lorsque les athlètes prirent leurs marques. Il avait terminé deuxième de son éliminatoire et en demi-finale avait dû se mesurer au puissant trio américain : Steve Anderson, John Collier and Leighton Dye. Néanmoins, après un départ parfait dans le troisième couloir, il ne fut jamais sur le point d’être rattrapé et s’imposa avec un temps de 14 s ’8 devant le trio américain qui prit les places suivantes. Ce fut la première fois qu’un coureur venu d’Afrique remportait une épreuve et il faudra attendre 48 ans pour qu’un autre non-Américain remporte le 110 m haies, avec le sacre du Français Guy Drut aux Jeux à Montréal en 1976.
  • Bâtir des ponts et encourager la paix par le sport : l'exemple d'un double de tennis indo-pakistanais | Video

    Bâtir des ponts et encourager la paix par le sport : l'exemple d'un double de tennis indo-pakistanais

    Quelle meilleure illustration, en prélude à la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix célébrée le 6 avril, de la capacité du sport à surmonter les clivages politiques, promouvoir la tolérance et encourager l'amitié que le mouvement Stop War Start Tennis (Faites du tennis, pas la guerre) lancé par le double composé du Pakistanais Aisam-Ul-Haq Qureshi et de l'Indien Rohan Bopanna.
  • Bâtir des ponts et encourager la paix par le sport : l'exemple d'un double de tennis indo-pakistanais | Video

    Bâtir des ponts et encourager la paix par le sport : l'exemple d'un double de tennis indo-pakistanais

    Quelle meilleure illustration, en prélude à la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix célébrée le 6 avril, de la capacité du sport à surmonter les clivages politiques, promouvoir la tolérance et encourager l'amitié que le mouvement Stop War Start Tennis (Faites du tennis, pas la guerre) lancé par le double composé du Pakistanais Aisam-Ul-Haq Qureshi et de l'Indien Rohan Bopanna.
  • China v China Badminton mixed doubles final - full replay | Video

    China v China Badminton mixed doubles final - full replay

    Londres 2012 - Nan Zang et Yunlei Zhao of China dominent leurs compatriotse Chen Xu et Jin Ma dans la finale du double mixte. Regardez ce match pour l'or en entier.
  • New Zealand rowing duo take Men's Pair gold - highlights | Video

    New Zealand rowing duo take Men's Pair gold - highlights

    Londres 2012 - Le duo dominateur de Nouvelle-Zélande composé de Hamish Bond et Eric Murray remporte la médaille d'or  du deux sans barreur d'une manière écrasante, loin devant ses rivaux français (argent) et britanniques (bronze). Regardez cette impressionnante victoire à Eton Dorney dans sa totalité.  
  • Drysdale takes sculls rowing gold for Kiwis - full replay | Video

    Drysdale takes sculls rowing gold for Kiwis - full replay

    Londres 2012 - après avoir manqué l'or à Beijing 2008 pour cause de maladie, le quintuple champion du monde néo-zélandais Mahe Drysdale a finalement été au bout de son rêve à Eton Dorney. Drysdale repousse son rival tchèque Ondrej Synek pour s'imposer en 6:57.82. Regardez la course en entier !
  • Men's Rowing Double Sculls final - highlights | Video

    Men's Rowing Double Sculls final - highlights

    Londres 2012 - Les rameurs néo-zélandais Nathan Cohen et Joseph Sullivan remportent la médaille d'or du deux de couple sur le bassin d'Eton Dorney, devant l'Italie et la Slovénie, respectivement en argent et en bronze. Les meilleurs moments de la finale en vidéo.  
  • De Franklin à Schmitt, l'intégralité du record olympique des USA sur le relais féminin 4x200m | Video

    De Franklin à Schmitt, l'intégralité du record olympique des USA sur le relais féminin 4x200m

    Londres 2012 - L'équipe américaine du relais 4x200m nage libre dames bat le record olympique en finale à l'Aquatics Centre le 1er août 2012, grâce à un superbe départ de Missy Franklin, un dernier relais puissant d'Allison Schmitt, et des parcours sans faille de Dana Vollmer et Shannon Vreeland. Regardez cette sensationnelle performance en entier !
  • Relais 4x200m nage libre dames : les temps forts | Video

    Relais 4x200m nage libre dames : les temps forts

    Londres 2012 - Le quatuor américain du relais 4x200m dames bat le record olympique (7:42.92) en finale à l'Aquatics Centre le 1er août 2012, grâce à un très bon départ de Missy Franklin, un dernier relais puissant d'Allison Schmitt, et des performances sans faille de Dana Vollmer et Shannon Vreeland. L'Australie prend l'argent à 1.49 et la France, le bronze à 4.57.
back to top En