skip to content

Affichage 11571-11580 sur 11826
  • News | Helsinki 1952

    Lis Hartel défriche les terres vierges du dressage

    Le dressage s’est ouvert au monde lors de ces Jeux. Jusque-là réservée aux officiers de l’armée, l’épreuve est désormais ouverte aux sous-officiers et même aux civils. Mais ce qui est le plus notable, c’est l’apparition de quatre femmes parmi les sportifs engagés, qui fait passer instantanément le dressage du rang de discipline hyper-cloisonnée à celui de sport parmi les plus ouverts.
    29 juil. 1952 | Helsinki 1952
  • News | Helsinki 1952

    Éva Székely victorieuse du duel hongrois de la brasse

    C’est lors de ces Jeux que le papillon est arrivé sur le devant de la scène. Il a été adopté relativement récemment par les meilleurs nageurs mondiaux, mais ne dispose pas encore de ses propres courses. Au lieu de cela, on le considère comme un type de brasse, la brasse papillon.
    29 juil. 1952 | Helsinki 1952
  • News | Helsinki 1952

    Wires et Hietenen héros au bout du suspense

    Certains athlètes peuvent se remémorer de victoires olympiques qui leur ont laissé le temps de savourer l’instant. Les coureurs de fond par exemple, qui rallient l’arrivée bien avant leurs rivaux et peuvent se montrer radieux devant leurs supporters en franchissant la ligne. C’est le cas aussi, parfois, des navigateurs qui peuvent se délecter de la victoire avant même la dernière régate.
    28 juil. 1952 | Helsinki 1952
  • News | Helsinki 1952

    Strömberg surfe sur ses propres vagues

    Nation organisatrice, la Finlande tablait sur une moisson de médailles d’or. Les supporters finlandais sont toutefois réalistes : ils ne s’attendent pas à davantage de médailles que les États-Unis, que l’Union soviétique ou que l’Allemagne, par exemple, mais ils espèrent bien voir briller leurs couleurs ça et là. C’est le cas en canoë-kayak.
    28 juil. 1952 | Helsinki 1952
  • News | Helsinki 1952

    Katalin Szőke mène la charge hongroise féminine dans le bassin

    Les nageuses hongroises ont connu une période merveilleuse aux Jeux de 1952. Même si le niveau est très relevé, avec le retour à la compétition des Allemandes et des Japonaises et les débuts de l’Union soviétique, la Hongrie reste une superpuissance de la natation.
    28 juil. 1952 | Helsinki 1952
  • News | Helsinki 1952

    La Jamaïque fière de son quatuor doré

    Quatre ans auparavant, l’équipe jamaïcaine du 4x400m masculin a connu une terrible désillusion. Elle s’était fixée alors comme objectif de battre le surpuissant relais américain et semblait en mesure de remplir son contrat, avant qu’Arthur Wint ne se relève dans le troisième relais, blessé. Adieu donc la médaille.
    27 juil. 1952 | Helsinki 1952
  • News | Helsinki 1952

    Aleksandra Chudina polyvalente à la puissance 3

    Certains athlètes sont difficiles à classer. Ce sont des personnages aux talents multiples qui peuvent briller dans un certain nombre de sports, mais en règle générale il est facile d’identifier leur talent spécifique. Ils finissent donc par se concentrer sur un seul domaine. Mais cela n’a pas été le cas de la Soviétique Aleksandra Chudina.
    27 juil. 1952 | Helsinki 1952
  • News | Helsinki 1952

    Barbara Jones plus jeune médaillée d'or d'athlétisme

    Lorsqu’arrive le 4x100m féminin, l’Australie semble bien partie pour s’imposer. Constellée de vedettes, elle vient de battre le record du monde en série. On trouve ainsi dans ses rangs Marjorie Jackson, qui a réalisé le doublé du sprint 100m-200m, mais également deux autres athlètes qui ont participé à la finale du 100m : Shirley Strickland, qui a obtenu de l'argent après avoir été sacrée championne olympique sur 80m haies, et Winsome Cripps, quatrième du 100m et privée de podium pour une fraction de seconde.
    27 juil. 1952 | Helsinki 1952
  • News | Helsinki 1952

    Barthel l'inconnu du demi-fond sous les feux de la rampe

    Durant la majeure partie de ces Jeux, Josy Barthel est resté incognito ou presque. Ses premiers succès remontent aux Championnats du monde militaires de 1947 et 1948, alors qu’il s’est classé neuvième du 1500m des Jeux de 1948 à Londres. Mais de là à devenir une vedette, il y a encore de la marge.
    26 juil. 1952 | Helsinki 1952
  • News | Actualités Olympiques

    Aucun obstacle n'arrête Dillard pour reprendre l'or

    Harrison Dillard a puisé son inspiration à la source d’un autre sprinter américain célèbre, le légendaire Jesse Owens. Dillard commence à avaler les haies dès son plus jeune âge. Il sprinte dans les allées, en utilisant de vieilles pièces de voitures en guise d’obstacles. Owens devient alors son mentor et lui offre la paire de pointes avec laquelle il s’est illustré aux Jeux Olympiques de 1936 à Berlin.
    26 juil. 1952 | Actualités Olympiques
back to top En