skip to content

Affichage 11251-11260 sur 11313
  • News | Chamonix 1924

    Organisation des Jeux d’hiver de Chamonix

    En seulement un an, les différentes installations sont construites le long de l’Arve, la rivière qui traverse la vallée de Chamonix. La patinoire olympique en forme d’anneau, qui servira de stade olympique pour la cérémonie d’ouverture, est érigée, une surface de 27.660m2 de glace est préparée, comprenant également une piste de course et un terrain de curling, nécessitant la construction préalable d’un mur de béton soutenant un remblai destiné à endiguer la rivière. Des conduits d’eau sont aménagés pour « alimenter » la surface de glace.
    25 janv. 1924 | Chamonix 1924, Actualités Olympiques
  • News | Chamonix 1924

    Naissance des Jeux d’hiver

    Des épreuves sur glace ont lieu aux Jeux d’été : patinage artistique à Londres en 1908 et à Anvers en 1920, hockey sur glace à Anvers. Pierre de Coubertin, alors président du CIO, réfléchit à l’intégration des sports d’hiver dans le cycle olympique, estimant qu’ils ont la même importance que les sports d’été.
    25 janv. 1924 | Chamonix 1924, Actualités Olympiques
  • News | Chamonix 1924

    La cérémonie d’ouverture des Jeux de Chamonix

    Le 25 janvier 1924, au matin de la cérémonie d’ouverture, c’est tout d’abord un immense soulagement. Il avait plu les jours précédents, la grande patinoire s’était transformée en étendue d’eau, mais le froid a fini par tomber sur la région, et tout a gelé. Ce jour-là, un beau soleil illumine la vallée, de très nombreux spectateurs, locaux, venus des environs ou de plus loin sont présents pour assister à la fête.
    25 janv. 1924 | Chamonix 1924, Opening Ceremony, Actualités Olympiques
  • News | Stockholm 1912

    Les Suédois salués pour « les Jeux les plus efficaces »

    « En examinant rétrospectivement les Jeux Olympiques de Stockholm, on réalise aisément qu’ils ont été beaucoup plus complets qu’initialement attendu », note en conclusion le rapport officiel. Stockholm 1912 a certainement constitué les plus grands Jeux disputés jusque-là. Au total, 3 282 sportifs représentant 27 pays y ont participé, alors que 487 représentants officiels étrangers ont assisté à l’épreuve qui a été couverte sur place par quelque 280 journalistes du monde entier.
    27 juil. 1912 | Stockholm 1912, Actualités Olympiques
  • News | Stockholm 1912

    Nordlander mène la charge suédoise dans le concours complet

    Dans la résolution adoptée en 1894 à Paris lors du Congrès de la Sorbonne, ouvrant la voie au lancement des Jeux Olympiques modernes, il avait été question d’inclure les sports équestres au programme, une initiative qui avait reçu le soutien enthousiaste du Baron Pierre de Coubertin. Il a toutefois fallu attendre deux décennies pour que les épreuves équestres débutent enfin sur la scène olympique, après des délibérations et une planification très longues et alambiquées. Parmi les nombreuses difficultés logistiques figurait notamment la question du transport des chevaux pour les 62 cavaliers, nombre d’entre eux venant de l’étranger. Le gouvernement suédois va faciliter les choses en les exemptant de toutes les traditionnelles formalités frontalières et douanières, et en leur offrant la gratuité du transport sur le sol suédois !
    17 juil. 1912 | Stockholm 1912, Actualités Olympiques
  • News | Stockholm 1912

    Adlerz fond vers l’or du plongeon

    Pour sa seconde apparition aux Jeux Olympiques, le plongeur suédois Erik Adlerz va connaître une réussite spectaculaire, puisqu’il va gagner deux médailles d’or et entrer dans l’histoire.
    15 juil. 1912 | Stockholm 1912, Actualités Olympiques
  • News | Stockholm 1912

    Inséparables, Ahlgren et Bohling partagent les lauriers en lutte

    Le lutteur suédois Anders Ahlgren et son rival finlandais Ivar Bohling ont partagé les honneurs dans la catégorie « poids moyens B » de lutte gréco-romaine (l’équivalent des mi-lourds d’aujourd’hui), après s’être livré à l’un des plus beaux combats de l’histoire olympique.
    15 juil. 1912 | Stockholm 1912, Actualités Olympiques
  • News | Stockholm 1912

    Le coup de génie d’Hodgson

    Le nageur canadien George Hodgson a à peine 18 ans lorsque les Jeux de 1912 surviennent. Il a commencé à imprimer sa marque brièvement, mais de manière tonitruante, en gagnant deux médailles d’or et en plaçant sous l’éteignoir un certain nombre de ses adversaires bien plus huppés.
    14 juil. 1912 | Stockholm 1912, Actualités Olympiques
  • News | Stockholm 1912

    Fuchs accentue la suprématie hongroise au sabre

    Tout comme les Belges ont régné en maître sur l’épée et les Italiens ont multiplié les prouesses au fleuret, la Hongrie va mettre en exergue son statut de nation numéro un au sabre en réalisant le grand chelem dans la compétition individuelle et en remportant l’or par équipes. Son sabreur hors pair, Jenő Fuchs, va rééditer ses exploits de Londres 1908 en réalisant un doublé en or dans un style encore plus impressionnant : il restera invaincu tant dans la compétition individuelle que par équipes.
    14 juil. 1912 | Stockholm 1912, Actualités Olympiques
  • News | Stockholm 1912

    Anspach conduit les Belges à l’or à l’épée

    En l’absence des Français, traditionnellement forts, qui ont boycotté les compétitions d’escrime des Jeux de 1912, en raison de leur désaccord vis-à-vis des règles, les Belges ont dominé les épreuves d’épée à Stockholm. Ils ont gagné l’or par équipes et sont montés sur deux des trois marches du podium individuel. Les Belges sont emmenés par Paul Anspach, leur capitaine, l’une des figures marquantes de la création du Comité olympique belge en 1906. Anspach faisait partie de l’équipe belge médaille d’argent par équipes quatre ans plus tôt à Londres. Il a aussi participé au tournoi d’épée individuelle dans la capitale anglaise, mais n’a pu faire mieux que cinquième, alors qu’il a quitté le sabre dès les premières phases.
    13 juil. 1912 | Stockholm 1912, Actualités Olympiques
back to top En