skip to content

Affichage 1-10 sur 3566
  • Le meilleur d'Innsbruck 2012 | Video

    Le meilleur d'Innsbruck 2012

    Revivez, grâce à cette vidéo, certains des instants les plus magiques des Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver à Innsbruck. De la cérémonie d'ouverture spectaculaire aux sauts, pirouettes et autres envolées des jeunes olympiens sur la neige ou sur la glace, embarquez pour un voyage inoubliable !
  • Lindsey Vonn à nouveau ambassadrice des Jeux Olympiques de la Jeunesse pour Lillehammer 2016 | Video

    Lindsey Vonn à nouveau ambassadrice des Jeux Olympiques de la Jeunesse pour Lillehammer 2016

    À 500 jours de l’ouverture des deuxièmes Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver à Lillehammer, Norvège, le Comité International Olympique (CIO) a annoncé aujourd’hui que la championne olympique Lindsey Vonn assumerait à nouveau son rôle d’ambassadrice des Jeux, lesquels se tiendront en février 2016.
  • Journée Internationale des femmes | Video

    Journée Internationale des femmes

    En cette Journée internationale de la femme, venez revivre certains des plus grands moments de l'histoire olympique que nous ont offerts les plus charismatiques des olympiennes – d'hier et d'aujourd'hui ! Venez découvrir dans cette vidéo le talent exceptionnel de ces femmes!
  • Le boxeur Félix Savón rejoint le club très fermé des triples médaillés d'or olympiques | Video

    Le boxeur Félix Savón rejoint le club très fermé des triples médaillés d'or olympiques

    Félix Savón s'est rendu à Sydney fort de son expérience lors de deux éditions des Jeux Olympiques, en 1992 à Barcelone et en 1996 à Atlanta, où il avait décroché deux médailles d'or.   Cette fois, la médaille d'or aux Jeux Olympiques de 2000 à Sydney n'allait pas seulement consolider l'image de Savón comme une icône de la boxe amateur, mais aussi en faire l'un des seuls trois boxeurs à avoir remporté trois médailles d'or aux côtés du Cubain Teófilo Stevenson et du Hongrois László Papp.   Cette victoire a également permis d'asseoir le rôle de Savón dans l'histoire de la boxe olympique.
  • La rédemption d’Atkinson en finale des haies | Video

    La rédemption d’Atkinson en finale des haies

    Sportivité et chevalerie sont des vertus présentes depuis les débuts du Mouvement olympique. Participer vaut mieux qu’être victorieux dit l’adage et il n’a jamais été plus approprié qu’à la conduite du coureur de haies sud-africain George Weightman-Smith. Weightman-Smith, l’un des seuls 27 athlètes à s’être rendus d’Afrique du Sud aux Jeux de 1928 à Amsterdam, gagna deux dixièmes de seconde sur le record du monde dans une imposante performance en demi-finale. Estimant qu’il avait donné tout ce qu’il pouvait espérer en tant qu’athlète, Weightman-Smith, selon un règlement modifié depuis, choisit d’abandonner son couloir à son coéquipier Sydney Atkinson pour la finale, laissant ainsi à ce dernier une chance supplémentaire de succès. À Paris quatre ans plus tôt, Atkinson était lui-même parvenu à deux doigts de la gloire olympique. Mais dans une succession d’incidents, non sans rappeler la chute de Gail Devers à sa dernière haie aux Jeux de 1992 à Barcelone, le désastre advint alors même que la victoire était à sa portée. Comme Devers, il heurta la dernière haie alors même qu’il bénéficiait d’une très légère avance mais, à la différence de l’Américaine 54 ans plus tard, il parvint à demeurer sur ses jambes pour remporter la médaille d’argent. Atkinson ne comptait pas parmi les favoris lorsque les athlètes prirent leurs marques. Il avait terminé deuxième de son éliminatoire et en demi-finale avait dû se mesurer au puissant trio américain : Steve Anderson, John Collier and Leighton Dye. Néanmoins, après un départ parfait dans le troisième couloir, il ne fut jamais sur le point d’être rattrapé et s’imposa avec un temps de 14 s ’8 devant le trio américain qui prit les places suivantes. Ce fut la première fois qu’un coureur venu d’Afrique remportait une épreuve et il faudra attendre 48 ans pour qu’un autre non-Américain remporte le 110 m haies, avec le sacre du Français Guy Drut aux Jeux à Montréal en 1976.
  • Le début d’une ère - Les Jeux Olympiques de 1896 à Athènes | Video

    Le début d’une ère - Les Jeux Olympiques de 1896 à Athènes

    Les Jeux Olympiques de 1896 – Jeux de la Ie Olympiade – ont marqué l’histoire de l’Olympisme comme étant les premiers Jeux Olympiques de l’ère moderne. Ces premiers Jeux Olympiques modernes se sont déroulés à Athènes, berceau des Jeux antiques. Ils ont attiré 241 athlètes de 14 pays, les délégations les plus grandes venant de Grèce, d’Allemagne, de France et de Grande-Bretagne. Avec des stades pleins pour des compétitions telles que la dernière ligne droite du marathon olympique, les Jeux d’été de 1896 à Athènes ont ouvert la voie à plus d’un siècle d’histoire olympique.
  • Belarus-Azerbaidjan pour le bronze des 74kg en lutte Gréco-Romaine | Video

    Belarus-Azerbaidjan pour le bronze des 74kg en lutte Gréco-Romaine

    Londres 2012 - L'Azéri Emin Ahmadov prend le meilleur sur le Bélarus Aliaksandr Kikinou pour la deuxième médaille de bronze de la catégorie 74kg en lutte Gréco-Romaine. Regardez ce beau combat en entier !
  • Ce à quoi ressemblait la gymnastique aux Jeux Olympiques | Video

    Ce à quoi ressemblait la gymnastique aux Jeux Olympiques

    Aux Jeux Olympiques de 1924, la compétition de gymnastique ne ressemble que très vaguement à son format actuel. Les athlètes concourent tous ensemble et n'ont droit qu'à quelques secondes sur chacun des engins qui, pour certains, sont identiques à ceux utilisés aujourd'hui.   Les Jeux de 1924 à Paris marquent la fin des compétitions de gymnastique réservées aux hommes uniquement, les femmes faisant leurs débuts sur la scène olympique aux Jeux d'été de 1928 à Amsterdam.
  • Le père du surf décroche à nouveau l’or olympique - Natation - Jeux Olympiques de 1920 à Anvers | Video

    Le père du surf décroche à nouveau l’or olympique - Natation - Jeux Olympiques de 1920 à Anvers

    L’Hawaïen Duke Kahanamoku avait remporté une première médaille d’or aux Jeux Olympiques de 1912 à Stockholm. Huit ans plus tard, à Anvers en 1920, il décroche non seulement sa deuxième médaille olympique d’or dans le 100 mètres nage libre, mais il bat aussi son propre record olympique.   Le “Duke”, comme il était communément surnommé, a ensuite obtenu une troisième médaille olympique d’or, dans le relais 4x200m messieurs aux Jeux Olympiques de 1920 à Anvers. Son palmarès olympique comprenait également deux médailles d’argent, à Stockholm en 1912 et à Paris en 1924.   Entre ses participations aux Jeux Olympiques, Duke Kahanamoku, également passionné de surf, parcourrait le monde pour présenter et promouvoir ce sport. C’est ainsi que cet homme aux nombreux surnoms fut également appelé le “père du surf”.
back to top En