skip to content

Affichage 1-4 sur 4
  • O’Callaghan martèle l’opposition pour une émouvante médaille d’or irlandaise | Video

    O’Callaghan martèle l’opposition pour une émouvante médaille d’or irlandaise

    Pat O’Callaghan, joueur de rugby irlandais, incarnait l’esprit autodidacte amateur à l’origine de son succès au marteau aux Jeux Olympiques de 1928 à Amsterdam. Il avait acquis cette discipline en se servant d’un marteau qu’il avait fabriqué lui-même et il finit par gagner la récompense suprême après avoir emprunté celui de quelqu’un d’autre.  Né en 1905, O’Callaghan venait d’une famille aux traditions sportives irlandaises - football gaélique, rugby et lancers - très ancrées. À l’école comme à l’université, lui et ses deux frères excellèrent en sport, mais en choisissant le marteau comme discipline de prédilection O’Callaghan dut surmonter bien des préjugés car cela ne faisait pas partie de la sainte trinité sportive irlandaise.  Néanmoins, spécialiste il devint et grâce à la pratique d’un marteau qu’il avait lui-même fabriqué à partir d’un poids rempli de billes en acier attaché à une pédale de bicyclette, il se qualifia pour les Jeux de 1928.  Avec ses frères, il se paya le voyage à Amsterdam mais peu auraient parié qu’O’Callaghan s’imposerait dans une épreuve depuis toujours dominée par les Américains. C’est le lanceur britannique Malcolm Noakes qui était donné gagnant. Néanmoins, O’Callaghan plus agile d’allure et d’une carrure plus athlétique que nombre de ses rivaux, mit ses atouts à profit. Qualifié à la sixième place en finale, il demeura à la traîne dans les premiers lancers avant de demander au Suédois Oissian Skiold qui caracolait en tête de lui prêter son marteau. C’est ainsi que l’Irlandais, vers lequel tous les visages se tournèrent alors, envoya le marteau à 51,39 m et devint champion olympique. L’émotion de la nation irlandaise fut à son comble car c’était la première fois depuis son indépendance en 1921 que l’Irlande remportait une médaille d’or et donc que retentissait l’hymne national, l’Amhrán na bhFiann, dans une arène olympique. O’Callaghan conserva son titre aux Jeux à Los Angeles quatre ans plus tard. Il est mort en 1991.
  • lot1-2008 can fours m heat 1 2 3 | Video

    lot1-2008 can fours m heat 1 2 3

    "Les équipages luttent pour une place au tour suivant lors des éliminatoires d'aviron masculin. L'équipage britannique triomphe lors de la première course en 6'00""65, suivi de l'Italie et des États-Unis. Les Pays-Bas remportent la deuxième course en 6'00""44, suivis de près par la Nouvelle-Zélande et la Slovénie. La troisième course est remportée par l'Australie en 6'00""33, le meilleur temps des trois courses. L'Allemagne franchit la ligne d'arrivée en deuxième devant l'Irlande. Éliminatoires d'aviron sans barreur hommes - Jeux Olympiques de Beijing 2008 - AUS, NED, GBR"
  • lot1-2008 sai 470 m race | Video

    lot1-2008 sai 470 m race

    Lors de la course 5 de la compétition de voile en 470 dériveur biplace hommes, l'Irlande, l'Italie et l'Australie se classent aux trois premières places mais ce sont finalement les australiens qui s'imposent. Dans la compétition féminine, le Japon passe devant les Pays-Bas et la Slovénie grâce à une manoeuvre astucieuse lors de la course 6. Les meilleurs moments des compétitions de dériveur biplace 470 hommes et femmes - Jeux Olympiques d'été de Beijing, 2008
  • lot1-2008 cerem ireland | Video

    lot1-2008 cerem ireland

    Le skipper Ciara Peelo mène les athlètes de l'Irlande durant le défilé des nations de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Beijing, en 2008. Marchant avec fierté, les athlètes irlandais portent les espoirs olympiques de leur pays. Irlande - Défilé des Nations - Cérémonie d'Ouverture - Jeux Olympiques de Beijing, 2008
back to top En