skip to content

Affichage 121-130 sur 131
  • Document

    Rôles et responsabilités durant les Jeux Olympiques

    Le Comité International Olympique (CIO), les Comités Nationaux Olympiques (CNO), les Fédérations Internationales (FI) et les Comités d’Organisation des Jeux Olympiques (COJO) sont les organes du Mouvement olympique qui contribuent au succès des Jeux. Ce document explique quelles sont les responsabilités de chacune de ces entités.
  • Document

    Les membres du CIO

    Des critères d’élection aux modalités de vote, en passant par leurs rôles et responsabilités, découvrez qui sont les membres actuels du Comité International Olympique (CIO).
  • Document

    L'environement et le développement durable

    Comment rester insensible aux questions environnementales ? Initiatives, agenda 21 du Mouvement olympique, guide, sensibilisation et éducation, études d’impact, sont les engagements du CIO pour la protection de la planète.
  • Document

    Conduire le changement social par le sport

    Le CIO fait du sport un moyen de venir en aide aux plus défavorisés ou à ceux touchés par des crises. Ce document donne un aperçu plus détaillé des actions et partenariats.
  • Document

    La Trêve olympique

    "Ekecheiria" ou "Trêve olympique" remonte à la Grèce antique du IXe siècle avant J.-C. Il s’agissait d’un traité signé entre trois rois, Iphitos d’Élide, Cléosthène de Pisa et Lycurgue de Sparte pour sceller l’immunité du sanctuaire d’Olympie et de la région d’Élide.Durant cette période de trêve, les athlètes, les artistes et leur famille, ainsi que les simples pèlerins pouvaient voyager en toute sécurité pour participer ou assister aux Jeux Olympiques puis retourner dans leurs pays respectifs. Tenant compte de la nouvelle réalité politique dans laquelle s’inscrivent le sport et les Jeux Olympiques, comment la Trêve a-t-elle été intégrée aux Jeux Olympiques Modernes ? C’est ce que vous apprendrez en consultant ce document. Durant cette période de trêve, les athlètes, les artistes et leur famille, ainsi que les simples pèlerins pouvaient voyager en toute sécurité pour participer ou assister aux Jeux Olympiques puis retourner dans leurs pays respectifs. Tenant compte de la nouvelle réalité politique dans laquelle s’inscrivent le sport et les Jeux Olympiques, comment la Trêve a-t-elle été intégrée aux Jeux Olympiques Modernes ? C’est ce que vous apprendrez en consultant ce document.
  • Document

    La Solidarité Olympique

    Ce document explique l’historique, les missions ainsi que les programmes mondiaux de la Solidarité Olympique, crée pour apporter un soutien aux Comités Nationaux Olympiques (CNO).
  • Document

    Athènes 2004

    L’ouvrage “Official report of the XXVIII Olympiad: Athens 2004” a été publié par l’ATHOC uniquement en anglais et en grec. Sur le même modèle que celui de Sydney 2000, ce rapport officiel consiste en un coffret de deux volumes imprimés (Homecoming of the Games - organisation and operations ; The Games) et d’une pochette multimédia. Cette dernière propose 2 CD-ROM bilingues contenant les résultats et 1 DVD du film “Behind the scenes of the Athens 2004 opening and closing ceremonies”.
  • Document

    Barcelone 1992

    Le COOB’92 est le premier Comité d’organisation à proposer un rapport officiel en quatre éditions distinctes. En effet, le “Rapport officiel des Jeux de la XXVe Olympiade Barcelone 1992” existe en français, anglais, espagnol et catalan. Chaque édition comprend 5 volumes (Le défi ; Les moyens ; L'organisation ; Les jeux ; Les résultats). Le volume 5, quadrilingue et donc identique pour chaque édition, est complété par deux disquettes contenant les biographies des médaillés olympiques.
  • Document

    Londres 1948

    Le manque général de moyens disponibles pour ces premiers Jeux Olympiques de l’après-guerre a eu son influence sur le rapport officiel, “The official report of the Organising Comittee for the XIV Olympiad”. Publié finalement en 1951, ce dernier met l’accent sur le contenu et non sur la forme, plus modeste que celle des éditions précédentes. Il n’existe qu’une version anglaise.
back to top En