skip to content

Affichage 2141-2150 sur 2161
  • News | Los Angeles 1932

    Eddie Tolan sprinte deux fois vers l’or

    Si on vous demandait de dessiner un modèle de sprinter olympique, il est très peu probable que le résultat final ait une quelconque ressemblance avec Eddie Tolan.
    01 août 1932 | Los Angeles 1932, Actualités Olympiques
  • News | St. Moritz 1928

    Clas Thunberg au sommet du patinage de vitesse olympique

    Le patineur de vitesse d’Helsinki a déjà fait très fort à Chamonix en 1924 : Clas Thunberg y est monté sur les podiums de toutes épreuves au programme. Avec trois médailles d’or, une en argent et une en bronze, il a été l’athlète le plus médaillé de la première édition olympique hivernale. Il va continuer sur sa lancée, remportant les titres mondiaux toutes distances à Oslo en 1925 et à Davos en 1928, juste avant les Jeux de Saint-Moritz.
    14 févr. 1928 | St. Moritz 1928, Actualités Olympiques, Finlande, Patinage de vitesse
  • News | Chamonix 1924

    Les Jeux d’hiver deviennent pérennes

    Lors de la cérémonie de clôture le 5 février 1924, le président du CIO Pierre de Coubertin prend la parole et déclare notamment : « Les sports d’hiver sont parmi ceux dont la pureté est la plus grande et c’est pourquoi j’ai, pour ma part, tant désiré les voir prendre place de façon définitive dans les manifestations olympiques.
    05 févr. 1924 | Chamonix 1924, Cérémonie de clôture, Actualités Olympiques
  • News | Chamonix 1924

    Coup d’essai, coup de maître pour Eduard Scherrer en bobsleigh

    Pour un coup d’essai, c’est un coup de maitre. En Suisse, le pays qui a vu naitre ce sport à la fin du XIXe siècle, le Capitaine Eduard Scherrer gagne un jour un bobsleigh dans une tombola. Avec ses amis Alfred Neveu, Alfred et Heinrich Schläppi, il s’essaye avec bonheur à la descente des pistes de glaces environnantes, puis participe aux sélections suisses pour la « semaine de sports d’hiver de Chamonix » et les remporte !
    04 févr. 1924 | Chamonix 1924, Bobsleigh, Suisse, Actualités Olympiques
  • News | Chamonix 1924

    Harry Watson et l’imbattable record de buts en hockey sur glace

    « It’s Our Game » (c’est notre jeu) disent les Canadiens à propos du hockey sur glace. A Chamonix, l’équipe des Granites de Toronto, choisie pour représenter le Canada après avoir remporté le championnat national amateur (la « Coupe Allan »), le démontre de manière éclatante. Elle corrige un à un ses adversaires : la Tchécoslovaquie est battue 30-0, la Suède 22-0 et la Suisse 33-0, soit 85 buts marqués et pas un seul concédé au premier tour de la compétition. Dans le tour final, les Granites disposent de la Grande-Bretagne 19-2 puis terminent leur parcours en battant les Etats-Unis 6-1.
    03 févr. 1924 | Chamonix 1924, Hockey sur glace, Canada, Actualités Olympiques
  • News | Chamonix 1924

    Organisation des Jeux d’hiver de Chamonix

    En seulement un an, les différentes installations sont construites le long de l’Arve, la rivière qui traverse la vallée de Chamonix. La patinoire olympique en forme d’anneau, qui servira de stade olympique pour la cérémonie d’ouverture, est érigée, une surface de 27.660m2 de glace est préparée, comprenant également une piste de course et un terrain de curling, nécessitant la construction préalable d’un mur de béton soutenant un remblai destiné à endiguer la rivière. Des conduits d’eau sont aménagés pour « alimenter » la surface de glace.
    25 janv. 1924 | Chamonix 1924, Actualités Olympiques
  • News | Chamonix 1924

    Naissance des Jeux d’hiver

    Des épreuves sur glace ont lieu aux Jeux d’été : patinage artistique à Londres en 1908 et à Anvers en 1920, hockey sur glace à Anvers. Pierre de Coubertin, alors président du CIO, réfléchit à l’intégration des sports d’hiver dans le cycle olympique, estimant qu’ils ont la même importance que les sports d’été.
    25 janv. 1924 | Chamonix 1924, Actualités Olympiques
  • News | Stockholm 1912

    Nordlander mène la charge suédoise dans le concours complet

    Dans la résolution adoptée en 1894 à Paris lors du Congrès de la Sorbonne, ouvrant la voie au lancement des Jeux Olympiques modernes, il avait été question d’inclure les sports équestres au programme, une initiative qui avait reçu le soutien enthousiaste du Baron Pierre de Coubertin. Il a toutefois fallu attendre deux décennies pour que les épreuves équestres débutent enfin sur la scène olympique, après des délibérations et une planification très longues et alambiquées. Parmi les nombreuses difficultés logistiques figurait notamment la question du transport des chevaux pour les 62 cavaliers, nombre d’entre eux venant de l’étranger. Le gouvernement suédois va faciliter les choses en les exemptant de toutes les traditionnelles formalités frontalières et douanières, et en leur offrant la gratuité du transport sur le sol suédois !
    17 juil. 1912 | Stockholm 1912, Actualités Olympiques
back to top En