skip to content
KROMOWIDJOJO Ranomi
KROMOWIDJOJO Ranomi

Ranomi KROMOWIDJOJO

  • O 3
  • A 1
  • B 0

La chercheuse d’or néerlandaise du sprint en nage libre

Ranomi Kromowidjojo a été une des reines de la natation à Londres en 2012 en remportant brillamment les deux titres du sprint : le 50m et 100m nage libre.

Dans l’eau dès ses trois ans

D’origine Javanaise-surinamienne (une famille venue de l’Ile Indonésienne de Java installée au XIXe siècle au Surinam), Ranomi Kromowidjojo grandit à Sauwerd, dans la région néerlandaise de Groningue. Elle raconte que lorsqu’on lui a offert son premier maillot de bain avant ses 3 ans, elle s’est jetée à l’eau en pensant que sa tenue lui permettrait de nager, que sa mère effrayée a été la récupérer au fond du bassin, et qu’une fois à la surface, elle a immédiatement dit « encore, encore ! ».

Invincible avec le relais 4x100m

Ranomi s’illustre tout d’abord avec le relais 4x100m dont elle devient une des pièces maitresses, participant dès 2006 (à 15 ans) aux championnats d’Europe de Budapest où elle obtient la médaille d’argent au sein du quatuor néerlandais. A partir de leur médaille de bronze aux Mondiaux 2007 FINA à Melbourne, elles deviennent invincibles, remportant le titre olympique à Beijing 2008 (Inge Dekker, Ranomi Kromowidjojo, Femke Heemskerk, Marleen Veldhuis) devant l’Australie avec un record olympique en 3:33.76, puis les championnats du monde 2009 à Rome avec un record du monde en 3:31.72, et ceux de 2011 à Shanghai. En individuel, Ranomi s’adjuge les titres mondiaux du 50m et du 100m en petit bassin à Dubaï (Emirats Arabes Unis) en 2010, sans bien sûr oublier le relais 4x100m.

Trois médailles à Londres

Le 28 juillet 2012 pour débuter les Jeux de Londres, en finale du 4x100m dans la piscine de l’Aquatics Centre, Ranomi Kromowidjojo est la dernière relayeuse néerlandaise, qui s’élance en 3e position, puis dépasse l’Américaine Allison Schmitt dans la 2e longueur pour offrir l’argent à son équipe derrière l’Australie.

Le 1er août, elle bat le record olympique en demi-finale du 100m nage libre en 53.05. Le lendemain, ligne 4, elle est 5e au bout de 50m en finale, mais son virage est un modèle du genre, elle accélère dans la 2e longueur et s’impose largement en 53.00 (nouveau record olympique) avec une avance de 38/100e sur la Biélorusse Aliaksandra Herasimenia, et 44/100e sur la Chinoise Tang Yi.

Enfin, le 3 août, après avoir réalisé les meilleurs temps des séries et des demi-finales du 50m nage libre, Ranomi Kromowidjojo est en tête de la finale dès qu’elle émerge après sa coulée, au bout de 15m. Elle touche le mur en 24.07, signant à nouveau le record olympique, et devient la quatrième nageuse de l’histoire à s’imposer sur les deux distances de sprint en nage libre aux Jeux. Elle est élue en 2012 la nageuse européenne et la sportive néerlandaise de l’année.

« Sur la bonne route »

Dans la foulée de ses deux titres olympiques individuels, Ranomi Kromowidjojo est championne du monde du 50m nage libre à Barcelone en 2013 (plus du bronze sur 50m papillon, sur 100m nage libre et dans le relais 4x100m) puis quadruple médaillée d’or aux Mondiaux en petit bassin 2014 de Doha (Qatar) : 50m nage libre et relais 4x50m, 4x100m et 4x200m. Elle dit : « Je suis sur la bonne route en direction de Rio. Ce n’est pas la plus facile des routes, mais quand vous avez la fièvre de l’or, alors rien ne peut vous arrêter pour aller le chercher ».

Plus


Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O 24.05
    Natation
    50m nage libre femmes
    A 3:33.79
    Natation
    relais 4x100m nage libre femmes
    O 53.00
    Natation
    100m nage libre femmes
  • O 3:33.76
    Natation
    relais 4x100m nage libre femmes

back to top En