skip to content
RUMBEWAS Raema Lisa
RUMBEWAS Raema Lisa

Raema Lisa RUMBEWAS

  • O 0
  • A 2
  • B 0

Elle soulève quatre fois son poids

L'haltérophilie a une histoire olympique très ancienne. Ce sport figure en effet au programme des Jeux Olympiques depuis 1896. Par contre, l'ouverture de ce sport aux femmes est beaucoup plus récente. C’est à partir des Jeux Olympiques de Sydney en 2000 que des épreuves féminines sont organisées. Cette année-là, elles sont 85 athlètes de 47 Comités Nationaux Olympiques à se disputer les sept titres olympiques en jeu. Raema Lisa Rumbewas fait partie de ces athlètes.

Pour l'Indonésienne, qui a fini septième aux Championnats du monde l'année précédente, la tâche s'annonce difficile dans sa catégorie des moins de 48 kg. Lors de la compétition et face à ses 12 concurrentes, Raema Lisa soulève 80 kg à l'arraché et 100,5 à l'épaulé-jeté. Avant son dernier essai, avec un total  180,5 kg, elle est deuxième du classement à égalité de poids avec l'Américaine Tara Nott. Malheureusement pour elle, Raema échoue à son dernier essai à 107,5 kg. Elle sera récompensée par la médaille d'argent. Déçue, car elle a manqué l'occasion de devenir championne olympique, elle admet avoir commis des erreurs qui lui ont coûté le titre. Pour l'Indonésie, c’est cependant une superbe journée puisqu'une autre Indonésienne, Sri Indriyani, décroche la médaille de bronze dans cette même épreuve. Ce sont les premières médailles en haltérophilie pour ce pays.

En 2002, comme 939 autres athlètes, Raema Lisa obtient une bourse de la Solidarité Olympique pour se préparer en vue des Jeux d’Athènes en 2004. En Grèce, c'est dans la catégorie des 53 kg qu'elle concourt. Avec son entraîneur, elle décide de rester prudente, en se limitant aux poids qu'elle est sûre de soulever dès ses premiers essais. Cette fois, elle soulève un total de 210 kg ! Mais la Thaïlandaise Udomporn Polsak, qui a choisi une tactique plus agressive et plus risquée, est au-dessus avec 222,5 kg. C'est une nouvelle fois la médaille d'argent pour Raema Lisa, le bronze revenant à la Colombienne Mabel Mosquera. Deux ans plus tard, lors des Championnats du monde, l’Indonésienne réalise les mêmes performances qu’aux Jeux et décroche une nouvelle médaille d'argent. Elle confirme ainsi qu'elle compte parmi les meilleures mondiales.

 Avec deux médailles olympiques à son palmarès, elle rejoint au panthéon du sport indonésien sa compatriote et joueuse de badminton Susi Susanti, elle aussi double médaillée olympique.

Aux Jeux Olympiques de Beijing, Raema Lisa Rumbewas est toujours au top niveau. Elle soulève 91kg à l’arraché et 115kg à l’épaulé-jeté. C’est juste insuffisant pour monter sur le podium. Avec un total de 206kg, elle prend la quatrième place de la compétition.

Plus


Galerie


Résultats


back to top En