skip to content
DIMAS Pyrros
DIMAS Pyrros

Pyrros DIMAS

  • O 3
  • A 0
  • B 1

Membre de la minorité grecque d'Albanie, Pyrros Dimas concourt pour ce pays aux Championnats d'Europe de 1990. L'année suivante, il traverse la frontière et devient citoyen grec.

Une première victoire serrée

Concourant dans la catégorie des 82,5kg aux Jeux Olympiques à Barcelone en 1992, Dimas soulève en tout 370 kilogrammes, comme Krzystof Siemion (Pologne) et Ibragim Samadov (ex-URSS). Samadov pesant cinq grammes de plus que les deux autres, il termine troisième. Mais Dimas et Siemion font exactement le même poids. En vertu d'une nouvelle règle visant à départager les ex aequo, la médaille d'or est décernée à l'haltérophile qui atteint le premier le total olympique. Dimas remporte ainsi la première médaille d'or olympique grecque en haltérophilie depuis 1904.

Une victoire à 16 grammes près

Après s'être imposé dans deux des trois championnats du monde suivants, Dimas participe aux Jeux en 1996 à Atlanta en tant que détenteur du record du monde. Loin de décevoir ses supporteurs, il bat son propre record à la fois dans le l'arraché et le jeté, et devance l'Allemand Marc Huster de 9 kilogrammes. Visant un troisième titre olympique en 2000, Dimas rate ses deux premiers arrachés et ne se classe que quatrième au milieu de la compétition. Il rattrape son retard dans le jeté et, comme en 1992, termine ex æquo, cette fois avec Huster et le Géorgien Georgi Asanidze, à 390 kilogrammes. Heureusement, il pèse 16 grammes de moins que Huster et 64 grammes de moins qu'Asanidze, ce qui lui permet de remporter sa troisième médaille d'or.

Une dernière médaille avant la retraite

Dimas revient sur la scène olympique à Athènes en 2004 où il s'adjuge le bronze, après quoi il annonce sa retraite en laissant ses chaussures sur le plateau, tandis que la foule grecque lui donne une ovation debout.

Plus


Galerie


Résultats


back to top En