skip to content

IOC/Chung Sung-Jun

La vision de PyeongChang 2018 pour les Jeux d'hiver consiste à ouvrir de nouveaux horizons au Mouvement olympique et au monde des sports d'hiver, à savoir un héritage en termes de croissance et de potentiel totalement inédit. Le plan proposé pour les Jeux Olympiques d'hiver est l'un des plus compacts de l'histoire des Jeux. Il offre une arène sportive unique dans laquelle les meilleurs athlètes du monde pourront réaliser des performances optimales. Forte de la position stratégique occupée par PyeongChang en Asie et de son accès à un marché jeune en pleine expansion, l'édition de 2018 fera sans l'ombre d'un doute découvrir à toute une nouvelle génération d'athlètes en devenir le pouvoir des sports d'hiver.

Soohorang

Soohorang, la mascotte des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018, est un tigre blanc.

Plus d'info
LÀ OÙ LA TERRE RENCONTRE LE CIEL
Le motif de l’emblème trouve ses origines dans le Hangul. Les formes qui constituent le logo sont issues des premières consonnes de chaque syllabe du mot “PyeongChang” lorsqu’il est écrit en Hangu. Le premier caractère de l’emblème représente un lieu de rassemblement où les trois éléments du Cheon-ji-in – le ciel, la terre et l’homme – sont en harmonie. Le deuxième caractère  illustre la neige et la glace, ainsi que les performances exceptionnelles des athlètes. Le nouvel emblème de PyeongChang 2018 symbolise un grand rassemblement de personnes venues des quatre coins de la planète pour célébrer les sports olympiques d’hiver sur le territoire harmonieux de PyeongChang, “un carré où la terre rencontre le ciel et où les athlètes excellent sur la neige et la glace. C’est là que chacun célèbrera le plus grand festival d’hiver du monde en 2018.”

Plus d'info

Getty Images
Les médailles des Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 dévoilées

Elles sont inspirées par la culture et les traditions coréennes, et leurs lignes évoquent la texture des troncs d’arbre, puisque l’arbre symbolise le travail entrepris pour développer la culture coréenne et les Jeux eux-mêmes : les médailles des Jeux Olympiques d’hiver de 2018 à PyeongChang viennent d’être dévoilées lors d’une cérémonie organisée à Séoul.

Ces œuvres d’art à part entière ont été créées par le célèbre designer Lee Suk-woo, qui a incorporé le Hangeul – l’alphabet coréen et base de la culture coréenne – dans leur design par l’intermédiaire d’une série de consonnes en trois dimensions.

Ces consonnes s’étendent sur la face avant des médailles jusqu’à la tranche pour écrire les mots "Olympic Winter Games PyeongChang 2018". Elles créent ainsi des lignes diagonales dynamiques qui reflètent à la fois l’histoire des Jeux Olympiques et la détermination des concurrents en lice pour une place sur le podium.

Alors que l’avers des médailles arbore les anneaux olympiques, le revers présente le nom de la discipline et de l'épreuve, à côté de l’emblème de PyeongChang 2018.

Le ruban auquel est accrochée la médaille constitue une part tout aussi importante de la conception. Fait de gapsa, un tissu traditionnel coréen, ce ruban de couleur bleu sarcelle et rouge pâle est également brodé de motifs Hangeul et d’autres symboles.

Le poids des médailles varie de 586 grammes pour la médaille d’or à 493 grammes pour le bronze. Au total, 259 jeux de médailles ont été fabriqués pour les Jeux Olympiques d’hiver de l’an prochain.

Les médailles ont été officiellement présentées par le ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme de la République de Corée, Do Jong-whan, accompagné d’un certain nombre de dignitaires et d’athlètes, parmi lesquels Song Suk-doo, vice-gouverneur de la province du Gangwon, et Lee Hee-beom, président du comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2018 à PyeongChang (POCOG).

"Le lancement des médailles des Jeux Olympiques d’hiver aujourd’hui est pour nous tous un moment de fierté, à moins de cinq mois de l’attribution de la première médaille d’or", a déclaré le président du POCOG lors de son discours. "Ces superbes médailles résument parfaitement notre culture, notre tradition et les valeurs olympiques. Nous souhaitons qu’elles soient un symbole de la République de Corée et de tous les merveilleux souvenirs que les athlètes garderont de leur séjour ici. "

"Je suis très fier d’avoir été choisi pour concevoir ces merveilleuses médailles pour les Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018", a indiqué Lee Suk-woo, le concepteur des médailles. "C’est formidable d’assister aujourd’hui à leur présentation au monde entier. J’ai travaillé sur de nombreux projets au cours de ma carrière, mais celui-ci est particulièrement spécial dans la mesure où ces médailles représentent ma terre natale, une fête et, pour tous les athlètes qui les recevront et les chériront, le résultat de leur travail acharné et de l’implication de toute une vie. "

La cérémonie de lancement à Séoul s’est déroulée en même temps que "PyeongChang 2018 at the Met : Celebrating the Olympic Winter Games for Peace", un événement spécial organisé au Metropolitan Museum of Art de New York en présence du président de la République de Corée, Moon Jae-in, de passage dans la ville américaine à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Les Jeux Olympiques bénéficient depuis longtemps du soutien total du président Moon. Il a été nommé ambassadeur d’honneur des Jeux le 24 juillet dernier et assure activement la promotion de PyeongChang 2018 depuis.

La vice-présidente du Comité International Olympique (CIO) Anita DeFrantz participait également à cette cérémonie. "Ces médailles uniques et impressionnantes inspirées par la culture coréenne récompenseront les performances des meilleurs athlètes olympiques d’hiver de la planète en février prochain", a-t-elle déclaré. "Leur présentation rend les Jeux un peu plus réels pour les milliers d’athlètes qui consacrent toute leur énergie à se préparer en vue des Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018. Aujourd’hui, ils ne doivent plus tenir en place. "

"C’est également une nouvelle étape importante de l’aventure des Jeux Olympiques pour le comité d’organisation de PyeongChang 2018 et pour toute la population de la République de Corée. La promotion de la culture coréenne à travers ces médailles doit être un moment de grande fierté, alors que la fièvre monte au sein du pays hôte à l’approche du festival extraordinaire des sports d’hiver et de la culture qui aura lieu en février prochain."

Composition: Or : une médaille d'argent d'une pureté de 99.9% plaqué avec 6 g d'or. Argent: une médaille d'argent d'une pureté de 99.9%. Bronze: une médaille de cuivre (Cu90-Zn10).
Poids: Or: 586 g. Argent: 580 g. Bronze: 493 g.
Diamètre: 92.5 mm
Nombre de médailles: 259

Jetez un coup d’œil à la liste des épreuves pour PyeongChang 2018 ! Huit nouvelles épreuves apparaîtront à PyeongChang, si bien que le total de médailles d’or sera porté à 102, soit le plus grand nombre de l’histoire des Jeux Olympiques d’hiver. Les nouvelles épreuves vont certainement apporter une nouvelle dimension à ces Jeux, et il s’agira surtout d’accroître le pouvoir de séduction du programme olympique sur la jeunesse du monde entier. À cet effet, le snowboard Big Air est certain de donner une ambiance moderne. Les autres nouvelles épreuves possèdent toute une forte éthique collective et contribueront à gommer les différences entre les hommes et les femmes. Le curling verra pour la première fois à PyeongChang le déroulement d'une épreuve de double mixte, aux côtés des traditionnelles épreuves par équipes masculine et féminine. Le ski alpin, traditionnellement un sport individuel, aura aussi sa propre épreuve par équipes mixtes pour la première fois. Enfin, le programme de patinage de vitesse de PyeongChang sera clôturé pour la première fois par des épreuves « départ groupé » masculine et féminine.

Télécharger le programme ici

La ville de PyeongChang accueillera les XXIIIes Jeux Olympiques d'hiver. La ville a été élue le 6 juillet 2011 à l'issue du premier tour de scrutin par les membres du Comité International Olympique (CIO) réunis lors de la 123e Session à Durban, Afrique du Sud.

Trois villes avaient initialement soumis leurs demandes pour accueillir les Jeux Olympiques d'hiver de 2018 par l'intermédiaire de leurs Comités Nationaux Olympiques : Munich (GER), Annecy (FRA) et PyeongChang (KOR)*. Lors de sa réunion du 22 juin 2010, la commission exécutive du CIO a accepté les trois villes comme villes candidates à l'organisation des Jeux de 2018. Ces villes ont alors entamé la deuxième phase de la procédure de candidature.

Lors du vote à Durban, PyeongChang l'a emporté avec 63 voix contre 25 pour Munich et 7 pour Annecy. Ces votes ont donné à PyeongChang la majorité qui lui a permis de remporter l'organisation des Jeux de 2018 au terme d'une rude compétition face à Munich et Annecy.

123e Session du CIO, 6 juillet 2011, Durban : Élection de la ville hôte des XXIIIes Jeux Olympiques d'hiver

Tour de scrutin: 1
PyeongChang: 63
Munich: 25
Annecy: 7

* Citées dans l'ordre officiel du tirage au sort

Les billets pour les Jeux Olympiques d'hiver 2018 à PyeongChang 2018 sont maintenant disponibles. Les fans du monde entier pourront s'en procurer via divers canaux en fonction de leur pays de résidence.

Pour de plus amples renseignements sur les commandes de billets, merci de vous rendre sur le site officiel du comité d'organisation de PyeongChang 2018.

Pour rappel, seuls les billets achetés ou obtenus auprès de revendeurs officiels/agréés seront valables et permettront d'accéder aux sites. Des informations détaillées sont disponibles à ce sujet sur le site officiel de la billetterie de PyeongChang 2018, en particulier la liste des revendeurs agréés (au République de Corée et dans le reste du monde). Les spectateurs qui se seront procuré des billets auprès de sources non autorisées courent le risque : a) d'être en possession de faux billets, b) d'être en possession de billets non valables, c) de voir ces billets annulés, d) de se voir refuser l'entrée du site et/ou e) de devoir quitter les lieux sans possibilité de remboursement ni d'échange. Ni le Comité International Olympique, ni PyeongChang 2018, ni les Comités Nationaux Olympiques ne sauraient être tenus pour responsables d'éventuelles conséquences (perte ou dommage par exemple) liées à l'achat ou à l'obtention d'un billet auprès d'un revendeur non agréé.



01:38 Soohorang PyeongChang 2018 en action play

Renontrez Soohorang!


Galerie



back to top En