skip to content

Pierre VAULTIER

  • O 2
  • A 0
  • B 0

A PyeongChang en tenant des titres olympique et mondial

Dominateur depuis 2008 en Coupe du monde de snowboard cross, Pierre Vaultier a tardé à connaitre la réussite dans les grands évènements, jusqu’au 18 février 2014 à Rosa Khutor lors des Jeux de Sotchi où, bien que blessé, il a brillamment remporté le titre olympique. Le Français est aussi devenu champion du monde à Sierra Nevada en mars 2017. Il sera à PyeongChang 2018 pour conserver son titre !

Une philosophie de vie

« Ma pratique du snowboard relève d’une philosophie de vie. Dès mon plus jeune âge elle m’a apporté une ouverture d’esprit enrichissante grâce aux valeurs et contraintes du sport. De ce fait, j’ai appris très tôt à organiser mon temps entre parcours sportif et scolaire me permettant de poursuivre mes études de Géographie. Sur les skis à deux ans, je me suis dirigé spontanément vers le snowboard à cinq ans et plus tard vers la compétition (slalom géant puis snowboard cross). Mon parcours sportif reflète une ascendance régulière qui m’a permis d’arriver au plus haut niveau de la discipline, » raconte Pierre Vaultier. « Ce que j’adore à propos du snowboard, c’est l’esprit et la liberté qui le rend si différent des autres sports », dit-il aussi. « J’aime le combat qui permet de passer la ligne d’arrivée en premier, et d’être le plus rapide sur le parcours. »

Premiers Jeux en 2006, déception en 2010

L’enfant de Briançon (Hautes-Alpes), est en compétition internationale dès 2005, année où il est champion de France de Snowboard cross et 3e des Mondiaux junior FIS à Zermatt (Suisse). A 18 ans, Pierre Vaultier participe à la première compétition de snowboard cross olympique de l’histoire, sur le parcours de Bardonecchia lors des Jeux de Turin 2006. Il est là pour apprendre et il est rapidement éliminé, finissant 35e. Il devient par la suite le N°1 mondial de sa discipline. Première victoire en Coupe du monde à Stoneham (USA) en mars 2007, avant une saison 2007-2008 où il s’impose quatre fois pour remporter son premier globe de cristal. Il se blesse en 2009, mais revient encore plus fort l’hiver suivant, six victoires nouveau petit globe, 2e du classement général du snowboard (toutes disciplines). Favori pour les Jeux de Vancouver ! Mais sur le parcours olympique de Cypress Mountain, le 15 février 2010, il ne dépasse pas les quarts de finale et termine 9e.

Une blessure qui risque de tout compromettre

Dans les championnats du monde, il ne connait pas non plus la réussite. « Je veux vraiment rencontrer le succès aux Mondiaux et aux Jeux Olympiques, je vais essayer de m’adjuger tous les titres possibles », dit-il pourtant. Toujours dominateur dans la Coupe du monde, il remporte en 2012 son 3e globe de cristal ! Reparti à fond l’année suivante, il va connaitre un sévère coup d’arrêt : Le 21 décembre 2013, Pierre Vaultier se blesse lors de l’épreuve de Lake Louise en Coupe du monde. Il est victime d’une déchirure du ligament croisé antérieur du genou droit. Il raconte : « Ma participation aux Jeux de Sochi semblait largement compromise. Mon chirurgien m'a embarqué dans un pari fou : pas d'opération, rééducation plus re-musculation en vue de disputer, le 18 février 2014, la course la plus importante de ma carrière. ». Il se rend à Sotchi sans, cette fois, faire partie des favoris.

Champion olympique à Sotchi 2014

Ce jour-là, à Rosa Khutor, il court avec une attelle. Le mauvais temps provoquant l’annulation des qualifications, les concurrents du snowboard cross commencent directement la compétition en 1/8èmes de finale dans la matinée de ce 18 février, sous la pluie. Plusieurs favoris sont rapidement éliminés. Pierre Vaultier, lui, se propulse en tête dès le départ, en 1/8èmes, en quarts et en demi-finale. Aérien, très sûr sur sa planche, il gagne tous ses tours un à un avec beaucoup d’aisance. Lors de la finale, le combat côte à côte avec le Russe Nikolay Olyunin va être intense sur les premiers virages, les premiers sauts. Mais le Français se détache irrésistiblement et passe la ligne d’arrivée avec une bonne longueur d’avance, levant les bras en signe de triomphe. Olyunin prend l’argent et l’Américain Alex Diebold arrive en 3e position.

« C’est un miracle ! »

« C'est incroyable, c'est un miracle. Il y a deux mois, c'était presque impensable » déclare le champion olympique. « J'ai du mal à réaliser. Je pense que j'ai décollé sur la dernière table (module de saut) et que je n'ai toujours pas atterri… En fait, c'est surtout cette place d'outsider qui m'a amené ici, car j'ai énormément de mal à gérer ce type de pression dans un grand évènement. Aujourd'hui, avec beaucoup moins de pression et surtout beaucoup plus de plaisir, j'ai pu finalement le faire. Je ne stressais pas plus qu'avant une course de Coupe du monde et des Coupes du monde, j'en ai gagné à la pelle. La pression que j'avais était en fait très positive. Dès le premier run, j'ai exécuté ce que j'avais à exécuter, pas comme à Vancouver où la seule chose que j'avais exécuté c'est mon statut de leader. Là, j'ai été moi-même, j'ai réussi à m’exprimer, » explique-t-il. « C'était pour moi un pari assez quitte ou double. Au final, c'est double ! Premier en bas c’est le top !  Je suis allé jusqu'au bout de mes convictions. Celui qui m'aurait dit il y une semaine que j’allais devenir champion, olympique, je lui aurais rigolé au nez !»

Enfin champion du monde en 2017, et vainqueur de son 5e globe de cristal
Après ce superbe titre, Pierre Vaultier continue sur le même rythme. Il remporte encore la Coupe du monde de sa spécialité (pour la 4e fois) en 2016. Lors de sa victoire à Sun Valley (USA) cette année-là, il explique « Je veux capitaliser sur mes belles actions et me projeter sur l’horizon 2018. J’ai d’ailleurs hâte de découvrir le parcours olympique le weekend prochain. Il faudra avoir les yeux grands ouverts pour prendre un maximum d’informations comme ce fut le cas à Sotchi en 2013. » Lors de l’épreuve pré-olympique disputée au Bokwang Phoenix Park, il se classe 2e de la finale derrière l’Américain Nate Holland. Il totalise aujourd’hui 20 victoires en Coupe du monde et 29 podiums en tout. Et le 12 mars 2017 à Sierra Nevada (Espagne), Pierre Vaultier remporte le seul grand titre qui manquait encore à son palmarès à sa 6e participation aux Mondiaux FIS depuis 2007. Avant de fêter ses 30 ans, il devient enfin champion du monde en survolant la compétition, intraitable, premier des qualifications, largement en tête à tous les tours, vainqueur en solitaire lors de la finale, devant l’Espagnol Lucas Eguibar et l’Australien Alex Pullin, pour ce qu’il décrira comme « une journée parfaite ». Il va en vivre une autre 15 jours plus tard ! Au départ de la dernière course de l’hiver à Veysonnaz (Suisse), Vaultier est à 20 points de l’Italien Omar Visintin au classement général de la Coupe du monde. Il s’impose en finale, et remporte au bout du suspense son 5e globe de cristal. Deux journées parfaites ? Il n’en a plus qu’à souhaiter une autre du côté de PyeongChang 2018 !

Plus


Galerie

play
https://olympic-vh.akamaihd.net/i/Assets/MediaPlayer/Videos/Streaming/2014/02_Sochi/Snowboard/Day-10/O-SPT-11-SB-M-SBX-F/O-SPT-11-SB-M-SBX-F_,0200,1200,0400,0600,1800,.mp4.csmil/master.m3u8

Surf des neiges Cross hommes - Finale - Vaultier en Or

Faits marquants du Surf des neiges Cross hommes au Parc X-treme à Rosa Khutor lors des Jeux olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi.


Médaillés
Or: Pierre VAULTIER  (FRA)
Argent: Nikolay OLYUNIN  (RUS)
Bronze: Alex DEIBOLD  (USA)

IOC
Image Alt Text

Surf des Neiges - Snowboard Cross Hommes - Médaillés

(G-D) Médaillé d'Argent Nikolay Olyunin de Russie, médaillé d'Or Pierre Vaultier de France et médaillé de Bronze Alex Deibold des USA savourent leur victoire sur le podium du Snowboard Cross Hommes
Getty Images
Image Alt Text

Surf des Neiges - Snowboard Cross Hommes - Pierre Vaultier - France - Médaillé Or

Pierre Vaultier de France lors des quarts de finale en Snowboard Cross Hommes
Getty Images
Image Alt Text

Surf des Neiges - Snowboard Cross Hommes - Médaillés

Pierre Vaultier de France (dossard rouge), médaillé d'Or, savoure sa victoire avec Nikolay Olyunin de Russie (dossard blanc) médaillé d'Argent et Alex Deibold des USA (dossard vert) médaille de Bronze lors de la finale en Snowboard Cross Hommes
Getty Images

Résultats


back to top En