skip to content
BRUNET Pierre
BRUNET Pierre

Pierre BRUNET

  • O 0
  • A 0
  • B 0

Avec Andrée, pour la vie...

Le nom de Pierre Brunet est indissociable de celui de sa partenaire et épouse Andrée Joly. Ensemble, ils ont dominé les épreuves de couple en patinage artistique dans les années 1920 et 1930, remportant deux titres olympiques et faisant progresser leur discipline à travers l’invention de nombreuses figures.

Une rencontre pour la vie...

Pierre Emile Ernest Brunet nait à Le Quesne, Somme, France le 28 juin 1902. Andrée Marguerite Blanche Joly voit le jour à Paris le 16 septembre 1901. Ils dominent tous deux les compétitions individuelles de patinage artistique au niveau national lorsqu’ils se rencontrent au Palais des Glaces de Paris en 1923 alors qu’ils gagnent chacun de leur côté le titre de champion de France. Pierre propose à Andrée de concourir ensemble dans les épreuves de couple, et quelques mois plus tard, les voilà en compétition à Chamonix le 31 janvier 1924 lors des premiers Jeux Olympiques d’hiver. Déjà, ils innovent sur la glace, multiplient les figures inédites, et remportent le bronze dans un mouchoir de poche avec les Autrichiens Helene Engelman et Alfred Berger (or) et les Finlandais Ludovika et Walter Jakobsson (argent).

Une décennie au sommet

Pierre et Andrée deviennent le meilleur et le plus célèbre couple de patinage artistique au monde, ainsi que des pionniers dans leur discipline, la faisant progresser en inventant notamment le « patinage en miroir », le porté à une main, ainsi que de nombreuses pirouettes. Andrée brise par ailleurs les conventions alors en vigueur en chaussant des patins noirs (et non blancs), comme son partenaire. S’alignant une année sur deux dans les championnats du monde, ils remportent le titre quatre fois consécutivement en 1926, 1928, 1930 et 1932. Aux Jeux de Saint-Moritz 1928, leur brillante prestation leur vaut la médaille d’or, qu’ils conservent quatre ans plus tard à Lake Placid en tant que « Brunet-Brunet » après avoir convolé en justes noces en 1929.

Entraineurs aux Etats-Unis

En 1936, les Brunet deviennent professionnels et partent en tournée en Europe et en Amérique du nord, avant de s’installer définitivement aux Etats-Unis. A New York, mais aussi dans l’Illinois et dans le Michigan, Andrée et Pierre deviennent entraîneurs et forment de nombreux champions comme les Américains Carol Heiss championne olympique en 1960, Dorothy Hamill médaillée d’or en 1976, Scott Hamilton vainqueur de la compétition des JO de Sarajevo 1984, ou encore Donald Jackson, premier patineur à réaliser un triple lutz, champion du monde en 1962. Pierre Brunet s’éteint à 89 ans à Boyne City (Michigan) le 27 juillet 1991. Andrée décède dans la même ville à 91 ans le 30 mars 1993. Ils font partie des vingt premiers champions introduits au temple de la renommée du patinage artistique, l’année de son inauguration en 1976.

Plus

Galerie




back to top