skip to content

Toutes les photos

Image Alt Text

Médaille des Jeux d'été d'Anvers 1920

Sur l'avers, un grand athlète nu, tenant dans sa main gauche une palme et une couronne de laurier, symboles de victoire. Derrière lui, la figure de la Renommée jouant de la trompette. A l'arrière-plan une frise à motif grec avec en dessous l'inscription : VII « VII OLYMPIADE ».

Sur le revers, le monument d'Anvers commémorant la légende de Brabo lançant dans l'Escaut la main coupée du géant Druoon Antigoon, qui terrorisait le fleuve. Dans le fond, la cathédrale et le port d'Anvers. Dans la partie supérieure l'inscription : « ANVERS MCMXX ».

La légende raconte qu'à l'époque antique, ce cruel géant exigeait un droit de passage élevé à toute embarcation qui naviguait sur le fleuve. Si le capitaine refusait de payer, il lui coupait la main. Le géant sema la terreur parmi les pauvres marins pendant de longues années, jusqu'au jour où il rencontra Silvius Brabo. Le courageux soldat romain qui affronta le géant et réussit à le tuer. Pour venger les victimes, il lui coupa la main et la jeta dans le fleuve. De là le nom d'Anvers, Antwerp, qui signifie " main jetée".
IOC
Image Alt Text

Médaille des Jeux d'été de Londres 1948

Sur l'avers, la traditionnelle déesse de la victoire, tenant dans sa main gauche une palme et dans sa main droite une couronne de vainqueur. Un dessin utilisé depuis les Jeux de 1928 à Amsterdam, réalisé par l'artiste florentin Giuseppe Cassioli (ITA -1865-1942) et sélectionné à la suite d'un concours organisé par le Comité International Olympique en 1921. Pour ces Jeux la figure de la victoire est accompagnée de l'inscription spécifique : « XIVth OLYMPIAD LONDON 1948 ».

Sur le revers, un vainqueur olympique porté en triomphe par la foule avec un stade olympique en arrière-plan.
IOC
Image Alt Text

Médaille des Jeux d'hiver St. Moritz 1948

Sur l'avers, entre deux cristaux de neige, l'inscription : « Vmes JEUX OLYMPIQUES D'HIVER ST MORITZ 1948 ».

Sur le revers, une main tenant une torche allumée avec, en arrière plan, les anneaux olympiques. Six cristaux de neige décorent l'espace libre à droite et à gauche. En haut, en arrondi, la devise « CITIUS ALTIUS FORTIUS ».
IOC
Image Alt Text

Médaille des Jeux d'hiver Salt Lake City 2002

Sur l'avers, un athlète surgissant des flammes une torche à la main, symbolisant la détermination de l'esprit humain et la puissance d'inspiration. L'athlète triomphe de l'adversité, se libérant ainsi d'une montagne de glace et de pierre. Les anneaux olympiques soutiennent l'athlète, tandis que le thème des Jeux de 2002 "Light the Fire Within" ("Attisez votre feu sacré") est gravé sur la médaille. C'est la première fois qu'un comité d'organisation fait apparaître sa devise sur une médaille.

Sur le revers, Niké, la déesse grecque de la victoire, tenant une petite feuille qui symbolise la couronne de rameaux d'olivier remise aux vainqueurs des Jeux de l'Antiquité. A l'intérieur du bras de la déesse Niké figure une illustration représentant l'épreuve pour laquelle la médaille est attribuée. L'emblème des Jeux de 2002 et le nom de la discipline figurent sur le revers de chaque médaille. Le chiffre romain "XIX" apparaît sur le ruban pour rappeler les XIXes Jeux Olympiques d'hiver.

Les médailles ont la forme de galets de rivières semblables à ceux que l'on peut trouver dans les cours d'eau de l'Utah. A la fois modernes et rustiques, elles symbolisent l'esprit de l'ouest américain depuis sa conquête jusqu'à la modernité technologique d'aujourd'hui. Chaque médaille, finie à la main, est unique telles les pierres sculptées par l'eau et le vent.
IOC
Image Alt Text

Médaille des Jeux d'été de Rome 1960

Exceptionnellement, pour les Jeux à Rome l'avers et le revers de la médaille ont été intervertis.Sur l’avers, un vainqueur olympique porté en triomphe par la foule avec un stade olympique en arrière-plan. Sur le revers, la traditionnelle déesse de la victoire, tenant dans sa main gauche une palme et dans sa main droite une couronne de vainqueur. Un dessin utilisé depuis les Jeux de 1928 à Amsterdam, réalisé par l'artiste florentin Giuseppe Cassioli (ITA -1865-1942) et sélectionné à la suite d'un concours organisé par le Comité International Olympique en 1921. Pour ces Jeux la figure de la victoire est accompagnée de l'inscription spécifique : « GIOCCHI DELLA XVII OLIMPIADE ROMA MCMLX ».

Les médailles de Rome furent entourées d'un cercle de bronze figurant une couronne de laurier, s'harmonisant avec la chaîne également conçue comme une succession de feuilles de laurier en bronze.
IOC
Image Alt Text

Médaille des Jeux d'hiver Squaw Valley 1960

Sur l'avers, le profil d'une jeune femme et en retrait, celui d'un jeune homme, symbolisant la jeunesse de l'Amérique et du monde. Autour, l'inscription « VIII OLYMPIC WINTER GAMES ».

Le revers reste sobre, au centre les anneaux olympiques, avec autour dans la partie supérieure, la devise « CITIUS ALTIUS FORTIUS ». L'espace au centre, dans la partie inférieure, était réservée au nom du sport, suivant la règle de la Charte Olympique en vigueur à l’époque.
IOC
Plus

back to top En