skip to content
WILSON Peter
WILSON Peter

Peter WILSON

  • O 0
  • A 0
  • B 0

Le double trap n’est pas mis en vedette aux Jeux Olympiques mais la stupéfiante victoire remportée par Peter Wilson lors de la finale serrée de Londres 2012 a permis à cette discipline sportive – et à lui-même – de se constituer une légion de nouveaux admirateurs.

Début 2012, Peter Wilson prédit qu’il battra le record du monde et gagnera la médaille d’or olympique. Après avoir réalisé son premier objectif à Tucson, Arizona – en pulvérisant le record mondial – le tireur d’élite  décroche la médaille d’or en affichant son incroyable habileté au tir à la caserne du Royal Artillery de Woolwich.

Dans la compétition du double trap, les concurrents tirent sur deux plateaux lancés depuis une fosse. Sélectionné pour la finale, Peter Wilson, âgé de 25 ans,  a  pratiquement l’or à portée de main. Mais son avance de trois points se réduit à un seul –  et s’étant ensuite hissé en tête avec quatre points d’avance, il manque deux cibles, laissant abasourdis ses fans qui suivent la dernière étape de la compétition.

Gardant son sang-froid, il réussit à s’octroyer l’or de deux points seulement, détruisant 188 plateaux sur les 200 dans un tir de tie-break.

Né à Dorset en 1986, Peter Wilson se met au tir à l’adolescence après s’être blessé à l’épaule dans un accident de snowboard.  En quatre mois, il réussit à s’offrir le titre de champion d’Europe junior 2006 lors d’une compétition en Slovénie.

La prochaine victoire olympique lui semble d’avance acquise et c’est après avoir été sélectionné pour le Team GB’s Olympic Ambition Programme qu’il participe aux Jeux de Beijing de 2008.

Peu après, n’ayant plus de moyen de financement, il doit compter sur l’aide financière de ses parents et travailler dans un pub pour payer sa formation qui s’élève à GBP 10 000 pour l’année. Mais un jour, un salut financier lui parvient de façon inattendue, un prince arabe en est à l’origine.

Ahmad Mohammad Hasher Al Maktoum, membre de la famille royale de Duba ï et médaillé d’or du double trap aux Jeux Olympiques d’été de 2004 ayant repéré le talent de Peter Wilson entreprend de l’entraîner au tir  "comme un Arabe" selon  les termes de Peter Wilson.

Cette nouvelle situation débouche sur un changement dans sa technique de tir; désormais  le Britannique se tient dans l’oblique de la cible au lieu de lui faire face comme le veut la coutume européenne.  Ce partenariat s’avère des plus bénéfiques pour le tireur d’1,98 m qui, en 2011, décroche la médaille d’argent pour l’équipe britannique aux Championnats d’Europe.

Après ses victoires de 2012 en Arizona et à Londres, il est classé numéro 1 mondial dans cette discipline. Ses exploits valent à la Grande-Bretagne sa première médaille olympique en tir depuis la victoire acquise par son coéquipier Richard Faulds dans la compétition de double trap des Jeux Olympiques de 2000 à Sydney.

Par la suite, il déclare aux journalistes: "depuis ces six dernières années je m’entraîne sans relâche uniquement pour saisir ma chance. Pendant toutes ces années de préparation, rien n’a plus compté à mes yeux que les Jeux Olympiques. Rien n’avait d’égal qu’un sacre à Londres.

Avoir une foule de gens derrière soi, quel que soit leur nombre, est toujours quelque chose de très spécial, mais c’est tellement motivant lorsqu’il s’agit de vos  concitoyens. Et heureusement, je sais améliorer mon jeu quand il  le faut.

Pour moi, ce rêve est devenu réalité, et pour cette discipline un véritable succès."

Plus




back to top