skip to content

Pauline DAVIS

  • O 2
  • A 1
  • B 0

La doyenne des sprinteuses bahaméennes

Pauline Davis a commencé le sport dès l’école. Si elle aime déjà courir, elle pratique également tous les sports possibles : softball, hockey sur gazon ou encore basket-ball. À 13 ans, elle est repérée par un entraîneur grâce à une vidéocassette. C’est ainsi qu’elle fait ses réels premiers pas en athlétisme.
 
Lors de ses premiers Jeux Olympiques en 1984 à Los Angeles, Pauline est le porte drapeau de son pays lors de la cérémonie d’ouverture. Lors du 100m, elle est éliminée en demi-finale, et finit à la 6e place avec le relais 4x100m.
 
Ses seconds et troisièmes Jeux Olympiques en 1988 à Séoul et à Barcelone en 1992 se soldent chacun par des places de demi-finaliste sur le 100m et le 200m. C’est aussi à Barcelone que Frank Rutherford, avec qui Pauline était à l’école et qui est à l’origine de sa rencontre avec son entraîneur, décroche la première médaille olympique des Bahamas en triple saut.
 
Aux Jeux de 1996 à Atlanta, Pauline Davis s’aligne sur le 400m. Lors de la demi-finale et de la finale elle bat deux fois le record national. Lors d’une course très rapide où les records Olympiques, d’Afrique et d’Océanie sont battus, pour seulement 18 centièmes de seconde, elle finit au ppied du podium Avec ses compatriotes Sevatheda Fynes, Chandra Sturrup et Eldece Clarke, elles réalisent l’exploit de décrocher la médaille d’argent dans le relais 4x100m derrières les Américaines.
 
À 34 ans en 2000, Pauline Davis dispute à Sydney ses derniers Jeux Olympiques. Pourtant la sprinteuse n’a jamais couru aussi vite. Dans la finale du 200m, elle réalise le meilleur temps de sa carrière en devançant d’un centième de seconde Susanthika Jayasinghe du Sri Lanka et s’adjuge la médaille d’argent : première récompense olympique féminine en individuel pour les Bahamas. Championnes du monde en titre depuis 1999, c’est sur le relais 4x100m que les Bahaméennes sont les plus attendues. Après Sevatheda Fynes et Chandra Sturrup, Pauline passe le relais à Debbie Ferguson qui résiste au retour de Merlene Ottey-Page et de Marion Jones pour remporter la course et offrir aux Bahamas leur première médaille d’or aux Jeux Olympiques.
 
Avec trois médailles olympiques, Pauline Davis prend sa retraite au sommet de son art. Celle qui a été décorée de l’Ordre de l’Empire Britannique en 2004 rend aujourd’hui à l’athlétisme tout ce que ce sport lui a donné en entraînant de jeunes sprinteurs bahaméens plein d’avenir.


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O 22.27
    Athlétisme
    200m femmes
    O 41.95
    Athlétisme
    relais 4x100m femmes
  • A 42.14
    Athlétisme
    relais 4x100m femmes


back to top