skip to content
Oslo 1952

Au pays du ski

Les Jeux de 1952 se déroulent en Norvège, berceau du ski moderne. Une flamme est allumée dans la propre maison de  Sondre Nordheim, en hommage à son engagement décisif pour le développement de ce sport. 94 skieurs se relaient pour porter la flamme vers Oslo.

Champions norvégiens

Le patineur de vitesse Hjalmar Andersen gagne trois médailles d’or. Ses marges d’avance aux épreuves du 5 000 m et du 10 000 m sont les plus importantes de l’histoire olympique. Devant plus de 115 000 spectateurs, Arnfinn Bergmann s’impose dans l'épreuve de saut à ski, sur le tremplin mythique d'Holmenkollen, devant son compatriote  Torbjorn Falkanger, qui décroche l’argent.

Progrès technologiques

Pour la première fois, des ordinateurs sont utilisés pour calculer les scores attribués par chaque juge dans les épreuves de patinage artistique, en programmes libres et imposés. Cette innovation permet aux athlètes de connaître leurs résultats dès la fin de leurs prestations.

En route pour la gloire

Le patineur artistique américain  Richard “Dick” Button aurait pu se contenter d’un programme ordinaire pour conserver son titre olympique. Mais plutôt que de céder à la facilité, il  tente une triple boucle, figure jamais réalisée en compétition. Suite à la parfaite exécution de cette nouvelle figure, les neuf juges lui attribuent la note maximale… et sa deuxième médaille d'or !

CNO : 30 (Nations)
Athlètes : 694 (109 femmes, 585 hommes)
Epreuves : 22
Volontaires : N.C.
Médias : N.C.

Une flamme Nordique symbolique

Une flamme symbolique fut allumée dans l’âtre de la maison de Morgedal en Norvège où est né Sondre Norheim, le grand pionnier du ski moderne, puis elle fut relayée uniquement par des skieurs jusqu’à Oslo.

Ouvert aux femmes

Le ski nordique olympique s’ouvre aux femmes avec l’introduction d’une épreuve de 10km.

Une femme proclame l'ouverture des Jeux

La princesse Ragnhild ouvre les Jeux Olympiques d’hiver à la place du roi Hǻkon VII qui était en Angleterre pour les funérailles de Sa Majesté le roi George VI.

Les Jeux d’hiver au bord de la mer

Pour la première fois les Jeux d’hiver se déroulent dans une ville située en bord de mer. Oslo est en effet située au fond du fjord du même nom. Sapporo en 1972, Vancouver en 2010 et Sotchi en 2014 sont les trois autres villes hôtes des Jeux Olympiques d’hiver à être au bord de la mer. Oslo est aussi la seule ville organisatrice des Jeux d’hiver à être une capitale.

Le patinage de vitesse dans un célèbre stade d’athlétisme

Les épreuves de patinage de vitesse se déroulent dans le Bislett Stadium, la célèbre enceinte d’athlétisme qui accueille tous les ans un grand meeting et où de nombreux records du monde furent battus. En 1952, le site de réserve pour les épreuves de vitesse est la patinoire d’Hamar, ville qui accueillera le patinage de vitesse en 1994 pour les Jeux Olympiques de Lillehammer.

Des notes dans la seconde

En patinage artistique, afin de donner immédiatement les résultats, des ordinateurs sont utilisés pour calculer les notes attribuées par les différents juges lors des figures imposés et des figures libres

Les Britanniques sont en deuil

Lors de la cérémonie d’ouverture, les membres de la délégation britannique portent un brassard noir en hommage au roi George VI, décédé le 6 février soit 4 jours avant.

Le Portugal aux Jeux d’hiver

Pour la première fois aux Jeux d’hiver, le Portugal envoie une délégation. Le skieur Duarte Espirito-Santo défend les couleurs de son pays dans la descente et termine à la 69ème place avec un chrono de 3.58.4s.

La Nouvelle Zélande aux Jeux d’hiver

Pour la première fois la Nouvelle Zélande participe aux Jeux olympiques d’hiver. Trois athlètes représentent leur pays et tous participent aux épreuves de ski alpin. Il s’agit de William Hunt et Herbert Familton chez les hommes et d’Annette Johnson chez les dames

Cérémonies

Oslo 15 février 1952. Lauritz Bergendal champion de ski norvégien, transmet la flamme olympique au dernier relayeur de la torche.

Ouverture officielle des Jeux par :
Son Altesse Royale la princesse Ragnhild

Allumage de la vasque olympique par :
Eigil Nansen, petit-fils de Fridtjof Nansen, le célébre explorateur.

Serment olympique par :
Torbjorn Falkanger (saut à ski)

Serment officiel par :
Le serment des officiels aux Jeux Olympiques d’hiver fut prononcé pour la première fois en 1972 à Sapporo.

Oslo 1952 Emblème

Il fit l'objet d'un concours public et le Comité d'organisation des Jeux dû choisir entre 335 dessins. De forme circulaire, il comprend au centre les anneaux olympiques avec la silhouette de nouvel Hôtel de Ville d'Oslo. Dans le bord extérieur, l'inscription : "DE VI. OLYMPISKE VINTERLEKER OSLO 1952".

Oslo 1952 Médailles

Sur l'avers, les anneaux olympiques surmontés d'une torche, une composition basée sur le dessin de l'artiste grec Vasos Falireas (1905-1979) et approuvé par le Comité International Olympique. En arrière plan "Olympie" en grec. Autour, la devise "Citius Altius Fortius" et l'inscription "Jeux Olympiques" en français uniquement.

Sur le revers, dessiné par Knut Yran, se trouve l'inscription "VI Jeux Olympiques d'hiver d'Oslo 1952" (en Norvégien), complétée par le pictogramme de l'Hôtel de Ville d'Oslo et trois cristaux de neige.

Plus d'infos
Oslo 1952 Torche

Nombre de relayeurs : 94 skieurs
Distance totale : environ 225 km
Pays traversés : Norvège, départ de Morgedal, vallée du comté de Telemark, à Oslo

Plus d'infos
Oslo 1952 Affiche

Un concours devait décider de la meilleure affiche. Le règlement stipulait que les cinq anneaux entrelacés en couleurs devaient être représentés et que le texte : "VIes Jeux d'hiver - Oslo - 14 au 25 février 1952" devait être intégré à l'emplacement qui lui était réservé. Ce sont les dessins de Knut Yran qui furent retenus.
Le tirage a été de 30 000 exemplaires en 7 langues

Oslo 1952 Rapport Officiels

Le rapport officiel, “VI Olympic Winter Games Oslo 1952”, publié par le Comité d’organisation est assez complet. Il se compose d’un volume bilingue anglais et norvégien. C’est ainsi le premier rapport officiel bilingue pour des Jeux d’hiver.





  • Oslo 1952
    • Oslo 1952

      12 mars 2014 |
      Télécharger
      Le rapport officiel, “VI Olympic Winter Games Oslo 1952”, publié par le Comité d’organisation est assez complet. Il se compose d’un volume bilingue anglais et norvégien. C’est ainsi le premier rapport officiel bilingue pour des Jeux d’hiver.

athletes

Plus

Oslo 1952 Patinage artistique hommes individuel


Galerie



back to top En