skip to content

Atelier 3: 5 octobre 2018  11:30 - 12:50

Espace de travail Respect

Les recherches et les témoignages démontrent que le harcèlement et les abus se produisent dans le sport et que cette situation est aggravée par l’absence de politiques et de procédures de protection des athlètes au sein des organisations sportives. La déclaration de consensus du CIO (2016) identifie cinq formes principales de harcèlement et d'abus : violences psychologiques, abus sexuel, harcèlement sexuel, négligence et violence physique. Le harcèlement et les abus peuvent nuire à la performance des athlètes, être associés au dopage, accroître leur volonté de tricher, entraîner le décrochage de l'athlète, saper la confiance placée dans l'administration sportive, et occasionner des maladies psychosomatiques, des troubles de l'alimentation, l'anxiété, la dépression, la toxicomanie, l'automutilation, et même le suicide. Pour prévenir le harcèlement et les abus, opérer des changements organisationnels, institutionnels et culturels, et perpétuer une culture qui respecte les droits de tous, il est essentiel d'apprendre les uns des autres et de partager les meilleures pratiques.

Animateur : S.A.R. le Prince Feisal Al Hussein, membre du CIO, vice-président de la commission des femmes dans le sport du CIO, président du groupe de travail du CIO sur la prévention du harcèlement et des abus dans le sport, Jordanie

  • Maria Bobenrieth, directrice exécutive, Women Win, Pays-Bas
  • Colin Harris, ancien footballeur professionnel et universitaire, Université de Brighton, Royaume-Uni
  • Diane Huffman, conseillère principale, Comité olympique et paralympique norvégien, Norvège
  • Karen Leach, militante pour la protection de l’enfance, Irlande
  • Morinari Watanabe, président de la Fédération Internationale de Gymnastique, Japon


Intervenants

back to top En Es