skip to content

La durabilité dans les événements du CIO

Le Forum "Olympisme en action", lequel s'est tenu en octobre 2018 à Buenos Aires, a été le premier événement éco-responsable organisé par le CIO, avec une approche cohérente et systématique de la durabilité.  

Alors que des personnes du monde entier se réunissaient à Buenos Aires pour les deux jours du Forum "Olympisme en action" qui a précédé les Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018, le sport n'était pas le seul sujet de débat. Un groupe composé de David Katoatau, haltérophile olympique, de Giulia Carbone, directrice adjointe du programme "affaires et biodiversité" de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), d'Alex Deibold, snowboardeur professionnel et médaillé de bronze olympique 2014 en snowboard cross, et de Nicoletta Piccolrovazzi, directrice de la technologie et du développement durable pour les solutions olympiques et sportives chez Dow Chemical Company (Dow), a débattu, dans une table ronde intitulée "La durabilité par le sport", des meilleurs moyens pour accroître la visibilité des questions environnementales, établir des partenariats pour avoir un impact plus large et des résultats durables, et proposé des solutions à faibles émissions de carbone.

Une attitude similaire a simultanément pu être observée parmi les 1 700 personnes qui ont arpenté les étages du Centre des congrès de Buenos Aires, alors que le Forum "Olympisme en action" tenait ses promesses avec des mesures concrètes visant à réduire au minimum l'empreinte écologique de l'événement. Parmi ces mesures, citons notamment la réduction des déchets, l'accent mis sur les matériaux, les équipements et les aliments ayant une faible empreinte environnementale, la réduction de l'impact des transports locaux sur l'environnement et la sensibilisation des participants à la problématique de la durabilité.

La question de l'évitement des déchets figurait en tête de l'ordre du jour des activités de la fin de semaine. Tout l'équipement technique et 80 % des matériaux de construction ont été loués auprès de fournisseurs locaux, tandis que 90 % des matériaux achetés ont été donnés ou envoyés à une coopérative de recyclage locale après l'événement.

À l'intérieur du bâtiment, il n'y avait pas de vaisselle à usage unique et le plastique à usage unique a été évité dans la mesure du possible. Toutes les informations relatives au Forum ont été distribuées par le biais d'une application téléchargeable sur smartphone afin d'éviter l'utilisation inutile de papier, et tous les restes alimentaires comestibles (plus de 300 kg de nourriture) ont été donnés à l'organisation caritative locale, Caritas, laquelle aide à lutter contre les effets de la pauvreté dans les communautés de la ville.

Au cours des buffets de déjeuner – où les délégués ont pu échanger des idées, réseauter et consolider leurs plans – le CIO a continué de mettre l'accent sur la durabilité en se concentrant sur l'approvisionnement en produits locaux, ce qui a considérablement réduit les coûts environnementaux de l'importation de marchandises. Parmi les aliments proposés pendant le Forum, 80 % provenaient d'Argentine, tandis que 50 % des fruits et légumes provenaient de l'agriculture écologique locale. De plus, aucune espèce en voie de disparition n'a été mise aux menus et différentes options végétariennes ont été proposées. La majorité des matériaux utilisés pour la construction et la décoration étaient renouvelables, et les 1 000 m2 de scènes ont été construits avec du bois certifié FSC provenant de forêts gérées durablement.

back to top En Es