skip to content

Phnom Penh, Cambodge
Skateistan : responsabiliser les jeunes par le biais du skateboard et de l’éducation

Photographie de Lorenzo Vitturi
@lorenzovitturi

LORENZO VITTURI

Le Cambodge, où plus de la moitié de la population a moins de 25 ans, reste l’un des pays les plus pauvres d’Asie. Les problèmes auxquels sont confrontés les enfants et les jeunes au Cambodge incluent l’accès limité à une éducation de qualité et à un emploi équitable, la criminalité, la violence et la discrimination, en particulier envers les filles et les jeunes vivant avec un handicap.

Skateistan a commencé ses programmes à Phnom Penh en 2011, dans une ancienne école de patinage de la ville. En février 2018, l’organisation a déménagé dans une nouvelle école de patinage, dans un endroit mieux adapté aux besoins des enfants de familles à faibles revenus. Cette nouvelle école de patinage, située dans la fourmilière créative de Factory Phnom Penh (une ancienne usine de vêtements), comprend un skatepark de 500 m², une salle de classe, une bibliothèque, des bureaux et un grand espace vert. Les programmes, qui mettent l’accent sur les opportunités offertes aux filles et aux enfants handicapés, se déroulent chaque semaine à l’école de patinage, dans des sites extérieurs et avec des organismes partenaires.

En plus d’apprendre les techniques du skateboard et de suivre leurs cours scolaires, les enfants acquièrent d’importantes compétences générales, comme travailler en équipe, se faire des amis et attendre son tour. Ils forgent leur propre confiance, mais ils aident aussi les autres à développer la leur en les encourageant à relever de nouveaux défis dans le skatepark.

L’un des programmes de Skateistan est Skate and Create (Fais du skate et crée), qui propose un entraînement hebdomadaire de skateboard en plus d’un programme éducatif axé sur les arts. En classe, les éducateurs de Skateistan utilisent les arts créatifs pour enseigner une variété de sujets, notamment les droits de la personne, les études culturelles, la nutrition et l’environnement. Le but des cours est de donner aux jeunes des outils pour s’exprimer, penser de façon critique et développer leur confiance. Avec le skatepark, les élèves ont accès à une plateforme précieuse pour s’exprimer et s’épanouir. Accessible à tous les niveaux d’alphabétisation et d’éducation, Skate and Create offre aux jeunes un espace sûr pour développer des amitiés qui dépassent les barrières sociales les plus importantes.
https://www.skateistan.org/

LORENZO VITTURI

À propos du photographe

Lorenzo Vitturi (né en 1980, Italie) est un photographe et un sculpteur basé à Londres. Ancien peintre décorateur pour le cinéma, Lorenzo Vitturi a intégré cette expérience dans sa pratique photographique, qui s’articule autour d’interventions in situ au carrefour de la photographie, de la sculpture et de la performance. Dans son procédé pictural, la photographie est conçue comme un espace de transformation, où différentes disciplines se confondent pour représenter la complexité des environnements urbains en mutation.

Les dernières expositions en solo de Lorenzo Vitturi ont eu lieu à la Flowers Gallery de Londres, au Musée FOAM d’Amsterdam, à la Photographers' Gallery de Londres, au Festival de la photographie Contact de Toronto et au CNA à Luxembourg. Lorenzo Vitturi a également participé à des expositions collectives à MaXXI à Rome, au Centre Georges-Pompidou de Paris, à la Triennale de Milan, au Musée d’art et à l’Espace des arts K11 de Shanghai, et au BOZAR à Bruxelles. Après la présentation de Dalston Anatomy sous forme de livre, d’installations multicouches et de performance (SPBH Editions, 2013), son dernier livre photo Money Must Be Made a été publié par SPBH Editions en septembre 2017.
http://www.lorenzovitturi.com/




back to top En